Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/1105

Bruxelles, le 7 septembre 2005

La famille GALILEO s’agrandit: l’UE et l’Inde concluent un accord

Au terme d’échanges intensifs qui ont commencé en janvier 2004, les négociations sur la participation de l'Inde au programme européen de radionavigation par satellite ont abouti à la signature d'un accord. Cet accord, paraphé aujourd’hui à New Delhi à l’occasion du sommet UE-Inde en présence du Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair, qui assure actuellement la présidence de l’UE, du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et du Premier ministre indien, Manmohan Singh, garantira une présence optimale de Galileo en Inde et assurera la coopération nécessaire pour mettre en place des systèmes régionaux «d’augmentation» basés sur EGNOS et GALILEO. Saluant l’aboutissement des négociations, le vice-président de la Commission européenne, Jacques Barrot, a déclaré: «Une nouvelle étape importante pour le développement de GALILEO en tant que programme international vient d'être franchie, et l’événement fera date également dans l’histoire du partenariat entre l’UE et l’Inde».

L’accord a été paraphé par M. Francisco Da Camara Gomes, chef de la délégation de la CE en Inde, au nom de l’Union européenne, et par M. G. Madhavan Nair, responsable du département de l'Espace en Inde. L’Inde ayant largement prouvé sa capacité de déployer des activités dans le domaine de l’espace, des satellites et de la navigation, l’accord dynamisera la coopération industrielle entre l’Inde et l’Europe dans de nombreux secteurs de haute technologie.

L'Inde est le quatrième pays tiers à adhérer au programme GALILEO, après la signature d'accords avec la Chine, Israël et l’Ukraine. Des discussions sont en cours avec l'Argentine, le Brésil, le Maroc, le Mexique, la Norvège, le Chili, la Corée du Sud, la Malaisie, le Canada et l'Australie.

L'intérêt toujours croissant des pays tiers pour une participation au programme GALILEO représente une solide impulsion donnée au marché des GNSS, dont le potentiel est effectivement considérable: 3 milliards de récepteurs et des recettes de l'ordre de 275 milliards d'euros par an au niveau mondial d'ici 2020, et la création de plus de 150 000 emplois hautement qualifiés rien qu'en Europe.

Historique

GALILEO est le programme européen de radionavigation par satellite. Il a été lancé à l'initiative de la Commission européenne et développé conjointement avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Il annonce l'avènement d'une révolution technologique comparable à celle provoquée par les téléphones mobiles. Il mènera également au développement d'une nouvelle génération de services universels dans des secteurs tels que les transports, les télécommunications, l'agriculture ou la pêche.

À ce jour, seuls le système américain GPS et le système russe GLONASS maîtrisent cette technologie, qui promet d'être hautement rentable. Ces systèmes sont tous deux financés et contrôlés par les autorités militaires. Le programme GALILEO, quant à lui, sera administré et contrôlé par les civils, et offre une garantie de qualité et de continuité qui est essentielle pour maintes applications sensibles. Grâce à la complémentarité de GALILEO avec les systèmes actuels, les services de navigation et de localisation gagneront en fiabilité et en disponibilité dans le monde entier.

Pour plus d'informations sur GALILEO, vous pouvez visiter les sites suivants:

http://ec.europa.eu/dgs/energy_transport/galileo

http://www.esa.int/export/esaSA/navigation.html

http://www.galileoju.com


Side Bar