Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL

IP/04/171

Bruxelles, le 6 février 2004

6 février: journée européenne pour un internet plus sûr

Le 6 février 2004, une journée pour un internet plus sûr se déroule dans toute l'Europe. Cet événement met en avant les droits de l'enfant à un internet plus sûr, dans le cadre du plan d'action de la Commission européenne sur ce thème. Il permet de présenter des projets existants, des vidéos et des prix visant à rendre l'internet plus sûr, réalisés grâce au soutien du plan d'action. Ces activités impliquent la participation d'acteurs des secteurs privé et public, ainsi que du secteur associatif. Les participants aux projets ont contribué à plusieurs réalisations remarquables. Ainsi, en octobre 2003, un réseau mondial de pornographie enfantine a été démantelé à la suite d'un indice fourni par la ligne directe internet INHOPE. En novembre 2003 a été lancée ICRAplus, la nouvelle plateforme de filtrage de contenu de l'Association de classification du contenu de l'internet. Des événements se dérouleront simultanément dans douze pays européens (Danemark, Allemagne, Grèce, Islande, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Norvège, Espagne, Suède, Royaume-Uni) ainsi qu'en Australie, avec la participation des pouvoirs publics, des entreprises du secteur de l'internet et de centaines d'autres organisations.

"Il est indispensable de faire en sorte que les gens se sentent en sécurité lorsqu'ils utilisent l'internet et qu'ils sachent que cet outil est sûr pour leurs enfants si l'on veut que l'internet prenne sa place dans chaque foyer et chaque entreprise de l'Union européenne", a déclaré le commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information, Erkki Liikanen. "Le plan d'action pour un internet plus sûr montre qu'une action réduite, mais bien ciblée, peut avoir un impact considérable en renforçant la confiance. La journée pour un internet plus sûr illustre ces succès. Toutefois, nous devons aussi reconnaître que nous avons encore énormément à faire en matière de sensibilisation. D'après une enquête Eurobaromètre dont les résultats vont paraître sous peu, près de 60 % des Européens ignorent où ou à qui ils peuvent signaler l'existence de contenus illicites et préjudiciables sur l'internet pour permettre leur retrait".

Parmi les manifestations organisées, citons des cérémonies de remise de prix en Allemagne et aux Pays-Bas en relation avec des campagnes d'affiches destinées aux enfants, le lancement d'un programme éducatif pour un internet plus sûr et d'une vidéo en Irlande, et la présentation, par des enfants, d'une charte des droits de l'internet aux membres du Parlement espagnol.

La journée pour un internet plus sûr est soutenue dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur ce même thème. Elle constitue le résultat du travail de deux projets financés par le plan d'action de l'UE pour un internet plus sûr: «SafeBorders» et «Safety, Awareness, Facts and Tools (SAFT)».

Le plan d'action, lancé en 1999, vise aussi à garantir un environnement sûr pour d'autres situations de communication en ligne, telles que la fourniture de contenu via une connexion à large bande ou dans le cadre de communications mobiles, les jeux en ligne, le transfert de fichiers de poste à poste et toutes les formes de communications en temps réel comme les sites de correspondance en ligne et les messages instantanés. Il est spécifiquement conçu pour contribuer à empêcher l'exploitation des enfants et des jeunes.

Ce plan d'action, qui a consacré 38 millions d'euros à ses activités entre 1999 et 2004, couvre quatre domaines d'action principaux:

  • appui à la création d'un réseau européen de lignes directes pour le signalement de contenus illicites

  • encouragement à l'autorégulation

  • développement de la classification et du filtrage de contenus, étalonnage des logiciels et services de filtrage

  • sensibilisation à une utilisation plus sûre de l'internet.

Sur quatre ans, plus de 130 organisations de 17 pays européens ont participé au plan d'action. Les activités futures comprennent la création d'un réseau de centres de sensibilisation et l'expansion du réseau existant de lignes directes pour le signalement de contenus illicites. Au cours des prochaines semaines, la Commission prendra probablement une décision sur un programme de suivi, "Safer Internet plus", qui couvrira la période de 2005 à 2008.

Pour plus d'informations sur la journée pour un internet plus sûr et les points de contact nationaux, veuillez consulter:

http://www.safer-internet.net/sid-programme.asp

et à propos du plan d'action pour un internet plus sûr, voyez le site:

http://europa.eu/iap


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website