Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission lance des consultations sur la politique maritime future de l’Union

European Commission - IP/05/231   02/03/2005

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL

IP/05/231

Bruxelles, le 2 mars 2005

La Commission lance des consultations sur la politique maritime future de l’Union

La Commission européenne a annoncé aujourd’hui sa décision de lancer un processus de consultation sur la politique maritime future de l’Union. Dans une communication présentée conjointement par le président José Manuel Barroso et le commissaire Joe Borg, la Commission expose les raisons motivant cette initiative. La communication souligne que la contribution de la mer à notre subsistance et à notre bien-être est considérable, comme l’est également son potentiel de croissance économique. L’enjeu est de tirer le meilleur profit de ce potentiel d’une manière durable. Une approche intégrée contribuera à éviter les conflits et à optimiser les synergies entre les diverses activités maritimes de façon à dynamiser leur potentiel économique et à protéger l’environnement. Elle encouragera également une participation accrue des parties prenantes et permettra à toutes les parties concernées de considérer la mer comme un tout et de comprendre les implications de chaque type d’activités sur ce tout. Une Task Force constituée des commissaires chargés des politiques liées à la mer et présidée par le commissaire Joe Borg préparera un document de consultation sur la politique maritime future de l’Union. La publication de ce document, prévue pour le premier semestre de l’année prochaine, lancera une large consultation sur les options possibles d’une politique maritime de l’Union. La Commission examinera ensuite toutes les contributions et décidera quelle forme la nouvelle politique devrait revêtir avant de préparer des propositions dans ce sens.

Le Président Barroso a déclaré: «Le passé, le présent et l’avenir de l’Europe sont ancrés dans les océans et les mers. Ce n’est que si nous en prenons soin que les océans et les mers pourront pourvoir à nos besoins et à ceux des générations futures. Une politique maritime pour l’UE peut contribuer à réaliser le potentiel de croissance considérable de l’Europe tout en protégeant notre environnement marin. Grâce à une gestion responsable de nos ressources marines communes, les océans et les mers pourront rester une source de prospérité et de plaisir pour tout un chacun en Europe au cours des années à venir.»

«Une politique maritime nous permettra d’identifier, de coordonner et de mettre en œuvre des mesures relatives à la mer dans l’Union d’une manière optimisant les avantages économiques et récréatifs de la mer et selon une approche plus participative et durable. Je me réjouis beaucoup de travailler avec mes collègues ainsi qu'avec les parties prenantes publiques et privées sur ce projet enthousiasmant» a déclaré M. Joe Borg, le commissaire chargé de la pêche et des affaires maritimes.

Le président Barroso a invité M. Borg à «diriger une nouvelle Task Force Politique maritime en vue de lancer une large consultation sur la politique maritime future de l’Union». Les membres de la Commission concernés sont M. Verheugen (entreprises et industrie), M. Barrot (transports), M. Dimas (environnement), Mme Hübner (politique régionale), M. Potocnik (recherche) et M. Pieblags (énergie). D’autres commissaires pourront également être invités à participer aux discussions lorsqu’elles porteront sur des sujets en rapport avec leur portefeuille. Lors de l’élaboration du document de consultation, il sera fait appel à l’expertise d’un large éventail de domaines politiques et techniques.

La mer revêt une grande importance pour l’Union. Vingt États membres possèdent des côtes, qui s’étendent sur près de 70 000 km. Près de la moitié de la population de l’UE vit à moins de 50 km de la côte. Les régions maritimes de l’UE des 15 produisent plus de 40 % du BNP. La construction navale, les ports, la pêche et les industries de services connexes emploient deux millions et demi de personnes (voir fiches et Mémo/05/72).


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website