Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES

IP/02/837

Bruxelles, le 10 juin 2002

De nouveaux projets pour renforcer le dialogue interculturel entre les jeunes

La Commission européenne a sélectionné 178 nouveaux projets à financer dans le cadre des programmes JEUNESSE et EUROMED JEUNESSE, dans le but d'encourager le dialogue interculturel, la citoyenneté active et la défense des droits des minorités dans le bassin méditerranéen et dans le sud-est de l'Europe. Ces projets offriront à des jeunes des possibilités de développement personnel et de participation active à des échanges, à un service volontaire ou à d'autres initiatives. L'enveloppe financière allouée aux projets sélectionnés sera de 4,2 millions d'euros. De nombreux projets se dérouleront en coopération avec des organisations internationales comme les Nations Unies.

"La participation de jeunes à des activités de nature sociale et humanitaire, comme les programmes JEUNESSE et EUROMED JEUNESSE, est de la plus haute importance parce qu'elle procède d'une citoyenneté active et d'un profond engagement pour le renforcement de la démocratie. Je suis fière que la Commission européenne soutienne chaque année les projets de 110 000 jeunes en Europe et dans le bassin méditerranéen. Les nouveaux projets retenus augmenteront les possibilités offertes aux jeunes et contribueront à l'amélioration du dialogue entre les cultures", a déclaré Viviane Reding, Commissaire européenne en charge de l'Education et de la Culture.

Projets euro-méditerranéens

Sur les 178 projets sélectionnés, 76 cherchent à promouvoir, entre l'Europe et les pays MEDA, une meilleure connaissance des divers environnements et des différentes cultures des jeunes, une plus grande compréhension mutuelle et tolérance, ainsi que différentes formes de participation démocratique à la société.

Exemple: Réunis en séminaire, 32 participants provenant de Jordanie, de Turquie, de France, d'Italie et de Suède vont discuter de l'importance de la participation des jeunes dans les administrations locales et sensibiliser aussi les autorités locales à cette question. À l'avenir, les projets de jeunes pour renforcer la coopération au niveau local entre les organisations sur le terrain et les autorités locales seront encouragés.

Projets dans le sud-est de l'Europe

23 projets sélectionnés relèvent des défis spécifiques à la région du sud-est de l'Europe. Les thèmes des échanges de jeunes et des activités de formation avec la région vont des soins de santé et de la compréhension interculturelle à la consolidation de la paix.

Exemple: 25 jeunes de Croatie, de Bosnie-Herzégovine, d'Allemagne, de Grèce, de Roumanie, de Turquie, de Serbie et du Montenegro vont participer à un échange sur le thème des minorités et de la défense de leurs droits.

Pour la première fois, la Commission européenne va organiser des projets de Service volontaire européen en partenariat avec d'autres organisations internationales comme les Nations Unies. Ces projets permettent à un jeune d'être volontaire dans un autre pays pour une durée spécifique et d'exécuter des tâches qui apportent une valeur ajoutée à la collectivité locale. Par exemple, dans le cadre des nouveaux projets sélectionnés, deux jeunes volontaires espagnols vont aider dans un camp de réfugiés palestiniens à Damas (Syrie) le personnel de terrain des Nations Unies ayant mandat d'assistance humanitaire dans les camps de réfugiés.

Le programme JEUNESSE (2000-2006) aide chaque année quelque 110 000 jeunes à participer à des activités d'éducation non-formelle et de mobilité, comme les échanges de jeunes, le Service volontaire européen ou les initiatives jeunesse. Il soutient financièrement leurs projets, mais leur fournit aussi des informations, une formation et des possibilités de développement de nouveaux partenariats en Europe, y compris avec des pays en phase de pré-adhésion et d'autres pays. En outre, le programme EUROMED JEUNESSE, une action conjointe entre le programme JEUNESSE et le programme MEDA, donne aux pays méditerranéens partenaires les mêmes possibilités. Le but est de faciliter l'intégration des jeunes dans la vie sociale et le monde du travail afin de développer le dialogue interculturel et de stimuler les processus démocratiques de la société civile dans les pays partenaires du bassin méditerranéen.

La liste des projets sélectionnés est disponible au bureau du porte-parole.

Pour de plus amples informations sur le programme JEUNESSE:

http://europa.eu.int/comm/education/youth.html


Side Bar