Navigation path

Left navigation

Additional tools

L’observation à partir de l’espace au service d’une meilleure gestion des risques de glissements de terrain, d’avalanches et d’inondations dans des régions des Alpes

European Commission - IP/05/756   20/06/2005

Other available languages: EN DE

IP/05/756

Brussels, 20 juin 2005

L’observation à partir de l’espace au service d’une meilleure gestion des risques de glissements de terrain, d’avalanches et d’inondations dans des régions des Alpes

Au titre de l’activité du 6ème Programme cadre de recherche intitulée ‘Surveillance mondiale pour l'environnement et la sécurité’ (GMES), la Commission fournira une aide de € 1,1 million pour un nouveau projet de recherche, baptisé “ASSIST”, destiné à améliorer la mise en alerte et la gestion pour les risques de glissements de terrain, d’avalanches, d’éboulements et d’inondations dans des régions alpines. Les résultats de ce projet peuvent aisément être étendus à d’autres zones de montagne. Au titre du programme GMES, la Commission finance actuellement 14 projets. Ce tout dernier projet sera le quinzième.

M. Günter Verheugen, vice-président de la Commission, a déclaré: “En bouclant le tout dernier appel à propositions pour des projets de recherche spatiale, la Commission a fait un pas important dans la promotion du dialogue entre les parties prenantes, fournisseurs ou utilisateurs d’information dans les domaines de l’environnement et de la sécurité. En sécurisant la vie des citoyens, nous contribuons aussi à renforcer la position concurrentielle de l’industrie de l’Union européenne en développant un pôle industriel puissant et innovateur pour les services d'information et les infrastructures spatiales/terrestres.”

Les massifs ou les chaînes de montagne représentent 30% du territoire de l’Union, avec quelque 30 millions d’habitants. Ces zones comprennent les Alpes, la Sierra Nevada, l’île de Crète, les Pyrénées, les Apennins, la Sierra de Estrela, le Massif Central, les Hautes Tatras et les Carpates. Les zones de montagne représentent plus de la moitié du territoire en Italie, en Espagne, en Grèce, en Autriche, en Suisse et au Portugal. Le but d’ASSIST est de mettre en œuvre des services préopérationnels et d’établir des services intégrés avancés de sécurité et d’information pour les Alpes.

Il est possible de tirer plusieurs avantages importants d’une utilisation intégrée de données d’observation de la Terre par satellite, en combinant les possibilités tous temps de l’imagerie SAR (synthetic aperture radar – radar à ouverture synthétique) avec des données optiques à haute résolution fournies pas satellite en complément des données aériennes et météorologiques existantes. Au niveau technique, le projet fait appel à des “centres de services”, qui sont exploités de façon autonome, comme la police, lles hôpitaux, les secours aériens, les pompiers, etc. Ces centres (points nodaux) seront organisés de manière à assurer a) la surveillance quotidienne et des prévisions au jour le jour de scénarii d’atténuation des risques et b) un fonctionnement dans des situations de crises effectives.

Sept partenaires d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie et de Suisse, engagés dans différents domaines de la recherche, de la télédétection par satellite, des technologies de communication, et de la gestion de la sécurité en haute montagne, collaborent à la mise au point d’un portefeuille de produits d’information sur la sécurité et les risques destiné à être directement utilisé dans les centres d’information sur la sécurité en haute montagne qui participent à l’opération.

GMES est une initiative commune de la Commission et de l’Agence spatiale européenne (ESA) destinée à améliorer l’information en matière d’environnement et de sécurité pour une meilleure gestion des situations de crise.

L’appel à propositions constitue un élément crucial du vaste plan d’action GMES qui est axé sur le dialogue avec et entre les parties prenantes (par exemple dans le cadre du Forum GMES), la participation des utilisateurs (par exemple le comité de pilotage GMES), la coopération et le partenariat (groupes de réflexion et réseaux, par exemple l’Agence européenne pour l’environnement - AEE) ainsi que l’échange et la diffusion d’information. Les services opérationnels GMES peuvent être fournis par l’industrie sur une base commerciale, condition préalable au développement d’un pôle industriel européen.

Pour plus de renseignements (en anglais)

http://ec.europa.eu/space/programmes/gmes_en.html


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website