Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/04/1215

Bruxelles, le 13 octobre 2004

Le café, le vin et le jus de raisin désormais couverts par les règles de l'UE concernant l'ochratoxine A

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale s’est prononcé hier en faveur d’une proposition de la Commission européenne visant à modifier le règlement (CE) n° 466/2001 afin de fixer une teneur maximale en ochratoxine A pour le café, le vin et le jus de raisin. L'ochratoxine A est une mycotoxine dont les propriétés cancérigènes et toxiques sont avérées. Des teneurs maximales ont déjà été établies pour ce contaminant en ce qui concerne les principales sources d’exposition de la population de l’UE, principalement les céréales, mais le suivi permanent a révélé qu'il conviendrait désormais d'en déterminer également pour d'autres sources alimentaires importantes.

"En fixant des teneurs maximales en ochratoxine A, nous faisons en sorte que les consommateurs puissent boire du café et du vin sans s’inquiéter d’une éventuelle contamination. La proposition instaure également des teneurs maximales pour le jus de raisin, une boisson fréquemment consommée par les enfants. Dès lors, elle renforcera la sécurité alimentaire d'un groupe de consommateurs vulnérables", a déclaré David Byrne, le commissaire européen chargé de la santé et de la protection des consommateurs.

L’ochratoxine A est présente dans la nature et peut contaminer les produits agricoles dans les champs ou après la récolte. La législation communautaire définit des teneurs maximales autorisées pour certaines sources alimentaires importantes afin de réduire l’exposition humaine autant que possible. Il est prouvé que les céréales et les produits à base de céréales constituent les principales sources alimentaires d'exposition à l'ochratoxine A pour la population de l'UE. Le vin, le café et la bière sont également des sources notables, tandis que les raisins secs et le jus de raisin représentent des sources importantes pour des consommateurs vulnérables tels que les enfants. Les céréales et les raisins secs font déjà l'objet de règles de l'UE. La Commission continue à examiner d'autres denrées alimentaires et à fixer des teneurs maximales lorsque cela s’impose. Les limites suivantes ont été convenues aujourd’hui:

  • grains de café torréfié et café torréfié moulu 5,0 μg/kg
  • café soluble 10,0 μg/kg
  • vin et autres boissons à base de vin et/ou de moût de raisins 2,0 μg/kg
  • jus de raisin et ingrédients à base de jus de raisin dans

d’autres boissons 2,0 μg/kg

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale se compose de représentants des États membres et est présidé par la Commission européenne. Le règlement, approuvé par les États membres, devra maintenant être arrêté officiellement par la Commission européenne dans un avenir proche.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website