Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/643

Bruxelles, le 1er juin 2005

[Les tableaux et graphiques sont disponibles en formats PDF et Word Processed ]

La Commission lance une stratégie à cinq ans pour dynamiser l’économie numérique

La Commission a adopté aujourd’hui l’initiative i2010 – société européenne de l'information pour 2010 – visant à soutenir la croissance et l’emploi dans la société de l’information et les médias. i2010 est une stratégie globale de modernisation et de déploiement de l’ensemble des instruments d’action dont dispose l’UE pour encourager le développement de l’économie numérique: réglementation, recherche et partenariats avec le secteur privé. La Commission soutiendra notamment les réseaux sécurisés à large bande et à haut débit offrant des contenus riches et diversifiés en Europe.

«Depuis de nombreuses années, les spécialistes parlent de la convergence numérique des réseaux de communication, du contenu multimédia et des plateformes», a déclaré Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la société de l’information et des médias. «Aujourd’hui, nous assistons à l’éclosion véritable de la convergence numérique. La communication vocale par IP, la télévision sur l’internet, la musique en ligne, les films sur téléphone mobile, tout cela est désormais une réalité. Pour renforcer les investissements dans ce secteur porteur de l’économie, nous devons mettre en place un régime cohérent pour l’économie numérique en Europe, qui soit orienté vers le marché, souple et à l’épreuve du temps. Et nous devons concentrer nos dépenses de recherche sur les technologies de l’information et des communications les plus décisives, comme la nano-électronique.»

Dans son initiative i2010, la Commission définit trois priorités:

  • créer un marché unique, ouvert et concurrentiel, au sein de l’UE dans le domaine des services de la société de l’information et des médias. Pour favoriser la convergence technologique par la «convergence des politiques», la Commission proposera une politique efficace de gestion du spectre radioélectrique en Europe (2005), une modernisation des règles régissant les services des médias audiovisuels (fin 2005), une actualisation du cadre réglementaire applicable aux communications électroniques (2006), une stratégie pour une société de l’information sûre (2006) et une approche globale de la gestion efficace et interopérable des droits numériques (2006/2007);
  • accroître de 80% les investissements de l’UE dans la recherche relative aux technologies de l’information et des communications (TIC). L’Europe, qui n’investit que 80 euros par habitant dans la recherche sur les TIC, est en retard sur le Japon (350 euros) et les États-Unis (400 euros). La stratégie i2010 prévoit des mesures favorisant l’investissement dans la recherche sur les TIC et d’en accroître les retombées, notamment par des projets de démonstration transeuropéens basés sur les résultats de travaux de recherche intéressants et une meilleure intégration des petites et moyennes entreprises dans les projets de recherche de l’UE;
  • encourager la participation de tous à la société de l’information en Europe. Pour combler le fossé entre ceux qui ont accès à la société de l'information et ceux qui en sont exclus, la Commission proposera un plan d’action sur les services en ligne orientés vers le citoyen (2006), trois initiatives phares dans le domaine des TIC axées sur la qualité de la vie (technologies pour une société vieillissante, voitures intelligentes plus sûres et plus propres, bibliothèques numériques combinant multimédia et multilinguisme pour mettre le patrimoine culturel européen à la disposition de tous (2007) et des actions visant à réduire la fracture numérique, qu’elle soit de nature géographique ou sociale, dont le point culminant résidera dans une initiative européenne pour la participation de tous à la société de l’information (e-Inclusion) (2008).

i2010 est la première initiative de la Commission adoptée dans le cadre de la stratégie de Lisbonne renouvelée. Elle est axée sur le secteur le plus porteur de l’économie de l’UE: les TIC représentent 40% de la croissance de la productivité de l’UE et 25% de la croissance du PIB de l’UE. Les États membres sont invités à arrêter leurs priorités pour la société de l’information dans leurs programmes de réforme nationaux d’ici la mi-octobre 2005 pour contribuer à la réalisation des objectifs de i2010.
De plus amples informations sur i2010 peuvent être consultées sur le site:

http://europa.eu/i2010

MEMO/05/184


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website