Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le comité vétérinaire permanent de l'UE s'accorde sur une suspension des importations de produits d'origine animale en provenance de Chine

European Commission - IP/02/143   28/01/2002

Other available languages: EN DE

IP/02/143

Bruxelles, le 25 janvier 2002

Le comité vétérinaire permanent de l'UE s'accorde sur une suspension des importations de produits d'origine animale en provenance de Chine

Le comité vétérinaire permanent (CVP) a voté aujourd'hui en faveur d'une proposition de la Commission visant à suspendre les importations dans l'UE de produits chinois d'origine animale destinés à la consommation humaine ou à la fabrication d'aliments pour animaux. Cette suspension entrera en vigueur sous peu, dès l'adoption d'une décision de la Commission en ce sens. Les produits déjà en cours d'acheminement seront autorisés à entrer sur le territoire de l'UE, mais feront l'objet de contrôles et de tests renforcés de la part des États membres. Les principaux produits concernés en termes de volume sont le miel, la viande de lapin, la volaille et les crustacés, tels que les crevettes. Une mission récente de l'Office alimentaire et vétérinaire (OAV) de l'UE a mis en évidence de graves lacunes dans le système chinois de contrôle des résidus ainsi que des problèmes liés à l'emploi de substances prohibées dans le domaine vétérinaire. Les directives européennes prévoient l'adoption des mesures qui s'imposent dans le cas où l'importation de produits de pays tiers comporte une menace sérieuse pour la santé humaine ou animale (directives 97/78/CE et 95/53/CE pour l'alimentation animale). La Commission réexaminera la situation avec les États membres avant la fin février. La Commission entend collaborer sans délai avec les autorités chinoises afin de mettre en place les mesures permettant la reprise des échanges.

Inspection de l'OAV en Chine

Des inspecteurs de l'Office alimentaire et vétérinaire (OAV) de l'UE se sont rendus en Chine en novembre 2001 dans le but d'évaluer le système de contrôle des résidus présents dans les animaux vivants et les produits animaux. Les États membres ont été informés des résultats et conclusions de la visite de l'OAV lors de la réunion du CVP du mois de décembre. À la suite d'autres découvertes de substances interdites, la Commission estime désormais qu'une mesure de sauvegarde se justifie.

Exportations de la Chine vers l'UE

Les produits chinois concernés par l'interdiction sont les viandes de lapin et de volaille, le miel, les mollusques, les crustacés, les crevettes congelées et les aliments pour animaux de compagnie. En 2000, ces importations représentaient un montant de 327,7 millions d'euros. Les produits suivants ne seront pas affectés par l'interdiction: les produits de la pêche en haute mer (à l'exception des crustacés) et les boyaux.

La valeur des importations dans l'UE de ces produits s'élevait en 2000 à 400,4 millions d'euros.

La décision sera réexaminée à la lumière de toute nouvelle information que les autorités compétentes chinoises fourniront et en fonction des résultats d'autres inspections éventuelles de l'OAV qui auront été jugées nécessaires.

Note à l'attention des rédacteurs:

Présence de chloramphénicol dans les crevettes

Des résidus de chloramphénicol ont été trouvés dans des échantillons de crevettes importées de Chine. La présence de chloramphénicol dans les aliments constitue un risque potentiel pour la santé humaine. Il s'agit d'un antibiotique puissant à spectre large, dont l'UE a interdit l'utilisation chez les animaux producteurs d'aliments depuis 1994. Il est utilisé en médecine humaine uniquement pour traiter des cas graves.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website