Navigation path

Left navigation

Additional tools

Sécurité routière: une nouvelle avancée grâce aux nouvelles technologies

European Commission - IP/03/1301   29/09/2003

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL

IP/03/1301

Bruxelles, le 29 septembre 2003

Sécurité routière: une nouvelle avancée grâce aux nouvelles technologies

La Commission a adopté la communication "eSafety", qui fixe un ensemble de mesures en vue de soutenir le développement par l'industrie de véhicules plus sûrs et plus intelligents et de permettre leur commercialisation rapide. Le but est de diviser par deux le nombre de tués sur les routes en Europe d'ici 2010. Pour atteindre cet objectif, la Commission européenne propose de déployer largement des technologies de l'information et des communications (TIC) avancées dans les voitures. Le cadre général pour des actions communautaires concernant la sécurité routière a été présenté dans un programme d'action pour la sécurité routière adopté récemment. La communication "eSafety", qui a été adoptée, repose sur des consultations approfondies avec les industriels et d'autres parties concernées. À partir du programme d'action, elle propose de nombreuses actions en vue d'améliorer l'utilisation des TIC dans les véhicules. Ces mesures sont susceptibles de toucher tous les types de véhicules à l'avenir et sont importantes pour tous les usagers de la route.

M. Liikanen, membre de la Commission responsable de la politique concernant les entreprises et de la société de l'information, a déclaré : "La Commission a pris récemment un certain nombre d'initiatives dans le domaine de la sécurité routière, notamment l'adoption du programme d'action en matière de sécurité routière. Le coût des accidents, des blessures et des décès provoqués par les transports routiers demeure cependant trop élevé, et de nouvelles mesures sont nécessaires. Les technologies de l'information et des communications (TIC) déjà utilisées largement dans les véhicules constituent un ensemble d'outils important qui permet de relever le défi que pose la sécurité routière. Le secteur public doit collaborer avec le secteur privé en investissant dans les infrastructures nécessaires et en prenant des mesures permettant la commercialisation de nouvelles solutions."

La communication adoptée par la Commission présente les actions que la Commission a l'intention de réaliser pour accélérer le développement et le déploiement à grande échelle ainsi que l'utilisation des systèmes de sécurité active, les "systèmes intelligents de sécurité des véhicules". Les actions proposées se répartissent en trois groupes: (I) promouvoir les systèmes intelligents de sécurité des véhicules, (II) adapter les dispositions réglementaires et celles relatives à la normalisation, (III) éliminer les obstacles dans la société et dans les entreprises.

Pour plus d'informations, voir le site suivant:

http://ec.europa.eu/information_society/programmes/esafety/index_en.htm

Annexe 1

Historique

La Commission a pris récemment un certain nombre d'initiatives importantes dans le domaine de la sécurité routière, notamment l'adoption du programme d'action sur la sécurité routière.

Du point de vue de la société, le coût des transports routiers est cependant encore trop élevé : les 1 300 000 accidents routiers qui ont lieu en Europe chaque année tuent 40 000 personnes et en blessent 1 700 000, pour un coût estimé à 160 milliards d'euros. Au niveau individuel, même un seul accident, une seule blessure ou un seul décès sont inacceptables. De nouvelles mesures sont nécessaires pour faire face à ce problème.

Les technologies de l'information et des communications (TIC), qui sont déjà largement utilisées dans les véhicules, sont considérées comme un ensemble d'outils important pour relever le défi que pose la sécurité routière. Grâce à des processeurs, des technologies des communications, des capteurs et des actionneurs plus puissants, on pourra concevoir des systèmes de sécurité active intégrés de plus en plus évolués, qui pourront atténuer les conséquences des accidents, voir éviter les accidents.

Ayant reconnu ce potentiel, la Commission a créé en 2002, avec le secteur automobile et d'autres parties intéressées, le groupe de travail “eSafety", qui regroupe une quarantaine d'experts. Ce groupe avait pour mandat de proposer une stratégie pour accélérer la recherche, le développement, le déploiement et l'utilisation de systèmes de sécurité intelligents reposant sur les technologies de l'information et des communications pour améliorer la sécurité routière en Europe.

En novembre 2002, le groupe de travail a publié son rapport final, qu'une réunion à haut niveau de toutes les parties intéressées a ultérieurement avalisé comme base de futures actions. Ce rapport final contient en tout 28 recommandations pour la Commission européenne, les États membres, les autorités responsables de la circulation et de la sécurité routière, le secteur automobile, les fournisseurs de services, les associations d'usagers, les assurances et d'autres parties intéressées.

Ces recommandations visent à améliorer la sécurité routière grâce à des systèmes de sécurité intégrés utilisant des TIC avancées pour fournir des solutions nouvelles et intelligentes prévoyant l'intervention des conducteurs, des véhicules et de l'environnement routier, et de leurs interactions mutuelles. Dans cette approche intégrée et globale de la sécurité, les systèmes de sécurité autonomes embarqués sont complétés par des technologies basées sur la coopération, qui utilisent des communications entre véhicules, et entre les véhicules et les infrastructures pour obtenir des informations sur l'environnement routier en vue d'évaluer les risques potentiels et d'optimiser le fonctionnement des systèmes de sécurité embarqués.

La communication "eSafety" présente les mesures que la Commission a l'intention de prendre pour promouvoir le développement, le déploiement et l'utilisation de systèmes de sécurité intégrés, appelés systèmes intelligents de sécurité des véhicules.

Annexe 2

Actions de la Commission proposées

Action
1Pour faciliter la coopération de toutes les parties intéressées, la Commission continuera de soutenir le forum "eSafety", pour en arriver à une plate-forme autonome.
2La Commission fixera des objectifs et des priorités clairs pour d'autres travaux de RDT au titre de son 6e programme-cadre, et poursuivra la coordination avec les programmes nationaux.
3La Commission déterminera les nouvelles actions nécessaires sur les interactions homme/machine.
4La Commission promouvra un service d'appel d'urgence (e-call) harmonisé paneuropéen, qui reposera sur l'appel d'urgence à localisation E-112.
5La Commission analysera les progrès réalisés dans la fourniture d'informations en temps réel sur la circulation et les voyages (RTTI) en Europe et proposera d'autres actions.
6La Commission prendra les mesures nécessaires pour soutenir l'élimination des entraves juridiques à l'utilisation du radar à faible portée UWB fonctionnant sur 24 GHz.
7La Commission réexaminera les parties concernées du droit communautaire existant sur la réception des véhicules.
8La Commission analysera les besoins et priorités de la normalisation à l'ISO, au CEN et à l'ETSI.
9La Commission évaluera les avantages socio-économiques.
10La Commission soutiendra l'élaboration d'un code de bonne pratique européen.
11La Commission promouvra l'élaboration de feuilles de route industrielles et des feuilles de route du secteur public correspondantes.

Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website