Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/02/285

Bruxelles, le 20 février 2002

Peste porcine classique au Luxembourg: interdiction d'exportation des porcs

Le Comité vétérinaire permanent a rendu aujourd'hui un avis favorable à une proposition de la Commission européenne visant à interdire l'exportation de porcs vivants et de sperme, d'ovules et d'embryons de porcs en provenance du Luxembourg ainsi que la traversée de ce pays par les transports de porcs vivants suite à l'apparition de foyers de peste porcine classique (PPC) au Luxembourg. La PPC est une maladie virale hautement infectieuse des porcins, qui ne présente toutefois aucun danger pour l'homme. Des restrictions semblables ont été adoptées par le passé après l'apparition de foyers dans plusieurs autres États membres. La proposition va être adoptée par la Commission et la décision restera en vigueur jusqu'au 15 mars. La situation sera réexaminée lors de la prochaine réunion du comité, prévue pour les 5 et 6 mars.

Un foyer de peste porcine classique a été confirmé dans une exploitation de l'est du Luxembourg le 16 février 2002. Aujourd'hui, pendant la réunion du Comité vétérinaire permanent (CVP), deux nouveaux foyers un dans le nord et un dans le sud du pays ont été confirmés. Les autorités luxembourgeoises ont pris les mesures prévues dans la directive 2001/89/CE du Conseil du 23 octobre 2001, établissant des mesures de lutte contre la peste porcine classique. Ces mesures incluent la délimitation, autour de l'exploitation infectée, d'une zone de protection d'un rayon de 3 km et d'une zone de surveillance d'un rayon de 10 km, le recensement de toutes les exploitations situées dans ces deux zones, ainsi qu'un contrôle précis des mouvements des animaux vivants en provenance et en direction de l'exploitation au cours des deux semaines précédentes. Le Luxembourg a en outre décidé d'interdire tout mouvement de porcins.

Cependant, étant donné l'évolution de la situation, la Commission a décider d'adopter des mesures communautaires transitoires visant à interdire l'exportation de porcs vivants et de sperme, d'ovules et d'embryons de porcs en provenance du Luxembourg ainsi que la traversée de ce pays par les transports de porcs vivants jusqu'à ce que la situation se clarifie. Les services de la Commission sont en contact étroit et permanent avec les autorités luxembourgeoises et sont tenus pleinement informés de l'évolution de la situation. La Belgique, la France et l'Allemagne ont en outre offert leur assistance au Luxembourg pour l'aider à faire face à cette crise.

Pour plus d'informations sur la peste porcine classique, voir aussi le MEMO/01/422 à l'adresse Internet suivante:

http://europa.eu/rapid/start/cgi/guesten.ksh?p_action.gettxt=gt&doc=MEMO/01/422|0|RAPID&lg=EN&display=


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website