Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/244

Bruxelles, le 2 mars 2005

Aides d'État: la Commission autorise un financement public de 10 millions de GBP en faveur d'un projet de formation de Ford au Royaume-Uni

La Commission européenne a autorisé, conformément aux règles du traité CE relatives aux aides d'État, une aide à la formation de 10 millions de GBP (15 millions d'euros) en faveur de Ford Motor Company, en vue d'un grand projet de formation qui sera mis en œuvre au cours des trois prochaines années à l'usine de moteurs que Ford possède à Dagenham, dans l'Essex. 2000 salariés bénéficieront de cette formation, qui contribuera de manière significative à la compétitivité de la région. La Commission a considéré que l'aide n'était pas susceptible de créer une distorsion indue de la concurrence dans le marché unique, et qu'elle était donc compatible avec les règles du traité CE relatives aux aides d'État (article 87).

Le commissaire chargé de la concurrence, Mme Neelie Kroes, a déclaré: «La stratégie de Lisbonne appelle à un plus grand investissement dans le capital humain, par l'intermédiaire d'un meilleur enseignement et d'une meilleure formation. L'aide accordée à Ford est entièrement cohérente avec ces objectifs. Il s'agit du type même d'"aide à valeur ajoutée" qui présente des avantages à la fois pour le secteur, pour la région et pour la société dans son ensemble.»

Dans le cadre du projet, les salariés acquerront des savoirs de base transférables qui amélioreront la compétitivité et les résultats de l'usine. Selon le gouvernement britannique, le projet permettra de garantir la place de Dagenham, dans un avenir prévisible, comme source d'approvisionnement en moteurs diesel des entreprises du groupe Ford et de sauvegarder environ 700 emplois au cours des douze à quinze prochaines années.

2000 personnes environ auront accès à la formation. Dagenham se situe dans une région en retard de développement, où le chômage est plus important et le revenu par habitant plus faible que dans d'autres régions du Royaume-Uni. De plus, 50 % des salariés de l'usine peuvent être considérés comme désavantagés sur le marché de l'emploi, notamment les ouvriers faiblement qualifiés.

L'aide consiste en une subvention directe versée à Ford Motor Company. Le financement public sera assuré par deux bailleurs de fonds distincts: la London Development Agency et le Learning and Skills Coucil of London East. Il respecte toutes les conditions prévues par le règlement de la Commission relatif aux aides à la formation (règlement n° 68/2000).


Side Bar