Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE

IP/02/120

Bruxelles, le 23 janvier 2002

Programme URBAN II : L'Union européenne accorde une aide de 11,8 millions d'euros pour le développement de la zone urbaine française du Val de Seine.

M. Michel Barnier, Membre de la Commission européenne chargé de la politique régionale, a annoncé l'approbation par la Commission européenne d'un programme pour la zone urbaine française du Val de Seine pour la période 2000-2006. Ce programme a été adopté au titre de l'initiative communautaire URBAN II(1). Il apportera une contribution de près de 12 millions(2) d'euros de la part de l'Union européenne. Les autres contributions en provenance de l'Etat, des collectivités locales et du secteur privé, s'élèvent à plus de 18 millions d'euros, pour un montant total d'interventions de plus de 30 millions d'euros.

En annonçant cette décision, M. Michel Barnier a déclaré : « L'Initiative URBAN propose une démarche créative et innovante pour le renouvellement urbain. Ses programmes sont fortement ancrés sur le terrain, impliquant les habitants et les intervenants locaux à toutes les étapes de prises de décisions. C'est le cas pour le programme du Val de Seine, qui mobilise un partenariat local fort. Les priorités qu'il a définies pour l'amélioration du cadre de vie, l'accompagnement vers l'employabilité et le développement économique me semblent particulièrement intéressantes. La Commission attend de ce programme une contribution substantielle au développement de cette zone urbaine.»

Ce programme concerne une zone urbaine appartenant aux deux communes des Mureaux et d'Ecquevilly. Elle résulte de la croissance urbaine des années 1950 à 1970, qui a accompagné l'essor industriel de la vallée de la Seine. Les logements sociaux y ont été construits massivement pour loger les ouvriers. Ces quartiers s'avèrent aujourd'hui mal intégrés et coupés des centres villes. Marquée par la chômage, la pauvreté et l'insécurité, la population y connaît des difficultés d'intégration sociale croissante .

Le programme propose trois grands axes prioritaires pour tenter d'y remédier :

  • Amélioration du cadre de vie par une revalorisation des espaces extérieurs et un désenclavement des quartiers, avec la réalisation d'un réseau de liaisons « douces » et la mise en valeur des espaces publics (contribution communautaire de près de 1,7 millions d'euros).

  • Accompagnement vers l'employabilité et mise en place de formations innovantes et alternatives, dans le domaine de l'éducation à la santé, les modes d'accueil de proximité de la petite enfance et de l'enfance, la création d'un « centre des langages », la structuration du réseau d'accès public aux NTIC, et des formations alternatives et innovantes (contribution communautaire de près de 4,2 millions d'euros).

  • Développement économique et commercial de nouveaux services, avec le soutien au développement des PME-PMI, du commerce et de l'artisanat, le soutien à la création d'activité par l'implantation d'immobiliers adaptés et le développement de pôles de nouveaux services (contribution communautaire de plus de 5 millions d'euros).

Un montant supplémentaire de près de 0,9 millions d'euros est réservé pour l'assistance technique.

Comme pour l'ensemble des programmes URBAN II, celui du Val de Seine sera financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), sous la responsabilité de M. Barnier.

URBAN II

Le but de l'Initiative communautaire URBAN est "la régénération économique et sociale des villes et des banlieues en crise en vue de promouvoir un développement urbain durable". La deuxième vague d'URBAN ("URBAN II") couvrira la période 2001-2006, et financera 70 quartiers en difficulté à travers l'Union européenne. La contribution totale communautaire s'élèvera à 728,3 millions d'euros, auxquels viendront s'ajouter des financements équivalents en provenance des secteurs public et privé.

Le montant total du FEDER pour la France est de 102 millions d'euros. Neuf programmes ont été soumis pour les sites de Bastia, Bordeaux / Cenon / Floirac, Grigny / Viry-Chatillon, Clichy-sous-Bois / Montfermeil, le Mantois, le Val de Seine, Le Havre, Strasbourg et Grenoble.

Une caractéristique de URBAN II est le développement de modèles innovants pour la régénération urbaine, ainsi que l'accent mis sur le partenariat et la participation des acteurs locaux. Il est aussi prévu un échange d'information et d'expérience sur le développement urbain durable dans l'Union européenne.

URBAN II est financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Ces financements sont destinés à des interventions telles que la rénovation de bâtiments et d'espaces publics, des initiatives en faveur de l'emploi, l'amélioration des systèmes d'éducation et de formation pour les groupes les plus défavorisés, le développement de transports en commun non dommageables pour l'environnement, l'introduction de systèmes de gestion plus efficaces, l'utilisation d'énergies renouvelables, le développement du potentiel créé par les technologies de l'information et de la communication.

La Commission adopte les programmes qui sont proposés par les autorités locales. Ces programmes se dérouleront sur toute la période 2001-2006 et les acteurs locaux seront impliqués à toutes les étapes de leur déroulement.

Autorité de gestion

L'Autorité de gestion pour ce programme est le Préfet de la région Ile-de-France, Monsieur Jean-Pierre DUPORT.

M. JACQUET, Préfet, Secrétaire général de la Préfecture de Région Ile-de-France

Tél : + 33 1 44 42 60 20

Informations supplémentaires

Pour toute information complémentaire sur l'Initiative communautaire URBAN II on consultera le memol/01/301 du 25 septembre 2001 ou le site Inforegio de la Commission européenne:

http://www.inforegio.ec.europa.eu/wbpro/PRORD/prordc/prordc18_fr.htm

(1) Voir plus bas pour une description de linitiative communautaire URBAN II

(2) Valeur correspondant à la période délaboration du programme


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site