Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/05/1066

Bruxelles, le 25 août 2005

La Commission européenne salue le retrait israélien de la bande de Gaza et prépare de nouvelles mesures en vue de soutenir le processus de paix

La Commission européenne salue le désengagement israélien de la bande de Gaza et de certaines parties du nord de la Cisjordanie, y voyant une étape importante dans la mise en oeuvre de la feuille de route du quartet. La Commission juge particulièrement encourageantes l’étroite collaboration et la retenue dont ont fait preuve Israéliens et Palestiniens et qui témoignent du courage et de la volonté d'aboutir des deux parties.

«Je me réjouis de la manière dont se sont déroulées les premières étapes du désengagement de Gaza et de certaines parties du nord de la Cisjordanie, a déclaré Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne chargée des relations extérieures et de la politique européenne de voisinage. Je suis néanmoins consciente qu’il ne s’agit là que d’un début et que les défis à venir sont immenses. Afin de contribuer à relever certains de ces défis, la Commission élabore actuellement un montage financier de quelque 60 millions € destinés à la reconstruction des infrastructures et au renforcement des institutions palestiniennes dans la bande de Gaza. Je donnerai davantage de précisions sur ce montage au mois de septembre.»

Afin de soutenir le désengagement et le processus de paix, la Commission prépare actuellement un montage financier destiné spécifiquement à accompagner le retrait israélien. Ce montage vise à apporter une aide à la réalisation de nouveaux projets, notamment en ce qui concerne l’administration douanière, les transports, l’approvisionnement énergétique, les infrastructures, les soins de santé et les services sociaux. La sélection de projets spécifiques s'effectuera en accord avec l'Autorité palestinienne et en étroite coordination avec les États membres et le représentant spécial pour le quartet, M. Wolfensohn. Ces mesures viendront s’ajouter à l’enveloppe de 20 millions € précédemment annoncée et destinée à apporter un soutien social aux réfugiés de la bande de Gaza.

La Commission poursuivra ses efforts visant à favoriser la bonne gouvernance et la démocratie, tant dans la bande de Gaza qu'en Cisjordanie, en accord avec les priorités de la politique européenne de voisinage et avec la feuille de route du quartet. La Commission apporte notamment à ce titre un soutien important en faveur du processus électoral, du système public de gestion financière et de l’État de droit.

Le montant de l’aide octroyée par la Communauté aux Palestiniens devrait dépasser les 250 millions € en 2005.


Side Bar