Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PL

IP/06/1124

Bruxelles, le 25 août 2006

[ Les tableaux et graphiques sont disponibles en formats PDF et Word Processed ]

La Commission invite les États membres à contribuer à la bibliothèque numérique européenne

La Commission a invité aujourd’hui les États membres de l’UE à mettre en place des services de numérisation à grande échelle, afin d'accélérer la mise en ligne du patrimoine culturel européen via la bibliothèque numérique européenne. Dans sa recommandation relative à la numérisation et la conservation numérique, elle incite les États membres à agir dans divers domaines, des droits éditoriaux à la conservation systématique du contenu numérique dans le but de garantir l’accès à long terme au contenu de la bibliothèque numérique.

“Notre objectif est de parvenir à une véritable bibliothèque numérique européenne, un point d’accès multilingue aux ressources culturelles numériques de l’Europe”, a déclaré Mme Reding, membre de la Commission responsable de la Société de l’information et des Médias. “Elle permettra par exemple aux citoyens finlandais de trouver et d’utiliser sans difficulté des ouvrages et des images numérisés provenant des bibliothèques, archives et musées espagnols, ou bien à un Néerlandais d’accéder à des archives cinématographiques hongroises en ligne”.

Actuellement, seule une petite partie des collections des États membres a été numérisée. Un effort commun s’impose si l’on veut accélérer la numérisation et l’accessibilité en ligne du materiel culturel et atteindre la masse critique nécessaire. Dans la recommandation qu’elle vient d’adopter, la Commission invite les États membres à prendre dans ce sens des mesures concrètes.

D’ici à 2008, deux millions de livres, films, photographies, manuscrits, et autres œuvre culturelles seront accessibles via la bibliothèque numérique européenne. Ce chiffre devrait atteindre au moins six millions en 2010. Selon certaines estimations, il sera cependant beaucoup plus élevé, étant donné qu’à cette époque, chaque bibliothèque, archive ou musée d’Europe devrait être potentiellement en mesure de relier ses ressources numériques à la bibliothèque numérique européenne (voir IP/06/253). La mise en ligne du patrimoine culturel riche et varié de l'Europe permettra son utilisation par tout les citoyens dans le cadre de leurs études, leur travail ou leurs loisirs. Elle fournira également aux chercheurs, aux artistes et aux entrepreneurs la matière première indispensable à leur efforts de création.

Les mesures proposées dans cette recommandation viennent s'ajouter à la contribution financière réservée par la Commission dans le programmes communautaires de recherche et developpement et eContent en faveur de l'initiative relative aux bibliothèques numériques. La Commission co-financera entre autres un réseau de centres de compétence en matière de numérisation et de conservation numérique (voir IP/05/1202). Les bibliothèques, musées et archives d’Europe sont désormais à la tête d’une série de projets qui démarreront cette année et viendront s’ajouter aux fondations de la bibliothèque numérique européenne.

La bibliothèque numérique européenne est l’un des projets phares de la stratégie globale de la Commission visant à stimuler l’économie numérique, la stratégie i2010 (voir IP/05/643).
Le texte de la recommandation relative à la numérisation et la conservation numérique est disponible sur le site internet de l’initiative the «i2010: bibliothèques numériques»:

http://ec.europa.eu/information_society/activities/digital_libraries/index_en.htm

Voir également MEMO/06/311
Le portail de la bibliothèque numérique européenne est consultable sur :

http://www.theeuropeanlibrary.org/portal/index.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website