Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/06/1207

Bruxelles, le 19 septembre 2006

Création d'une industrie textile compétitive: la Commission se félicite des recommandations du groupe de haut niveau

La Commission européenne s'est félicitée des résultats de la réunion du groupe de haut niveau "Textile et habillement" organisée hier, qui a permis l'adoption de recommandations sur la future compétitivité du secteur. Le groupe de haut niveau brosse également un tableau prospectif du secteur du textile et de l'habillement jusqu'en 2020. Dans ses principales recommandations, le groupe de haut niveau appelle notamment le secteur à rationaliser ses structures et à devenir plus coopératif, tout en augmentant sa compétitivité et en consacrant une part quelque peu supérieure de son chiffre d'affaires aux exportations. Le tableau esquissé par le groupe de haut niveau reprend les principes de politique industrielle établis dans la communication de la Commission sur la politique industrielle du 5 octobre 2005.

Günter Verheugen, vice-président de la Commission en charge des entreprises et de la politique industrielle, a déclaré: “l'industrie européenne du textile a bien progressé dans la mise en place des modifications et innovations structurelles nécessaires pour faire face à la nouvelle dynamique engendrée par la mondialisation. Bien que ce processus ne soit pas encore terminé, nous sommes sur la bonne voie. Je me réjouis donc des recommandations du groupe de haut niveau.”

La Commission a élaboré, avec les responsables du secteur, des mesures visant à améliorer l'environnement des entreprises et à faciliter l'évolution structurelle afin de relancer l'industrie du textile et de l'habillement. Le deuxième rapport du groupe de haut niveau recommande des actions pour faire avancer ces travaux.

Le groupe de haut niveau formule les recommandations suivantes:

Recherche et innovation

D'après les conclusions du groupe de haut niveau, il est indispensable de soutenir davantage les activités de recherche et d'innovation dans le secteur. La plate-forme technologique "Textile et habillement"[1] devrait identifier des projets phares potentiels, conformément à l'Agenda stratégique pour la recherche de juin 2006. Il conviendrait également de passer sans plus tarder d'une production de masse à des produits spécialisés. Une percée technologique dans la fabrication des articles d'habillement est attendue dans le cadre du projet de recherche LEAPFROG, qui permettra de concevoir, développer, fabriquer et acheter plus facilement produits, procédés, systèmes et services. En outre, les fédérations industrielles nationales devraient favoriser la normalisation, en particulier dans le domaine des TIC (Tex-Weave).

Une main-d'œuvre qualifiée

Les industriels et les partenaires sociaux devraient accélérer leurs efforts afin de mettre en œuvre les recommandations de juin 2004, notamment:

  • la fondation d'observatoires nationaux et européens pour la formation et l'emploi (travaux en cours);
  • l'organisation et la coordination de la formation à tous les niveaux dans l'industrie;
  • la création de pools médias/d'information pour faire mieux connaître le secteur;
  • la réalisation d'enquêtes pour garantir une meilleure adéquation entre l'offre et la demande de formation;
  • l'élaboration de normes de qualification communes (travaux en cours).

Parallèlement, les universités sont encouragées à instaurer des diplômes européens et à concevoir leurs programmes en étroite coopération avec l'industrie.

Un accès réciproque aux marchés tiers

Le rapport souligne la nécessité d'un accès réciproque aux marchés tiers pour les exportations communautaires de produits textiles et d'habillement et ajoute qu'une stratégie multilatérale pour l'accès au marché doit demeurer une priorité (en particulier le plan d’action concernant l’accès au marché[2]).

Les partenaires méditerranéens sont instamment priés de parfaire l'espace de libre-échange euro-méditerranéen, en s'appuyant sur la rentabilité, la qualité et la proximité des marchés, afin de renforcer l'intégration économique régionale.

En ce qui concerne la dimension externe de la protection des DPI, le groupe de haut niveau reconnaît que la Commission a renforcé son action et le dialogue structuré entre la Commission et les autorités chinoises sur les DPI a été accueilli très favorablement.

Accès au financement

En vue de faciliter son accès au financement, l'industrie s'est engagée à prendre les mesures nécessaires pour reconstruire son image. À cet égard, les chefs d'entreprises ne devraient négliger aucune occasion de présenter régulièrement les nombreux exemples de réussite au sein du secteur. Le Forum de la mode, mis en place au printemps 2006, devrait contribuer à cet objectif, en développant la coopération entre l'industrie et le commerce de détail et en créant une approche marketing positive qui accorde une place centrale aux besoins des consommateurs.

Des groupes d'entreprises plus importants

Le rapport suggère que les PME devraient modifier leurs modalités de coopération, et dépasser les simples rapports fournisseur-client pour établir des liens plus organiques. Les efforts d'innovation et de développement pourraient ainsi être privilégiés et aboutir à la formation de groupes d'entreprises beaucoup plus importants. Ces derniers disposeront d'une masse critique indispensable et de plans d'affaires crédibles pour convaincre les institutions de crédit.

Autres recommandations

D'autres recommandations du groupe de haut niveau concernent les codes déontologiques qui exigent des entreprises qu'elles s'engagent à ne pas copier les modèles/dessins des autres ainsi que d'autres initiatives dans le domaine de la responsabilité sociale de l'entreprise. S'agissant de la législation REACH sur les produits chimiques, le groupe de haut niveau invite les autorités publiques à envisager la possibilité de fournir des outils aux PME, pour leur permettre de répondre rapidement aux exigences de REACH.

L'industrie textile de l'UE en 2020 – une tentative de tableau prospectif

Le rapport s'efforce de définir un scénario pour l'industrie en 2020. Il présente une industrie rationalisée et compétitive.

Pour obtenir de plus amples informations, et notamment la liste des membres du groupe de haut niveau, consultez:

http://ec.europa.eu/enterprise/textile/high_level_group.htm


[1] http://www.textile-platform.org/

[2] http://ec.europa.eu/trade/issues/sectoral/industry/textile/trade_text_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website