Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission adopte de nouvelles règles d'étiquetage pour la caféine et la quinine

European Commission - IP/02/1096   18/07/2002

Other available languages: EN DE

IP/02/1096

Bruxelles, le 18 juillet 2002

La Commission adopte de nouvelles règles d'étiquetage pour la caféine et la quinine

La Commission européenne a adopté aujourd'hui de nouvelles règles d'étiquetage en faveur des consommateurs qui évitent les boissons et les aliments contenant de la caféine ou de la quinine, ou présentant une teneur élevée en caféine. Alors que la consommation de faibles quantités de caféine ou de quinine ne présente généralement aucun risque pour la santé de la plupart des consommateurs, ces substances peuvent entraîner chez certaines personnes des effets néfastes, même si elles ont été absorbées en quantités infimes. Grâce à la nouvelle réglementation, les consommateurs seront avertis de la présence de ces substances et, dans le cas de la caféine, du dépassement d'un certain seuil.

Les personnes souffrant de certains troubles métaboliques ou présentant une hypersensibilité à la quinine doivent éviter cette substance, qui est utilisée comme aromatisant dans certaines boissons non alcoolisées, telles les boissons toniques. Consommée en quantités importantes, la caféine peut quant à elle provoquer des modifications temporaires du comportement, en particulier chez les enfants. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes.

La réglementation actuelle ne prévoyant pas la mention obligatoire ou spécifique des aromatisants dans la liste des ingrédients, la caféine et la quinine utilisées en tant qu'aromatisants n'y apparaissent pas systématiquement. En outre, même lorsque la caféine est mentionnée parmi les ingrédients, l'étiquette ne doit actuellement porter aucune mention particulière en cas de teneur élevée. Les nouvelles règles pallieront ces lacunes et harmoniseront les différentes réglementations nationales qui s'appliquent actuellement à ces substances dans toute l'Europe. Le commerce de ces produits à l'intérieur de l'Union s'en trouvera ainsi facilité.

La nouvelle réglementation s'appliquera aux boissons contenant plus de 150 milligrammes de caféine par litre. Les sodas ordinaires à base de cola ne seront pas visés car leur teneur en caféine est inférieure à cette limite. De même pour les boissons à base de thé et de café, pour autant que leur dénomination indique clairement qu'elles sont à base de thé ou de café. L'indication de la mention "teneur élevée en caféine" et de la quantité dans le même champ de vision que le nom du produit avertira le consommateur de la présence de quantités singulièrement élevées de caféine dans certaines boissons non alcoolisées, notamment dans la plupart des "boissons énergétiques".

Cette nouvelle réglementation entrera en vigueur le 1er juillet 2004.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website