Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT

IP/03/1542

Salzbourg, le 12. novembre 2003

Conférence de Salzbourg sur le développement rural: «Un rôle moindre pour Bruxelles et accru pour Salzbourg, la Savoie, la Slovénie méridionale»

La conférence de Salzbourg sur l'avenir de la politique de développement rural s'est ouverte par une conférence de presse à l'occasion de laquelle M. Franz Fischler, membre de la Commission chargé de l'agriculture, a annoncé qu'une place plus large serait faite aux acteurs locaux et aux régions. «Je veux débattre avec les participants de la conférence, au nombre de plus d'un millier, des moyens à mettre en œuvre pour rapprocher des régions et des acteurs locaux les programmes de développement rural. Moins de Bruxelles et plus de Salzbourg, de Savoie ou de Slovénie méridionale, voilà ce qu'il nous faut! », s'est exclamé l'orateur. M. Fischler a souligné que l'enjeu de la conférence de Salzbourg était de faire de la politique de développement rural le pilier de la politique agricole. «Des campagnes dynamiques sont la condition sine qua non de la durabilité du développement écologique, social et économique en Europe. La beauté de nos paysages, les campagnes en tant qu'espace au service de la détente des citadins, qu'ils y pratiquent le VTT ou des activités diverses pour se maintenir en forme, en tant que conservatoire des traditions et instrument de cohésion sociale, rien de tout cela ne va de soi, et il y a un prix à payer. Si nous ne sommes pas capables de concevoir une politique viable et moderne qui permette de relever ces défis, je crains que les campagnes européennes ne connaissent les affres de l'exode rural, du vieillissement, du dépeuplement et du chômage. Voilà pourquoi j'attends de la présente conférence un signal fort quant au contenu et au financement de la politique de développement rural pour l'après-2006», a poursuivi le commissaire.

M. Fischler espère que les participants à la conférence proposeront des solutions permettant de simplifier la politique actuelle. «Notre système, a-t-il souligné, est trop complexe et manque de souplesse. Il faut aussi que la politique de développement rural devienne plus ouverte. Le développement des zones rurales ne peut plus être exclusivement tributaire de l'agriculture. La restructuration et la diversification du secteur agricole demeurent évidemment nécessaires, mais si nous voulons que les campagnes restent vivantes, nous avons également besoin d'emplois extra-agricoles et d'infrastructures diverses pour l'accueil des enfants et dans le domaine de l'enseignement. Des perspectives prometteuses se dessinent déjà à cet égard; c'est ainsi qu'il existe en Finlande un projet axé sur la réduction du chômage des jeunes en milieu rural et un autre visant à promouvoir les technologies de l'information.»

Un thème important de la conférence sera celui du financement. «Il faut aussi parler d'argent. Le débat sur la répartition des crédits communautaires dans une Union à 27 a déjà commencé; c'est dire combien il importe que la présente conférence donne un signal politique clair aux responsables politiques. À l'heure actuelle, aux niveaux européen et national, nous consacrons plus de 17 milliards d'euros par an à nos zones rurales.

C'est une enveloppe financière considérable, qui permet dès à présent de mettre en œuvre les programmes sur mesure les plus divers, depuis la promotion de l'agriculture biologique jusqu'aux actions de promotion des ventes de produits régionaux de qualité, en passant par les aides à l'investissement en faveur des jeunes agriculteurs.

La question que nous devons trancher à Salzbourg est celle-ci: nous faut-il plus d'argent? Si oui, à quelles fins? Je suis convaincu que de larges secteurs de l'opinion publique sont au fond très favorables à une politique de développement rurale bénéficiant de moyens financiers accrus. Cependant, a conclu le commissaire, il est indispensable, en ces temps d'économies budgétaires et eu égard au pacte de stabilité, que nous ayons de très bons arguments si nous voulons obtenir des résultats dignes de ce nom.»

Pour en savoir plus sur la conférence de Salzbourg, consultez le site internet:

http://ec.europa.eu/agriculture/ecrd2003/index_fr.htm


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website