Navigation path

Left navigation

Additional tools

Quel avenir pour les politiques d'éducation et de citoyenneté ? : La Commission adopte les grandes lignes des futurs programmes pour l'après 2006

European Commission - IP/04/315   09/03/2004

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL

IP/04/315

Strasbourg, le 9 mars 2004

Quel avenir pour les politiques d'éducation et de citoyenneté ? : La Commission adopte les grandes lignes des futurs programmes pour l'après 2006

La Commission a adopté aujourd'hui deux Communications, « La nouvelle génération des programmes d'éducation et de formation» et «La citoyenneté en action », qui détaillent les grandes orientations des futurs programmes destinés à remplacer, à compter de 2007, les actuels programmes communautaires Socrates, Leonardo da Vinci, Tempus, Jeunesse, Culture 2000 et Media Plus. Ces documents s'inscrivent dans le prolongement de la Communication du 10 février dernier sur les perspectives financières1. Ils soulignent la nécessité de mettre en place des programmes renforcés et restructurés, d'une plus grande lisibilité pour les citoyens de l'Union européenne élargie, permettant notamment à ceux-ci de bénéficier d'un véritable espace commun en termes de mobilité. Une fois mis en place, ces nouveaux programmes permettront aussi aux institutions, dans les domaines de l'éducation, de la formation et de la culture, de mieux coopérer entre elles. Ces programmes contribueront aussi à la réalisation de l'objectif de Lisbonne, à savoir faire de l'Europe l'économie de la connaissance la plus compétitive à l'horizon 2010. Ces Communications ne préjugent pas du contenu final des propositions législatives devant être adoptées au début de l'été et notamment de leurs aspects financiers.

«Je m'étais engagée à tracer, au cours du 1er semestre 2004, les perspectives d'avenir des programmes européens dont j'ai la charge ; c'est chose faite ! » a déclaré Viviane Reding, commissaire européenne en charge de l'Education et de la Culture. La commissaire a ajouté : «Les deux Communications adoptées aujourd'hui concernent tous les Européens, de leur apprentissage scolaire à leur vie de citoyen ».

« En effet, les questions liées à l'éducation et à la citoyenneté figureront parmi les enjeux majeurs de la décennie à venir, a poursuivi Viviane Reding. Dans une Union qui devrait compter près de 500 millions d'habitants en 2007, donner à ces derniers les moyens d'exploiter tout le potentiel de leur appartenance culturelle et citoyenne à un ensemble d'une extraordinaire diversité nécessitera la mobilisation de tous les outils et programmes à notre disposition. Ainsi, les programmes concernés par les Communications adoptées aujourd'hui participeront à une nouvelle logique d'ensemble, construisant des ponts entre les cultures et les individus».

Communication sur la « Nouvelle génération des programmes d'éducation et de formation »

Dans le domaine de l'éducation et de la formation tout au long de la vie, ces dernières années ont vu la montée en puissance des programmes comme Socrates et Leonardo da Vinci, ainsi qu'une prise de conscience par les Etats membres de l'importance de placer l'éducation et la formation au cœur de la stratégie de Lisbonne qui vise à faire de l'Europe l'économie de la connaissance la plus compétitive d'ici 2010.

Dans le même esprit, les stratégies dites de Bologne (enseignement supérieur) et de Copenhague (formation professionnelle), destinées à renforcer la cohérence et la qualité des politiques européennes dans leurs domaines respectifs, reconnaissent le rôle des politiques communautaires en la matière.

La communication adoptée sur ce sujet répond à plusieurs enjeux majeurs et fixe des objectifs ambitieux :

  • Assurer dès 2007 une succession aux actuels programmes soutenant la mobilité et la coopération dans les domaines de l'éducation et de la formation, à savoir Socrates et Leonardo da Vinci, ainsi qu'au programme de coopération externe, Tempus;

  • Mettre en place un seul et unique Programme intégré sur l'éducation et la formation tout au long de la vie, rassemblant les Etats membres, les Etats membres de l'AELE et les pays candidats, et regroupant l'éducation et la formation professionnelle, allant du primaire à la formation des adultes;

  • En réponse à une consultation publique qui a montré que les programmes actuels étaient trop compliqués, ce Programme intégré sera plus flexible et facile d'accès. Il reposera sur une décentralisation très forte, 80% des fonds étant gérés par des agences nationales dans les pays participants ;

  • Quelques objectifs chiffrés permettent d'appréhender l'ampleur des enjeux :

    • qu'au moins 10% des élèves de l'enseignement scolaire (contre moins de 3% aujourd'hui) de l'Union et de leurs enseignants participent au programme Comenius entre 2007-2013 ;

    • que le nombre de 3 millions d'étudiants ayant bénéficié d'Erasmus soit atteint d'ici 2010, soit un triplement du nombre actuel de120.000 d'étudiants participant annuellement au programme ;

    • qu'au moins 150.000 personnes aient accès par an au programme Leonardo d'ici 2013 (45.000 aujourd'hui) ;

    • qu'au moins 50.000 adultes bénéficient annuellement d'un enseignement ou d'une formation à l'étranger d'ici 2013.

  • Un nouveau programme Tempus, dénommé Tempus Plus, étendu à l'éducation scolaire, universitaire et des adultes, ainsi que la formation professionnelle, qui portera sur la coopération entre les Etats membres, les Etats voisins de l'Union et ceux participant déjà au programme Tempus. L'objectif de mobilité serait que 100.000 personnes aient bénéficié d'une action de mobilité Tempus Plus d'ici 2013.

Communication sur la « Citoyenneté en action»

La communication « La citoyenneté en action » propose, dans le prolongement de la communication sur les perspectives financières du 10 février qui fait de la « citoyenneté » l'une des priorités de la Commission, de renouveler et de moderniser plusieurs programmes arrivant au terme de leur fonctionnement en 2006.

Quatre volets constitueront le cœur de l'action en faveur de la «citoyenneté » de l'Union :

  • Jeunesse : le programme devra donner les moyens afin d'exploiter les chances de l'appartenance à l'Union européenne des jeunes de 13 à 30 ans. Toujours dans un souci de simplification, le programme sera géré essentiellement de manière décentralisée et offrira des actions comme le « Service volontaire européen » (engagement des jeunes dans une action de solidarité) pour lequel 10.000 volontaires par an (soit 70.000 sur la période) sont envisagés - ou encore « Jeunesse pour le monde » (actions de coopération par exemple dans des pays voisins).

  • Culture : le programme qui doit succéder en 2007 à Culture 2000 devra tenir compte de l'extraordinaire diversité de la coopération culturelle en Europe qui se caractérise par des milliers d'acteurs de taille très variable d'un Etat membre à l'autre. Le futur programme sera centré sur quelques priorités, à savoir : l'encouragement à la mobilité transnationale des professionnels du secteur culturel, la circulation transnationale des œuvres, y compris les œuvres immatérielles, et le développement du dialogue interculturel. Quelques objectifs chiffrés ont été proposés, tel le soutien annuel à quelques 50 réseaux ou organisations culturels transeuropéens et le financement, sur la période post-2006, d'environ 1.400 projets de coopération culturelle dans l'Union élargie.

  • Media : le programme qui remplacera Media Plus devra poursuivre et renforcer son rôle de promotion de la diversité culturelle européenne dans ses aspects audiovisuels, accroître la circulation des œuvres audiovisuelles européennes dans l'Union (par exemple en faisant passer de 11 à 20% la part de marché des films européens distribués en dehors de leurs pays de production) et améliorer la compétitivité du secteur audiovisuel afin de faciliter l'accès des citoyens aux cultures européennes.

  • Participation civique : le programme fonctionnera à destination des acteurs de la société civile (ONG) et des acteurs sociaux, en soutenant notamment les jumelages.

http://ec.europa.eu/dgs/education_culture/index_fr.htm

http://ec.europa.eu/education/programmes/newprog_en.html

    1  Voir note IP/04/189 « La construction de notre avenir commun : perspectives financières et politiques 2007-2013 pour l'Union élargie »


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website