Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/02/693

Bruxelles, le 8 mai 2002

Feu vert à l'importation de certains produits d'origine animale en provenance de Chine

Le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale s'est prononcé aujourd'hui en faveur d'une proposition de la Commission autorisant la reprise des importations de produits courants d'origine animale en provenance de Chine. Les principaux produits concernés sont: la gélatine; certains produits de la pêche capturés et conditionnés en mer et débarqués directement dans l'UE; les crustacés entiers pêchés dans l'océan Atlantique, conditionnés en mer et débarqués directement dans l'UE; les poissons entiers, éviscérés ou étêtés et les filets de poisson de trois espèces (lieus de l'Alaska, morues et sébastes). La proposition va être adoptée officiellement par la Commission et entrer en vigueur prochainement.

À la suite de la découverte de chloramphénicol dans certains produits de la pêche et de l'aquaculture importés de Chine et des lacunes constatées lors d'une mission d'inspection de la Commission en Chine, les importations de produits d'origine animale en provenance de Chine avaient été suspendues en mars de cette année (voir IP/01/143). À l'époque, la Commission avait précisé que cette décision serait réexaminée à la lumière des informations complémentaires fournies par les autorités chinoises, des résultats de tests plus nombreux effectués par les États membres sur les lots arrivés avant le 14 mars et des résultats d'autres inspections éventuelles de l'Office alimentaire et vétérinaire (OAV).

À la suite des informations communiquées par les autorités chinoises et des résultats favorables des tests pratiqués sur certains crustacés pêchés dans l'océan Atlantique, sur des filets de poisson de certaines espèces et sur des gélatines, la Commission propose d'autoriser la reprise des importations de ces produits, sous réserve de contrôles et de tests visant à garantir leur sécurité. Étant donné la découverte de chloramphénicol dans des filets de poisson, 20% des lots de poissons entiers, éviscérés ou étêtés et des filets de poisson de trois espèces (lieus de l'Alaska, morues et sébastes) seront soumis à des tests aux postes d'inspection frontaliers de l'Union pendant une période transitoire allant jusqu'au 30 septembre prochain. La présence de chloramphénicol a également été constatée dans des boyaux importés de Chine. En conséquence, 20% des lots de ces produits importés seront également soumis à des tests. Par ailleurs, les restrictions imposées à une série d'autres produits, tels que la viande de volaille et de lapin, le miel et certains produits de la pêche, restent applicables.

La situation en rapport avec cette décision et les aux autres restrictions sera réexaminée à la lumière de toute nouvelle information et garantie que les autorités chinoises compétentes fourniront et en fonction des résultats des tests réalisés par les États membres.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website