Navigation path

Left navigation

Additional tools

L'UE suspend ses importations d'oiseaux de compagnie en provenance d'Asie du Sud-Est

European Commission - IP/04/123   28/01/2004

Other available languages: EN DE

IP/04/123

Bruxelles, le 28 janvier 2004

L'UE suspend ses importations d'oiseaux de compagnie en provenance d'Asie du Sud-Est

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, qui représente les États membres, a approuvé une proposition de M. David Byrne, membre de la Commission européenne chargé de la santé et de la protection des consommateurs, de suspendre les importations d'oiseaux de compagnie afin d'offrir les garanties maximales, à la suite d'une discussion approfondie avec les États membres sur l'évolution de la situation dans l'Asie du Sud-Est. Cette mesure vise à écarter tout risque d'apparition du virus de la grippe aviaire dans les zones de quarantaine des États membres. Les importations ont été suspendues en provenance du Cambodge, de l'Indonésie, du Japon, du Laos, du Pakistan, de la République populaire de Chine, y compris le territoire de Hong Kong, de la Corée du Sud, de la Thaïlande et du Vietnam avec effet immédiat. Les oiseaux concernés sont notamment les oiseaux exotiques tels que les perroquets, les cacatoès, les pinsons, les perruches et les faucons.

L'importation d'oiseaux autres que les volailles est autorisée en provenance de tous les pays membres de l'OIE (Office international des épizooties), sous réserve de garanties zoosanitaires fournies par le pays d'origine et de mesures strictes de quarantaine post-importation pendant 30 jours au minimum dans les États membres, afin d'éviter l'introduction potentielle de maladies de la volaille dans les troupeaux de volailles de l'UE (décision 2000/666/CE de la Commission). Aucun oiseau ne peut quitter le centre de quarantaine sans avoir été soumis à une analyse de laboratoire obligatoire pour le dépistage de la grippe aviaire. Néanmoins, la situation épidémiologique exceptionnelle de plusieurs pays asiatiques et les graves conséquences potentielles liées aux souches spécifiques du virus de la grippe aviaire en cause rendent nécessaire la suspension des importations d'oiseaux à titre de mesure de précaution.

En 2003, quelque 100 000 oiseaux d'appartement, pour l'essentiel des psittacidés (perroquets, cacatoès, perruches), ont été importés des pays faisant l'objet de la suspension, principalement du Pakistan, de Chine et d'Indonésie.

Historique

La grippe aviaire est une infection virale de la volaille, extrêmement contagieuse, qui, selon l'espèce, peut entraîner des pertes importantes pour le secteur avicole. Les oiseaux vivant en liberté peuvent être porteurs du virus de la grippe sans être malades, en raison de leur résistance naturelle. Les oiseaux aquatiques sauvages le fait est connu constituent un réservoir naturel pour ces virus et peuvent être responsables de l'introduction primaire de l'infection au sein des volailles domestiques.

Cette grippe, classée par l'OIE sur la liste A, est une maladie capable de se propager rapidement, au-delà des frontières nationales.

Cette maladie peut avoir de graves conséquences socio-économiques, ayant pour effet de perturber les échanges internationaux de volailles vivantes et de produits à base de volaille.

Le 23 janvier, la Commission a suspendu les importations de viandes fraîches de volaille, de gibier à plumes, sauvage et d'élevage, de préparations à base de viande de volaille et de produits à base de viande de volaille, de matières premières pour la fabrication d'aliments d'animaux de compagnie et d'oeufs pour la consommation humaine en provenance de Thaïlande. Les importations de ces produits ne sont autorisées en provenance d'aucun des autres pays mentionnés ci-dessus. (IP/04/95)


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website