Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/02/1898

Bruxelles, le 17 décembre 2002

L'importation de presque tous les produits de la pêche provenant de Chine est désormais autorisée

Le Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale a voté une proposition de la Commission européenne visant à autoriser la reprise des importations des produits de la pêche provenant de Chine, à l'exception des produits de l'aquaculture, des anguilles et des crevettes (hormis les crevettes pêchées dans l'Atlantique). Cette proposition sera adoptée officiellement par la Commission et entrera prochainement en vigueur.

L'importation des produits chinois d'origine animale avait été suspendue en mars dernier, à la suite de la détection de résidus de médicaments vétérinaires interdits dans certains produits de l'aquaculture et de la pêche importés de Chine et de la mise à jour d'insuffisances lors d'une visite d'inspection de la Commission en Chine (IP/02/143). Cette décision est réexaminée périodiquement à la lumière des informations complémentaires et des garanties fournies par les autorités chinoises.

Entre temps, une série de mesures destinées à pallier les carences identifiées ont été adoptées. Ces mesures ainsi que les garanties données par les autorités chinoises sur les contrôles et les conditions de production du poisson sauvage ont entraîné la levée graduelle des restrictions d'importation de certains produits de la pêche (voir IP/02/693, IP/02/1351 et IP/02/1711).

Au vu des dernières informations communiquées par les autorités chinoises, les produits de la pêche, à l'exception des produits de l'aquaculture, devraient être autorisés. Cependant, dans le cas des anguilles et des crevettes, il est actuellement impossible de distinguer l'aquaculture de la pêche de capture, sauf pour les crevettes pêchées dans l'océan Atlantique. C'est pourquoi l'importation de ces produits doit rester interdite.

Les restrictions imposées à une série d'autres produits, tels que la viande de volaille et de lapin et le miel, restent en vigueur. La situation concernant ces restrictions sera réexaminée à la lumière des informations et garanties fournies par les autorités chinoises compétentes et des résultats des tests réalisés par les États membres.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website