Navigation path

Left navigation

Additional tools

La Commission adopte le Plan d'action eLearning pour construire des ponts entre éducation et nouvelles technologies de la communication

European Commission - IP/01/446   28/03/2001

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL

IP/01/446

Bruxelles, le 28 mars 2001

La Commission adopte le Plan d'action eLearning pour construire des ponts entre éducation et nouvelles technologies de la communication

Cinq jours après le Conseil européen de Stockholm, qui a réaffirmé la nécessité pour l'Europe d'utiliser le potentiel des nouvelles technologies pour construire un espace éducatif européen, la Commission a adopté aujourd'hui le Plan d'action eLearning. Ce plan, proposé par Mme Reding en accord avec M. Liikanen et Mme Diamantopoulou, a pour objectif de favoriser une coopération entre Union européenne, Etats membres, communautés éducatives et de formation et industriels afin de valoriser le lien entre l'éducation tout au long de la vie, la modernisation de nos systèmes d'éducation et d'apprentissage et l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Le Plan d'action eLearning complète eEurope 2002 en même temps qu'il constitue un élément clef de la stratégie européenne pour l'emploi et de la stratégie récemment adoptée sur les nouveaux marchés de l'emploi.

« Les Européens doivent être en mesure rapidement de profiter des chances offertes par les technologies de l'information et de la communication pour lutter contre l'échec scolaire et l'exclusion, apprendre à tous les âges de la vie et réduire le déficit de l'économie européenne en personnes qualifiées » a déclaré Viviane Reding, membre de la Commission responsable pour l'Education et la Culture, lors de l'adoption du Plan d'action eLearning.

Anna Diamantopoulou, membre de la Commission responsable pour l'Emploi et les Affaires sociales, a déclaré : « Etant donné la pénurie en compétences liées aux technologies d'information d'environ 1,4 million actuellement et de 1,7 million prévu en 2003, il est urgent d'intensifier les efforts d'éducation et de formation adéquats. Il faut entre 6 mois et une année pour former un technicien de l'information. De plus, formation et infrastructure sont essentielles pour éviter la fracture digitale. »

Erkki Liikanen, membre de la Commission responsable pour l'Entreprise et la Société de l'information a déclaré : « eLearning forme une partie essentielle de l'Action eEurope en luttant contre la fracture digitale. Ce n'est qu'en assurant un niveau suffisant de qualifications et une culture numérique que l'Europe réussira à cet égard. »

L'initiative eLearning, adoptée par la Commission l'année dernière (voir IP/00/522), et le Plan eEurope avaient identifié quatre lignes d'actions prioritaires : amélioration des infrastructures et de l'équipement (accès à Internet dans toutes les salles de classe avant la fin 2002, ratio de 5 à 15 élèves par ordinateur multimédia en 2004), effort de formation à tous les niveaux (acquisition d'une culture numérique avant la fin de la scolarité d'ici fin 2003, incitation des enseignants à l'usage éducatif des technologies numériques, création de plates-formes d'apprentissage en ligne d'ici fin 2002, adaptation des programmes scolaires, possibilité pour chaque travailleur d'acquérir une culture numérique), développement de services et de contenus de qualité, mise en réseau des écoles en Europe.

Le marché du eLearning en Europe est estimé à 12 milliards d'euro par an et est en pleine croissance. Le Plan d'action adopté aujourd'hui propose des actions concrètes pour mettre en oeuvre ces objectifs.

  • La création d'un outil d'aide à la prise de décision sous la forme d'une base d'information contenant des indicateurs qualitatifs et quantitatifs quant à l'utilisation des TIC (technologies de l'information et de la communication) à de fins pédagogiques dans les Etats membres. Ce travail se fondera notamment sur les travaux menés par Eurostat, Eurydice et l'OCDE.

  • La création d'une plate-forme européenne d'échanges et de recherche, s'appuyant sur les structures existant dans les Etats membres, pour valoriser les applications novatrices des nouvelles technologies pour l'éducation et la formation, notamment dans les domaines suivants : applications possibles des technologies émergentes (télévision numérique, satellites, etc.) dans les environnements d'apprentissage, campus virtuels et mobilité virtuelle, utilisation des nouvelles technologies pour lutter contre les dysfonctionnements de l'éducation classique.

  • L'encouragement au développement des infrastructures (par exemple pour l'installation de réseaux numériques dans les universités) dans les régions défavorisées au travers du FEDER et la mise en place d'instruments financiers par la Banque européenne d'investissement.

  • L'intégration de la "culture numérique" dans les nouvelles compétences de base (langues, esprit d'entreprise, etc.) à acquérir tout au long de la vie, et la reconnaissance de ces compétences dans l'ensemble de la Communauté. La Commission étudiera l'opportunité d'un diplôme européen en technologies de l'information.

  • La mobilisation du corps enseignant par un effort de formation de chacun, l'identification et la diffusion des meilleures pratiques dans la Communauté et un investissement dans la recherche sur les qualifications des enseignants et formateurs de demain.

  • Le soutien au développement de contenus éducatifs de qualité grâce à un inventaire des systèmes de certification de la qualité réalisé en coopération avec les Etats membres, à la sécurisation des sites éducatifs et culturels (Plan d'action Internet) et à une réflexion sur la protection des auteurs.

  • L'encouragement dans le cadre des programmes éducatifs, culturels, audiovisuels et de recherche de nouveaux services éducatifs et de formation (apprentissage en réseau, mobilité virtuelle) dans trois domaines particulièrement importants pour l'Europe : apprentissage des langues; art, culture, citoyenneté ; science , technologie et société. Il s'agit en particulier de renforcer la coopération entre éditeurs de logiciels. Mme Reding travaille en outre à une initiative sur l'éducation à l'image et aux nouveaux médias.

Pour atteindre ces objectifs, la Commission mobilisera les instruments et politiques dont elle a la responsabilité : les programmes d'éducation et de formation (Socrates, Leonardo da Vinci, Jeunesse) ; le programme cadre pour la recherche et le développement (IST, recherche socio-économique) ; les programmes et actions pour le déploiement technologique et la compétitivité (Ten Telecom, eContent, Go Digital) ; les fonds structurels qui investissent déjà dans l'équipement et la formation aux nouvelles technologies, notamment dans les régions défavorisées. Elle prendra des initiatives de standardisation pour assurer l'interopérabilité et la circulation des contenus et des services eLearning. Les actions envisagées par le programme « eLearning » pourront s'appuyer sur la mise en oeuvre de l' »Initiative Innovation 2000 » du groupe BEI. En effet, ce programme qui envisage de consacrer 12 à 15 milliards d'Euros sur trois ans comporte en outre la possibilité de soutenir des investissements dans le domaine du capital humain et de l'innovation. Les détails relatifs aux composantes de l' « Initiative Innovation 2000 » sont disponibles sur le site Internet de la BEI (www.bei.org).

Les 10 et 11 mai prochains se tiendra à Bruxelles le premier Sommet eLearning sur les partenariats privés/publics, qui réunira Etats membres, Commission européenne, parlementaires, représentants de la communauté éducative et industriels. Une campagne de sensibilisation à l'utilisation d'Internet à l'école, eSchola, sera organisée du 5 au 11 mai. Pour encourager le dialogue sur eLearning, la Commission créera avant la fin de 2001 un site eLearning sur Internet qui se voudra un pôle de référence pour la coopération entre les différents acteurs. De plus, les relais qui existent déjà (associations européennes de parents et d'enseignants, European Schoolnet, Prometeus, etc.) seront mis à profit.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website