Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/02/1314

Bruxelles, le 17 septembre 2002

ESB: Conclusion du Comité scientifique directeur

Lors de sa réunion des 12 et 13 septembre 2002, le Comité scientifique directeur (CSD) a examiné les données les plus récentes relatives à la sécurité, au regard de l'ESB, des boyaux de mouton et a conclu qu'il n'y avait aucune preuve supplémentaire nouvelle justifiant l'inclusion éventuelle des boyaux de mouton dans la liste des matériaux à risques spécifiés.

Jusqu'à présent, le CSD avait attendu, pour formuler ses conclusions en ce qui concerne les boyaux de mouton, que de nouvelles données et évaluations des risques soient devenues disponibles. Le CSD a récemment reçu trois nouvelles analyses concernant le risque d'exposition à l'agent de l'ESB lié à l'utilisation de boyaux naturels pour la fabrication de saucisses. Ces données ont été examinées par le CSB lors de sa réunion des 12 et 13 septembre. L'on peut conclure des débats du CSB qu'il n'y a à l'heure actuelle aucune raison d'inclure les boyaux de mouton dans la liste des matériaux à risques spécifiés aussi longtemps qu'il n'y a aucune preuve de la présence de l'ESB chez les petits ruminants et qu'il n'y a aucun indice d'une probabilité accrue que tel soit le cas. Le CSB a néanmoins confirmé que, si jamais l'on suspectait ou prouvait la présence de l'ESB chez les moutons, c'est l'approche toute entière en matière de MRS chez les petits ruminants qui devrait être revue. Il y aurait lieu, dans ce cas, d'envisager l'inclusion éventuelle dans la liste des MRS, des intestins, des ganglions lymphatiques, du sang et du système nerveux périphérique, à moins que la présence d'une infectiosité de l'ESB puisse être exclue sur la base du génotype, de l'âge, des résultats de tests d'EST, de la certification des troupeaux et/ou de l'origine géographique.

Le CSD a également adopté trois avis sur le risque géographique d'ESB pour Israël, Malte et la Slovénie. Ces 3 pays sont considérés comme présentant tous un « risque de niveau III », ce qui signifie que la présence d'un ou de plusieurs bovins cliniquement ou pré-cliniquement porteurs de l'agent de l'ESB est probable mais non confirmée, ou confirmée à un moindre niveau.

Le Comité estime que les résultats des recherches récentes en matière de transmission de l'infectiosité de l'ESB par transfusion sanguine entre un mouton expérimentalement infecté et un mouton sain renforcent les conclusions et les recommandations formulées dans des avis précédents sur la sécurité du sang humain et du sang des ruminants, mais qu'il n'y a pas lieu de réviser ces avis. Ces avis contiennent des recommandations concernant la sécurité d'utilisation du sang humain et le recyclage ou l'élimination du sang des ruminants.

Les avis susmentionnés ainsi que les rapports correspondants sur lesquels ils sont basés seront publiés incessamment sur la page internet de la DG Sanco

http://ec.europa.eu/food/fs/sc/ssc/outcome_en.html.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website