Navigation path

Left navigation

Additional tools

Intensification de la recherche de résidus d'antibiotiques dans les importations en provenance de Thaïlande, du Viêt Nam et du Myanmar

European Commission - IP/02/436   19/03/2002

Other available languages: EN DE

IP/02/436

Bruxelles, le 19 mars 2002

Intensification de la recherche de résidus d'antibiotiques dans les importations en provenance de Thaïlande, du Viêt Nam et du Myanmar

Le comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale a émis un avis favorable sur une proposition de la Commission européenne visant à intensifier la recherche de résidus d'antibiotiques dans les importations de crevettes en provenance du Viêt Nam et du Myanmar ainsi que dans les importations de crevettes et de volaille originaires de Thaïlande.

Les contrôles effectués récemment par les États membres sur les importations de poisson et de volaille ont mis en évidence la présence de résidus de nitrofuranes dans des crevettes provenant du Viêt Nam, ainsi que dans des crevettes et de la volaille originaires de Thaïlande. Par ailleurs, des résidus de chloramphénicol ont été décelés dans des crevettes importées du Myanmar. Les nitrofuranes sont des médicaments vétérinaires dont l'utilisation sur les animaux producteurs d'aliments n'est plus autorisée dans l'UE en raison des enjeux en matière de santé, notamment l'augmentation potentielle du risque de cancer chez les êtres humains au terme d'une consommation prolongée. Le chloramphénicol est un antibiotique puissant à spectre large, dont l'UE a interdit l'utilisation chez les animaux producteurs d'aliments depuis 1994. Il est utilisé en médecine humaine uniquement pour traiter des cas graves.

Conformément à la proposition de la Commission, les États membres doivent rechercher des résidus dans tous les lots de crevettes en provenance du Viêt Nam, du Myanmar et de Thaïlande, ainsi que dans l'ensemble des lots de volaille importés de Thaïlande. Les résultats doivent être notifiés au système d'alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux.

Les décisions seront examinées à la lumière des informations transmises par les autorités compétentes des pays concernés et sur la base des résultats des tests effectués par les États membres. Elles entreront en vigueur dès leur adoption par la Commission, dans les tous prochains jours.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website