Navigation path

Left navigation

Additional tools

La grippe aviaire et d’autres questions au menu de la visite du commissaire Kyprianou en Asie du Sud-Est

European Commission - IP/05/1373   04/11/2005

Other available languages: EN DE EL

IP/05/1373

Bruxelles, le 4 novembre 2005

La grippe aviaire et d’autres questions au menu de la visite du commissaire Kyprianou en Asie du Sud-Est

Markos Kyprianou, commissaire chargé de la santé et de la protection des consommateurs, se rendra au Viêt Nam, en Thaïlande, au Cambodge et en Indonésie, lors d’une tournée officielle en Asie du Sud-Est, qui se déroulera du 6 au 16 novembre. À cette occasion, il accordera une attention prioritaire à la grippe aviaire, qui est endémique dans certaines zones de la région depuis 2003. Il rencontrera de hauts dirigeants et des ministres pour discuter de la situation actuelle en matière de grippe aviaire dans chaque pays, ainsi que des mesures prises par les autorités nationales et internationales pour s’attaquer au problème. La sécurité alimentaire, les questions sanitaires et phytosanitaires et certains problèmes de santé publique, tels que le sida, sont également au programme des discussions que M. Kyprianou aura durant son voyage de dix jours.

En prélude à sa visite, le commissaire Kyprianou a déclaré : « Je suis heureux d’avoir la possibilité de me rendre en Asie du Sud-Est pour y prendre directement la mesure du problème de grippe aviaire et signifier à mes homologues l’engagement de l’Union européenne à soutenir la région dans sa lutte contre cette maladie. L’Union est consciente que la grippe aviaire, quel que soit l’endroit où elle frappe, est un problème mondial qui nécessite une réponse coordonnée à l’échelle mondiale. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les pays d’Asie du Sud-Est à cet égard. La conférence sur la grippe aviaire qui se tiendra la semaine prochaine à Genève est une occasion importante de cerner les besoins mondiaux et les ressources qui peuvent être mobilisées. »

Le commissaire Kyprianou fera tout d’abord escale au Viêt Nam, où il doit rencontrer, entre autres, le ministre de l’agriculture, Cao Duc Phat, et le ministre de la santé, Tran Thi Trung Chien. Il aura ainsi l’occasion de discuter du plan national vietnamien de prévention et de contrôle de la grippe aviaire et de la contribution de l’Union à l’approche internationale concertée visant à apporter une aide au Viêt Nam dans ce domaine. L’emploi du temps du commissaire pour son passage en Thaïlande prévoit des rencontres avec le ministre thaïlandais de l’agriculture, Khunying Sudarat Keyuraphan, et le ministre de la santé publique, Phinij Jarusombat, ainsi qu’avec des représentants de la FAO et de l’OMS. Le commissaire visitera également une usine de poulets dans la province de Saraburi, dans le centre de la Thaïlande, et un établissement d’élevage et de transformation de crevettes à Phuket. Le commissaire Kyprianou passera ensuite une journée au Cambodge, où il rencontrera ses homologues, avant d’arriver à Jakarta, le 14 novembre, pour des réunions avec le ministre indonésien de la santé, Siti Fadilah Supari, et le ministre de la marine et de la pêche, Freddy Numberi, entre autres. Comme l’Indonésie est le dernier des quatre pays à avoir signalé une flambée de grippe aviaire, M. Kyprianou s’entretiendra de la manière dont la surveillance et le contrôle du virus pourraient être renforcés.

Rappel des faits

Le premier cas suspect de la souche actuelle du virus de la grippe aviaire H5N1 en Asie a été signalé en Thaïlande, en novembre 2003. Depuis, des flambées ont été confirmées au Cambodge, en Chine (y compris à Hong Kong), en Indonésie, au Japon, au Laos, en Malaisie, en Corée du Nord, au Pakistan, en Corée du Sud et au Viêt Nam. Une vaste propagation géographique de la grippe aviaire s’est poursuivie en Asie, s’étendant à la Russie, à la Mongolie et au Kazakhstan. La maladie, touchant à la fois des volailles domestiques et des oiseaux sauvages, a entraîné la perte de plus de 150 millions de volailles dans la région. La grippe aviaire est également à l’origine du décès de 62 personnes, qui avaient principalement contracté la maladie après un contact très étroit avec des oiseaux et animaux infectés.

La Commission européenne a dégagé 1,6 million d’euros pour épauler le Viêt Nam dans ses efforts de lutte contre la grippe aviaire pendant les épidémies de 2004 et de 2005. Les fonds, qui ont transité par l’OMS, ont servi à acheter des équipements de protection individuelle pour les personnes participant à l’abattage des oiseaux, du matériel hospitalier, ainsi que des médicaments préventifs et antiviraux, et à mettre en place des activités de sensibilisation, y compris des formations à l’intention du personnel sanitaire. Plusieurs experts de l’Union européenne ont également été envoyés dans le pays pour aider à endiguer la maladie.

Au Cambodge, la Commission prête son concours à la mise en place d’un système de surveillance de la santé animale via le Livestock Project CE-Cambodge. Entre 500 000 et 600 000 euros, sur un budget de 5 millions d’euros, devraient être affectés à ces activités.

Lors de la conférence conjointe Commission/OMS qui s’est tenue à Copenhague du 24 au 26 octobre, il a été convenu que les pays développés et, en particulier, européens devraient aider les pays en développement qui sont les plus exposés au virus de la grippe aviaire, en s’attaquant à la pénurie de ressources humaines et techniques adéquates, dans les domaines vétérinaire et médical, pour faire face aux épidémies. La Commission européenne a participé, du 7 au 9 novembre, à une conférence organisée par l’OMS, la FAO et l’OIE. Cette conférence, qui s'est déroulée à Genève, visait à cerner les besoins et à déterminer les ressources nécessaires pour aider les pays les plus touchés à combattre la grippe aviaire, en vue d'une conférence internationale des donateurs, prévue en janvier 2006, où les contributions financières effectives seront annoncées.
Pour de plus amples informations, prière de consulter la page web suivante :

http://ec.europa.eu/dgs/health_consumer/dyna/influenza/index.cfm

et le document MEMO/05/405


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website