Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/83

Bruxelles, le 24 janvier 2005

« Border Breakers » : deuxième édition du prix récompensant les premiers albums européens ayant le plus voyagé dans l’Union européenne en 2004

Le dimanche 23 janvier a eu lieu à Cannes, lors du MIDEM (Marché international du disque et de l’édition musicale), la deuxième édition des European Border Breakers Awards (EBBA). Ces prix récompensent les artistes dont les premiers albums ont réalisé, au cours d’une année, le plus de ventes dans l’Union hors de leur pays d’origine. Ces prix ont été créés sur l’initiative de la Commission européenne, en collaboration avec les professionnels européens de la musique[1] ainsi qu’avec le groupe Billboard (Billboard Information Group).

« Ces prix témoignent de la diversité de la musique européenne ainsi que du potentiel du marché unique, a souligné à cette occasion Ján Figel, commissaire européen en charge de l’Education, de la Formation, de la Culture et du Multilinguisme, en ouverture de cette cérémonie. Ils mobilisent les professionnels de la musique, auteurs, compositeurs, interprètes, éditeurs indépendants ou « majors », autour d’un objectif : permettre à la musique européenne de circuler davantage dans l’Union ». Pour sa deuxième édition le 23 janvier, les EBBA ont récompensé les artistes ou groupes européens, ainsi que leurs maisons de disque, leurs auteurs et éditeurs, ayant réalisé les meilleures ventes d’un premier album en 2004 au sein de l’Union européenne, hors de leur pays de production.

La sélection s’est effectuée sur la base de statistiques fournies par le groupe Billboard, et notamment selon les critères suivants :

  • premier album original d’artistes ou groupes issus d’un pays de l’Union européenne;
  • nombre de ventes réalisées en dehors du pays de production dans les Etats membres de l’Union;
  • ventes réalisées entre le 01/09/2003 et le 31/08/2004.

Les prix Border Breakers ont été décernés à :

  • Katie Melua (Royaume-Uni), pour “Call off the search” (Dramatico)
  • Damien Rice (Irlande), pour “O” (DRM/14th Floor)
  • Wir Sind Helden (Allemagne), pour “Die Reklamation” (Capitol)
  • Corneille (France), pour “Parce qu'on vient de loin” (Wagram)
  • Redrama (Finlande), pour “ Everyday Soundtrack ” (Virgin)
  • Ana Johnsson (Suède), pour “The way I am” (Epic/Sony)
  • Benny Benassi & The Biz (Italie), pour “Hypnotica” (Off limits production)
  • Raveonettes (Danemark), pour “Chain gang of love” (Columbia/Sony)

Cette année, en hommage à l’élargissement de l’Union réalisé en 2004, un prix spécial “European Breakthrough” a été remis au groupe polonais Myslowitz, pour son album « Korova Mily Bar » (EMI).

Le MIDEM a aussi été l’occasion, le 23 janvier, d’une réunion informelle de ministres de la Culture de l’Union européenne, à l’initiative du commissaire Ján Figel’ et du ministre français de la Culture et de la Communication Renaud Donnedieu de Vabres. Les participants ont notamment effectué un tour d’horizon de la situation actuelle de l’industrie musicale en Europe et des négociations sur la diversité culturelle à l’UNESCO.

L’Union européenne soutient de nombreux projets de coopération dans le domaine de la musique (tournées de formations musicales, organisation de concerts ou de festivals), via notamment le programme Culture 2000. La Commission a également lancé des projets pilotes pour favoriser la promotion des musiques européennes dans l’Union et à l’international.

En savoir plus :

http://ec.europa.eu/culture/index_fr.htm


[1] EMO (European Music Office), GESAC (Groupement européen des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs), ICMP/CIEM (Confédération internationale des éditeurs de musique), IFPI (International Federation of the Phonographic Industry), Impala (Independent Music Companies Association)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website