Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/04/64

Bruxelles, le 16 janvier 2004

La Commission européenne offre son aide au Vietnam dans le cadre de la crise de l'influenza aviaire

En réponse à l'appel lancé par l'OMS, la Commission européenne a proposé aujourd'hui d'aider le gouvernement vietnamien à faire face à tous les aspects de la crise de l'influenza aviaire que traverse actuellement le pays.

Lors d'une visite officielle effectuée ce jour au Vietnam, David BYRNE, Commissaire européen chargé de la santé, a déclaré, après avoir rencontré le vice-Premier ministre M. Vu Khoanm et le vice-ministre de la santé M. Tran Chi Liem:

"Je me réjouis d'annoncer que l'UE sera en mesure d'aider le peuple vietnamien dans ses efforts de lutte contre l'influenza aviaire, qui se propage à grande vitesse. Dans les prochains jours, le Vietnam pourra faire appel à d'éminents experts européens qui se rendront sur place pour participer à l'enquête relative aux problèmes sanitaires affectant les hommes et les animaux. L'UE ayant elle-même été touchée par un foyer majeur d'influenza aviaire l'an dernier, je connais bien les difficultés auxquelles le Vietnam se retrouve confronté aujourd'hui."

La Commission et les États membres répondent ainsi à un appel à l'aide lancé par l'OMS. Les experts européens sont à la disposition des autorités sanitaires vietnamiennes pour les aider à examiner et à limiter les cas humains d'influenza aviaire, notamment en participant à l'enquête épidémiologique relative au modèle de transmission et en prodiguant des conseils concernant les mesures à mettre en œuvre pour contrôler l'infection dans les hôpitaux. Ils pourront également soutenir les autorités vietnamiennes dans leurs efforts visant à réduire le risque de transmission de l'influenza aviaire des animaux aux êtres humains, notamment en les conseillant quant aux mesures de contrôle à prendre pour protéger les personnes en contact avec des animaux susceptibles d'avoir été infectés.

Contexte

    Maladie animale

L'influenza aviaire est une infection virale hautement contagieuse affectant la volaille et pouvant entraîner, selon les espèces concernées, des pertes importantes pour le secteur de l'aviculture. Les oiseaux vivant en liberté peuvent être porteurs de virus de l'influenza sans contracter la maladie du fait de leur résistance naturelle. Nous savons que le gibier d'eau sauvage constitue un réservoir naturel de ces virus et qu'il peut être à l'origine de l'introduction de l'infection dans les volailles domestiques. L'influenza aviaire figure sur la liste A de l'OIE, qui reprend les maladies capables de se propager rapidement au-delà des frontières nationales. La maladie peut avoir de graves conséquences socio-économiques et entraver les échanges internationaux de volailles vivantes et de produits à base de volailles.

L'UE n'importe pas de volailles en provenance du Vietnam, de la Corée du Sud ou du Japon, pays actuellement touchés par la maladie.

    Santé publique

Bien que l'influenza aviaire ne se soit transmise à l'homme qu'en de rares occasions, provoquant généralement des conjonctivites et des formes moins graves de maladies pseudo-grippales, 6 cas mortels (sur 18 cas d'infection signalés) liés au sous-type H5N1 ont été enregistrés à Hong Kong en 1997. Début 2003, trois autres personnes sont décédées des suites d'une infection par le même sous-type. Lors de l'épidémie qui s'est déclarée aux Pays-Bas en 2003, un vétérinaire a perdu la vie après avoir été infecté par l'influenza aviaire du sous-type H7N7. Aucun cas humain d'infection par le biais de produits à base de volailles tels que la viande ou les oeufs de table n'a jamais été signalé, le contact direct avec les oiseaux infectés étant la principale source d'infection chez l'homme.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website