Navigation path

Left navigation

Additional tools

Déclaration conjointe relative à la réunion entre M. Andris Piebalgs, Membre de la Commission responsable de l'énergie, et Mme Thorhild Widvey, ministre norvégien du pétrole et de l'énergie

European Commission - IP/05/856   06/07/2005

Other available languages: EN DE

IP/05/856

Oslo, le 6 juillet 2005

Déclaration conjointe relative à la réunion entre M. Andris Piebalgs, Membre de la Commission responsable de l'énergie, et Mme Thorhild Widvey, ministre norvégien du pétrole et de l'énergie

M. Andris Piebalgs, Membre de la Commission responsable de l'énergie, et Mme Thorhild Widvey, ministre norvégien du pétrole et de l'énergie, ont convenu aujourd'hui, lors de leur rencontre à Oslo, d'intensifier le dialogue énergétique entre la Norvège et l'Union européenne et de continuer à développer les relations et la coopération dans le domaine de l'énergie. Cette réunion a été l'occasion pour les deux parties de réaffirmer l'intérêt mutuel que présentent des consultations étroites et approfondies sur les questions énergétiques importantes. La Norvège, qui exporte de grandes quantités de pétrole et de gaz vers l'Union européenne, fait partie intégrante du marché intérieur de l'énergie de l'UE au titre de l'accord sur l'EEE.

Le Commissaire Andris Piebalgs a souligné l'importance de la Norvège en tant que gros fournisseur de l'Union européenne, déclarant que «La Norvège est non seulement un fournisseur d'énergie important pour l'UE, mais également un partenaire dans le cadre de l'élaboration d'une politique énergétique pour l'Europe qui permette de relever les nouveaux défis. Ainsi, nous sommes tous deux conscients de la nécessité de développer de nouvelles sources d'approvisionnement en pétrole et en gaz, notamment dans la région arctique, mais aussi de lutter activement et concrètement contre les changements climatiques d'une manière susceptible de générer des avantages concrets pour nos citoyens. Pour y parvenir, on peut recourir à des technologies avancées comme le piégeage et le stockage du carbone, ainsi qu'à des mesures axées sur l'efficacité énergétique et la promotion des énergies renouvelables. Une collaboration efficace entre l'UE et la Norvège dans ces domaines et sur d'autres questions ayant trait à l'énergie peut apporter une réelle contribution».

Mme Widvey a quant à elle confirmé qu'elle «partageait les objectifs généraux de la Commission européenne et de l'UE», soulignant que «la Norvège coopérait avec l'UE au travers de programmes comme de directives». «Je me félicite du vaste débat qui sera lancé avec le nouveau livre vert sur l'efficacité énergétique», a-t-elle déclaré.

Concernant le livre blanc sur les occasions et les défis dans les régions nordiques, Mme Widvey a déclaré que «les régions nordiques avaient pour objectif essentiel de garantir la stabilité politique et le développement durable. Les activités liées au pétrole seront une source de valeur ajoutée pour le pays et la région. Il est cependant impératif de garantir une coexistence acceptable avec les autres utilisateurs de la mer, comme la pêche et les transports maritimes. Toutes les activités humaines doivent tenir pleinement compte des préoccupations liées à l'environnement».

Pendant la rencontre, M. Andris Piebalgs et Mme Thorhild Widvey ont tous deux souligné l'importance capitale que revêt le dialogue énergétique entre l'UE et la Norvège, pour les intérêts tant des producteurs d'énergie que des consommateurs. Ce dialogue repose sur la perception commune du rôle décisif joué par l'énergie dans la réalisation des objectifs primordiaux de compétitivité, durabilité et sécurité de l'approvisionnement.

Les principaux thèmes abordés lors de la réunion ont été l'efficacité énergétique, les énergies renouvelables et la sécurité de l'approvisionnement en énergie, ainsi que les activités de prospection et de production dans la zone arctique. Les deux parties ont également évoqués les développements technologiques dans le secteur de l'énergie et les relations avec les autres pays producteurs d'énergie.

Concernant l'efficacité énergétique, les deux parties ont convenu de renforcer la coopération et de mettre en commun les meilleures pratiques, dans la perspective notamment du nouveau livre vert de la Commission sur l'efficacité énergétique[1]. La rencontre a été également l'occasion de confirmer la priorité accordée tant par l'UE que par la Norvège à l'utilisation plus rationnelle de l'énergie.

En outre, Mme Widvey et M. Piebalgs ont échangé des informations concernant les derniers développements dans le domaine de la sécurité de l'approvisionnement, et notamment la situation sur les marchés de l'énergie internationaux. Mme Widvey a présenté dans ce contexte le nouveau livre blanc de la Norvège sur les occasions et les défis dans les régions nordiques[2].

Concernant les technologies énergétiques, les deux parties ont souligné combien il importait de poursuivre le développement technologique dans le secteur de l'énergie, par exemple dans le contexte du 7e programme-cadre de recherche actuellement à l'examen.

Parmi les aspects importants figurent le piégeage et le stockage du carbone, et notamment l'utilisation du dioxyde de carbone dans la récupération assistée du pétrole. À cet égard, il a été convenu que des efforts conjoints étaient nécessaires pour mettre au point des solutions économiquement rentables, l'objectif étant d'accélérer les progrès réalisés sur la voie d'une production et d'une utilisation plus durables de l'énergie en Europe. Dans un premier temps, la Commission européenne, représentée par la Direction générale de l'énergie et du transport, va prendre part au forum informel mis en place par la Norvège, le Royaume-Uni et le Danemark en vue d'échanger des informations et de débattre de l'utilisation du dioxyde de carbone pour la récupération assistée du pétrole et le stockage dans la mer du Nord.

Les deux parties ont noté qu'un projet de recherche européen mené par la Norvège et portant notamment sur le piégeage et le stockage du CO2 et la récupération assistée du pétrole avait atteint un stade de préparation avancé. Elles se sont félicitées des nouvelles recherches prévues dans ce domaine essentiel, par exemple dans le cadre de l'initiative HYPOGEN de l'UE.

Enfin, les deux parties ont confirmé leur volonté de se rencontrer chaque année. La prochaine rencontre au même niveau devrait avoir lieu durant le premier semestre 2003. Il a également été convenu que cette rencontre porterait notamment sur le marché intérieur de l'énergie, dont la Norvège fait partie intégrante, et qui fera l'objet d'une évaluation détaillée de la Commission à la fin de cette année.


[1] Livre vert sur l’efficacité énergétique ou Comment consommer mieux avec moins”Doing More with Less, Green Paper on Energy Efficiency”, COM 265 final of 22 June 2005.

[2] Livre blanc n° 30 (2004-2005) concernant les occasions et les défis dans les zones nordiques adressé au Parlement norvégien.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website