Navigation path

Left navigation

Additional tools

La suspension des importations de volailles en provenance des États-Unis après la découverte d'un foyer de peste aviaire est prolongée

European Commission - IP/04/376   22/03/2004

Other available languages: EN DE

IP/04/376

Bruxelles, le 22 mars 2004

La suspension des importations de volailles en provenance des États-Unis après la découverte d'un foyer de peste aviaire est prolongée

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale a approuvé aujourd'hui une proposition de la Commission prorogeant jusqu'au 23 avril la suspension des importations de volailles vivantes, de viandes de volaille et de produits à base de volaille, d'œufs et d'oiseaux de compagnie en provenance des États-Unis. Ces restrictions des importations ont été imposées après que l'existence d'un foyer d'influenza aviaire hautement pathogène dans ce pays eut été confirmée. La situation sanitaire actuelle et les informations disponibles ne permettent pas, pour le moment, de limiter les mesures de protection à une zone déterminée. La situation sera réexaminée au cours de la prochaine réunion du comité, prévue pour le 30 mars. Lors de cette réunion la situation au Canada sera également réexaminée.

Le 23 février, les autorités des États-Unis d'Amérique ont confirmé l'apparition d'un foyer de peste aviaire hautement pathogène dans l'État du Texas. Afin de protéger le cheptel aviaire de l'UE et d'éviter l'introduction de la maladie sur son territoire, la Commission européenne a aussitôt décidé de suspendre les importations de volailles, de ratites, de gibier à plumes d'élevage et de gibier à plumes sauvage vivants, d'œufs à couver de ces espèces et d'œufs de ces espèces destinés à la consommation humaine, ainsi que d'oiseaux vivants autres que les volailles (oiseaux de compagnie), en provenance de l'ensemble du territoire des États-Unis (voir IP/04/257).

Depuis la notification du foyer d'infection, les États-Unis ont communiqué des informations complémentaires sur la situation sanitaire ainsi que les mesures de lutte prises afin d'obtenir la mise en œuvre par l'UE de mesures de régionalisation conformément aux dispositions de l'accord vétérinaire entre l'UE et les États-Unis. Toutefois, les informations actuellement disponibles ne permettent pas de réduire les mesures de protection à une zone déterminée. C'est pourquoi les mesures existantes sont prorogées jusqu'au 23 avril.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website