Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES

IP/02/809

Bruxelles, le 4 juin 2002

La Commission soutient la généralisation des jumelages scolaires par Internet

Préparé pour le Conseil européen de Séville, le rapport adopté par la Commission européenne sous la responsabilité de Viviane Reding, commissaire en charge de l'Education et de la Culture, propose que, d'ici la fin de 2006, chacune des 150 000 écoles secondaires qui existent dans l'Union européenne conclue une convention de jumelage par Internet avec une ou plusieurs écoles d'autres Etats membres voire de pays tiers dans le contexte du dialogue entre les cultures. Ceci permettra à chaque jeune Européen de participer à un projet éducatif par Internet au cours de sa scolarité. La réalisation de cet objectif suppose notamment un effort de formation des enseignants et la mise en place de services de support à ces jumelages. Parmi les thèmes possibles pour ces jumelages, la Commission suggère notamment l'apprentissage des langues, les échanges culturels, la citoyenneté européenne ou encore l'éducation à l'environnement.

« L'utilisation des nouvelles technologies de la communication à l'école, le développement d'une culture numérique et la modernisation en commun de nos systèmes éducatifs sont devenus des priorités de l'Union européenne et se retrouvent régulièrement à l'ordre du jour des conseils européens. En proposant un scénario de généralisation des jumelages scolaires par Internet, comme le lui a demandé le Conseil européen de Barcelone, la Commission apporte une nouvelle contribution à la réussite du passage de nos économies et de nos sociétés européennes vers l'économie de la connaissance, en particulier dans le domaine de l'éducation » a commenté Viviane Reding, ajoutant que parmi ses « priorités politiques figure l'adoption dans les quelques mois qui viennent, d'un programme eLearning qui soutiendra notamment le développement de ces jumelages. »

Si des milliers de partenariats entre écoles existent déjà au sein de l'Union européenne, impliquant souvent l'utilisation des nouvelles technologies de la communication (sites Internet communs, courrier électronique, etc.), ces partenariats ne sont pas encore systématiques et ne portent pas toujours sur des projets éducatifs. Le rapport de la Commission propose que soit mis en place un cadre devant permettre que chaque jeune Européen ait la possibilité, au cours de sa scolarité secondaire, de participer par Internet à un projet éducatif en accord avec professeurs et élèves d'autres écoles en Europe.

Les conditions qu'identifie la Commission pour généraliser les jumelages autour d'un cadre cohérent, comprenant le développement de projets et de matériaux communs et des échanges réguliers pour conduire ces projets, sont :

  • Que les pouvoirs publics compétents dans les tous Etats membres remplissent l'objectif de 15 élèves par ordinateur connecté à Internet d'ici la fin de 2003.

  • Que ces mêmes pouvoirs publics prévoient pour les futurs jumelages un budget annuel par école secondaire de 1500 à 10 000 Euro, selon l'ambition placée dans le jumelage. Ce budget doit couvrir en particulier les visites de professeurs et d'élèves, la maintenance des équipements et les frais de communication.

  • Que soient mises en place partout des formations des enseignants du secondaire, non seulement pour apprendre à utiliser les équipements et Internet, mais aussi et surtout pour apprendre à intégrer Internet et les jumelages européens dans leurs pratiques pédagogiques.

  • Que soit aménagées, aux niveaux appropriés, des structures de conseil et d'aide aux écoles, et en particulier aux chefs d'établissements, sur les modalités de conclusion des jumelages européens : modèles de jumelages et échanges des meilleures pratiques, recherche de partenaires, assistance en ligne, information sur les sources de connaissance, aide à la traduction.

La Commission soutient déjà le projet « European Schoolnet », un réseau de 24 ministères de l'Education qui a donné naissance à un portail éducatif au service des écoles en Europe (http://www.eun.org/eun.org2/eun/fr/index_eun.html). Elle a aussi lancé ces dernières années des initiatives de sensibilisation des écoles à l'usage pédagogique d'Internet : les Netd@ys, qui associent chaque année pendant une semaine des écoles autour de projets (le thème en sera l'éducation à l'image, du 18 au 24 novembre 2002), ce qui constitue souvent le début de jumelages durables ; et la Semaine eSchola, qui valorise, avec l'aide des nouvelles technologies, les meilleures pratiques pédagogiques.

Se fondant sur cette expérience et dans le cadre de son futur programme eLearning, la Commission pourra soutenir la généralisation des jumelages par Internet, en particulier la création de centres de contact et l'échange des meilleures pratiques. Pendant la période d'adoption du programme eLearning, la Commission a l'intention de lancer des actions préparatoires permettant la mise en place généralisée des jumelages scolaires par Internet d'ici 2006n tandis que les programme communautaires existants ( Socrates et Leonardo da Vinci) continueront à soutenir des projets de mobilité virtuelle et de développement de méthodes pédagogiques innovantes.


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site