Navigation path

Left navigation

Additional tools

Fièvre catarrhale : les États membres soutiennent la décision de la Commission concernant des mesures de précaution

European Commission - IP/06/1114   21/08/2006

Other available languages: EN DE NL

IP/06/1114

Bruxelles, le 21 août 2006

Fièvre catarrhale : les États membres soutiennent la décision de la Commission concernant des mesures de précaution

Les experts vétérinaires du Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale ont apporté leur soutien, cet après-midi, à une décision de la Commission établissant des mesures de protection contre la fièvre catarrhale. Cette décision a été prise en réponse à la découverte récente de foyers de fièvre catarrhale aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne (voir IP/06/1113). La zone de surveillance de 150 kilomètres de rayon a été définie de manière formelle dans l’annexe de cette décision. Elle couvre la majeure partie des Pays-Bas et de la Belgique, tout le Grand-Duché de Luxembourg et plusieurs zones des Länder allemands de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre et Hesse. Les ruminants nés après le 1er mai 2006, ainsi que leur sperme, leurs embryons et leurs ovules, sont confinés dans les zones délimitées. Dans la zone de surveillance, certaines exceptions ont été prévues pour le transit et l’abattage domestique. Ces derniers sont toutefois soumis à des contrôles stricts.

Outre qu’elle interdit tout mouvement dans la zone délimitée de 150 kilomètres et définit des mesures à y appliquer, cette décision prévoit que les États membres doivent, au besoin, également appliquer certaines mesures de précaution à d’autres parties de leurs territoires, et notamment y effectuer des analyses et des contrôles supplémentaires.

Des analyses visant à identifier la souche du virus à l’origine des foyers de fièvre catarrhale sont toujours en cours. La Commission reste par ailleurs en contact étroit avec tous les États membres concernés. L’Espagne et l’Italie ont mis des experts à la disposition des États membres affectés. La situation de ces derniers sera réexaminée la semaine prochaine par le Comité permanent.

La Commission entend maintenant formaliser au plus vite cette décision. Les États membres sont toutefois invités à l’appliquer sans délai.
Pour plus d’informations, voir :

http://ec.europa.eu/food/animal/diseases/controlmeasures/bluetongue_en.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website