Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE NL IT

IP/04/775

Bruxelles, le 22 juin 2004

La recherche communautaire pour des aéronefs moins coûteux, moins polluants et moins bruyants

Les projets de recherche financés au niveau européen en vue de réduire le bruit des aéronefs et leur consommation de carburant ont désormais atteint leur vitesse de croisière. Il s'agit notamment de SILENCE(R), qui est un des plus grands projets jamais lancés par l'Europe dans le domaine de la réduction du bruit. Un consortium de 51 entreprises teste de nouvelles technologies visant à réduire les émissions sonores des aéronefs à raison de 6 décibels (db) au maximum d'ici 2008. L'UE assure la moitié du financement de SILENCE(R), dont le budget total dépasse 110 millions d'euros. On peut également citer FRIENDCOPTER, qui vise à réduire les émissions sonores des moteurs et des rotors d'hélicoptère; TANGO, qui vise à alléger les structures des aéronefs; EEFAE, qui porte sur la construction de moteurs aéronautiques consommant moins de carburant et moins polluants; AWIATOR, qui vise à réduire le poids structurel des aéronefs, à réduire leurs émissions sonores et à améliorer leurs performances.

M. Philippe Busquin, membre de la Commission responsable de la recherche européenne, a fait la déclaration suivante : “Grâce à un financement communautaire et à la coopération au sein de la plate-forme technologique que constitue le Conseil consultatif pour la recherche aéronautique en Europe (ACARE), les principaux fabricants d'aéronefs européens, les instituts de recherche, les universités et les petites et moyennes entreprises (PME) travaillent ensemble pour créer des aéronefs moins coûteux, moins polluants et moins bruyants. Ces projets contribueront à la réduction de la pollution provoquée par l'accroissement de la circulation aérienne, tout en contribuant aussi au maintien de la compétitivité du secteur aérospatial européen".

Technologies permettant de réduire les émissions sonores des aéronefs

Le bruit n'est plus désormais considéré comme une simple gêne, mais comme un grave problème sanitaire, car un tiers des Européens sont exposés à des niveaux de bruit qui perturbent le sommeil. Les programmes de recherche actuels laissent espérer une réduction de moitié (soit 10 db) du bruit des avions à réaction au cours de la prochaine décennie.

Le projet SILENCE(R), d'une durée de quatre ans, évalue les technologies de réduction des émissions sonores sous l'angle des coûts, du poids et des performances. Les évaluations portent notamment sur les turbines à faibles émissions sonores, de nouveaux types d'entrée d'air, des conduits de dilution et de gaz à haute température, des dispositifs de diminution du bruit des tuyères, des techniques de contrôle actif et des technologies de réduction des émissions sonores des cellules.

Le projet FRIENDCOPTER vise à réduire le bruit des moteurs et le bruit dans l'habitacle, à définir des procédures de vol réduisant les émissions sonores, à élaborer des entrées d'air de moteur absorbant le bruit, à mettre au point des méthodes pour détecter les intrusions de bruit dans l'habitacle, à mettre au point une technologie de commande visant à réduire le bruit des rotors, les vibrations et la consommation de carburant, et à mettre au point un modèle de rotor aux fins d'essais en soufflerie à vitesse supersonique.

Des avions plus légers et moins polluants pour bientôt

Le projet TANGO vise à réaliser une réduction de 20 % du poids et du coût des cellules d'avions actuelles et des procédés de fabrication pour améliorer la compétitivité. Quatre parties d'avion (un caisson de voilure latéral, un caisson de voilure central, une section de fuselage et une section de fuselage métallique avancée) sont actuellement à l'essai en vue de réduire la consommation de carburant et les émissions.

Le projet EEFAE, d'une durée de cinq ans, auquel participent tous les grands fabricants européens de moteurs aéronautiques et plusieurs universités, élaborera et testera des technologies pour les moteurs aéronautiques en vue de réduire la consommation de carburant, les émissions et les coûts, et d'améliorer la fiabilité. Ce programme testera des technologies destinées à être utilisées dans les nouveaux moteurs à arbre triple, un moteur à turbofan à réducteur et un moteur aéronautique à refroidissement intermédiaire par récupération, qui pourront être utilisés d'ici 2008 à 2015.

En intégrant des technologies avancées dans de nouvelles configurations à voilure fixe, le projet AWIATOR vise à améliorer l'efficacité des aéronefs en améliorant leurs performances et en les allégeant.

On estime que plus de 500 chercheurs provenant de tous les États membres travaillent pour ces projets.

Pour davantage d'informations, voir le site suivant :
http://ec.europa.eu/research/aeronautics/index_en.html


Side Bar