Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE

IP/01/924

Bruxelles, le 29 Juin 2001

Conférence des donateurs à Bruxelles : la Commission européenne s'engage à fournir une aide financière importante à la République fédérale de Yougoslavie (RFY)

Lors de la conférence internationale des donateurs organisée ce jour à Bruxelles en collaboration avec la Banque mondiale, la Commission européenne s'est engagée à fournir à la RFY une aide financière d'un montant total de 530 millions d'euros en prêts et en subventions. Cet engagement vient s'ajouter à ceux que les États membres prendront individuellement pendant la conférence et montre bien l'importance de la contribution de l'UE aux efforts de réforme et de reconstruction dans la RFY. Cette aide financière accordée par l'Union s'inscrit dans l'action qu'elle a engagée après la chute de Slobodan Milosevic en octobre 2000 afin de ramener la stabilité et la croissance économique dans la RFY. Les fonds promis aujourd'hui ont pour but d'aider le gouvernement yougoslave à œuvrer pour le renforcement des institutions et les réformes économiques et de le soutenir dans ses efforts visant à transformer la RFY en une nation moderne basée sur l'économie de marché et à lui rendre sa place au sein de la famille des démocraties européennes.

Cette aide financière a été fixée par MM. Chris Patten, commissaire aux Relations extérieures, et Pedro Solbes, commissaire aux Affaires économiques et monétaires. En annonçant l'engagement de l'Union, ils ont déclaré :

« Pour la République fédérale de Yougoslavie, aujourd'hui est une rupture profonde avec le passé. Il faut maintenant regarder vers l'avenir, un avenir dans lequel la RFY rejoindra la famille des démocraties européennes et dans lequel ses habitants auront la possibilité de mener une vie normale, stable et prospère. L'Union européenne soutient fortement ce processus de réforme. L'importante aide financière que la Commission européenne propose aujourd'hui illustre notre détermination à assortir nos paroles d'actions concrètes et à faire tout notre possible pour soutenir et faciliter le long et difficile programme de réformes dans lequel la RFY s'est désormais engagée ».

Considérant que la RFY a besoin d'un financement de projets spécifiques et d'une aide à la balance des paiements, l'aide accordée est composée d'un soutien financier au programme de réformes (Economic Recovery and Transition Programme - ERTP) élaboré par la Banque mondiale en collaboration avec la Commission européenne et le gouvernement yougoslave et d'une assistance macrofinancière.

Détails de l'aide financière accordée aujourd'hui :

  • L'UE apportera à la RFY un concours financier à but non humanitaire d'un montant de 230 millions d'euros en 2001 pour le financement de projets. Cette somme couvrira différents domaines identifiés par le programme de réformes ERTP pour la RFY (200 millions d'euros pour la Serbie, 20 millions d'euros pour le Monténégro et 10 millions d'euros pour divers projets fédéraux tels que le contrôle des frontières et des douanes). L'accent sera mis sur les investissements, le développement économique et le renforcement des institutions. Chacune des aides accordées sera accompagnée d'une assistance technique afin de garantir la pérennité des réformes accomplies. Cette assistance sera assurée sur le terrain par l'Agence européenne pour la reconstruction à Belgrade et à Podgorica.

  • Une assistance macrofinancière sera également offerte à hauteur de 300 millions d'euros en prêts et en subventions sur la période 2001/2002.

  • La Commission a proposé aussi au Conseil de ministres de l'UE de mandater la Banque européenne d'investissement (BEI), d'une part, pour fournir les garanties communautaires couvrant les prêts octroyés par la BEI à la RFY en soutien au programme de confirmation du FMI et, d'autre part, pour étendre les garanties communautaires aux pays tiers d'un montant de 350 milliards d'euros.

Les sommes annoncées aujourd'hui viennent s'ajouter à l'aide d'urgence d'un montant de 200 millions d'euros accordée par la Commission européenne à la Serbie l'hiver dernier, qui a permis la livraison de 7 000 chargements de fuel domestique par camion et le paiement de 70 % des importations serbes d'électricité, mais aussi de médicaments et de produits alimentaires.

En plus de l'aide financière proposée par la Commission, l'UE apporte une aide humanitaire d'un montant de 42 millions d'euros à la Serbie et de 7,5 millions d'euros au Monténégro sur l'année 2001. Seize millions d'euros supplémentaires sont également envisagés pour subvenir aux besoins des réfugiés, des personnes déplacées ou des tranches les plus vulnérables de la population locale.


Side Bar