Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE EL

IP/05/132

Bruxelles, le 2 février 2005

Premier cas de chèvre atteinte d'ESB: les États membres appuient le renforcement des tests proposé par la Commission

Les États membres se sont exprimés aujourd'hui en faveur de la proposition de la Commission européenne visant à soumettre un plus grand nombre de caprins provenant des États membres de l'UE aux tests ESB, à la suite de la confirmation, la semaine dernière, du premier cas de chèvre atteinte d'ESB. Le régime de tests proposé par la Commission a pour objectif de déterminer si ce cas d'ESB représente un incident isolé ou si des mesures complémentaires doivent être prises. Ce dossier fera l'objet d'un suivi minutieux et d'un réexamen, dans six mois au plus tard, sur la base des résultats de ces tests supplémentaires et de l'issue d'une évaluation quantitative des risques relative à la sécurité de la viande caprine, effectuée actuellement par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Markos Kyprianou, commissaire européen responsable de la santé et de la protection des consommateurs, a déclaré: "Notre priorité consiste à préserver la santé des citoyens européens. Je tiens donc à agir rapidement afin de déterminer l'ampleur de ce problème. C'est la raison pour laquelle nous augmentons considérablement le nombre de tests. Nous suivrons de près l'évolution de cette situation et réexaminerons la totalité des données et avis scientifiques dans six mois".

La Commission propose d'augmenter le nombre de caprins à soumettre aux tests ESB (176 000 tests sur des animaux sains de l'UE et 25 000 tests sur des animaux morts dans une exploitation) pendant 6 mois au minimum, dans le but de déterminer s'il s'agit d'un incident isolé. Le programme de surveillance, dont l'importance dépendra de la population caprine dans chaque État membre, concernera principalement les États membres dans lesquels l'ESB est présente chez les bovins. Tous les cas confirmés d'EST seront soumis à un régime de tests en trois phases, déjà appliqué, qui permet de différencier la tremblante de l'ESB. La Commission cofinancera ces tests.

À la suite de la découverte d’un cas présumé d’ESB chez une chèvre par un groupe de chercheurs français, la Commission européenne a immédiatement rendu leurs conclusions publiques le 28 octobre 2004 (cf. IP/04/1324). Le cas d'ESB a été confirmé le 28 janvier 2005 (cf. IP/05/105) et la Commission a présenté aujourd'hui sa proposition de renforcement des tests au comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, composé de représentants des États membres. Cette proposition va être adoptée officiellement par la Commission européenne dans les jours prochains; elle entrera en vigueur dès sa publication au Journal officiel.

L'annexe donne une indication du nombre de tests à effectuer par chaque État membre. Ces chiffres, fournis uniquement à titre indicatif, sont fondés sur le nombre d'animaux abattus dans chaque État membre en 2004. Ils reflètent la répartition approximative des tests prévus pour chaque État membre, mais leur quantité réelle variera.

Voir également le MEMO/05/29 pour plus d'informations.

Annexe

Tableau: Surveillance des caprins sains abattus et des animaux trouvés morts (pendant 6 mois)


Nombre indicatif d'échantillons
Caprins sains abattus
Caprins trouvés morts
A
2,500
100 (**)
BE
160 (*)
100 (**)
CY
2,500
500
CZ
40 (*)
100 (**)
DE
650 (*)
500
DK
100 (*)
100 (**)
EE
210 (*)
100 (**)
EL
10,000
5000
ES
62,750
5000
FIN
30 (*)
100 (**)
FR
46,500
5000
HU
300 (*)
500
IRL
450 (*)
100 (**)
IT
30,000
5000
L
120 (*)
100 (**)
LT
1,360 (*)
100 (**)
LV
250 (*)
100 (**)
MT
30 (*)
100 (**)
NL
2,400 (*)
500
PL
8,600 (*)
500
PT
6,000 (*)
1500
S
60 (*)
100 (**)
SK
240 (*)
100 (**)
SL
10 (*)
100 (**)
UK
780 (*)
500
Total UE 25
176,040
25,900

(*) La totalité des animaux sains abattus sont soumis aux tests.

(**) Les 100 premiers animaux trouvés morts sont soumis aux tests.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website