Navigation path

Left navigation

Additional tools

Programme Urban II : l'Union européenne contribue pour 7 millions d'euros au développement urbain de Sambreville

European Commission - IP/01/1807   12/12/2001

Other available languages: EN DE

IP/01/1807

Bruxelles, le 12 décembre 2001

Programme Urban II : l'Union européenne contribue pour 7 millions d'euros au développement urbain de Sambreville

M. Michel Barnier, commissaire en charge de la politique régionale a annoncé l'approbation par la Commission européenne d'un programme de régénération urbaine en faveur de Sambreville. Ce programme, qui relève de l'initiative communautaire URBAN(1), prévoit un cofinancement de 7 millions d'euros par l'Union européenne pour la période 2000-2006. Une contribution complémentaire du secteur public d'un montant de 9 millions d'euros vient s'y ajouter, soit un montant total de 16 millions d'euros. Parmi les priorités figurent la formation, des améliorations de l'environnement physique et différentes mesures de promotion de l'insertion de groupes défavorisés, notamment sur le marché de l'emploi.

A l'annonce de la décision, M. Michel BARNIER a déclaré : "Les programmes URBAN permettent une approche créative et novatrice de la régénération urbaine en faisant intervenir un partenariat local à tous les niveaux du processus de décision. J'approuve totalement les priorités du programme, à savoir l'insertion sociale, la formation et le renouvellement de l'infrastructure commerciale et de l'environnement physique. Je suis convaincu que ce programme contribuera de façon substantielle à la régénération urbaine à Sambreville."

Le programme de Sambreville couvre toute la commune, soit 27.197 personnes. Le périmètre retenu concerne une zone caractérisée par une densité urbaine élevée et un environnement urbain peu attractif. La situation économique et sociale de la zone est marquée par un fort taux de chômage (20%), en particulier des femmes (25%) et des jeunes (39%), un accroissement de la délinquance, une diminution de la population et une importante population immigrée.

Cependant, la zone possède aussi de vrais atouts pour son développement, notamment son accessibilité et sa connexion directe aux réseaux autoroutiers, ferroviaires, portuaires, la présence de quelques grandes entreprises, un tissu associatif dense et des sites avec une valeur architecturale et historique.

Le programme aborde ces problèmes selon quatre priorités principales.

    Reconversion économique et développement économique endogène

Il s'agit de créer des réseaux d'entreprises, de stimuler l'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication par les PME, d'aménager et d'améliorer les infrastructures pour les entreprises. (5,5 millions d'euros)

    Valorisation des ressources humaines et amélioration des qualifications

La formation des chômeurs et des travailleurs et l'insertion des jeunes dans le circuit du travail sont visées par cette priorité. (3,2 millions d'euros)

    Revitalisation sociale de la ville et des quartiers

Il s'agit d'une part de coordonner et compléter les services pour les publics marginalisés, d'autre part de prévenir la toxicomanie et la délinquance et de diminuer le sentiment d'insécurité des habitants. (2,4 millions d'euros)

    Amélioration du cadre de vie et de l'environnement urbain

Il s'agit d'un réaménagement des voiries et des espaces publics. (4,3 millions d'euros)

Un montant supplémentaire de 0,9 million d'euros permettra de financer l'assistance technique.

Comme tous les programmes URBAN, ce programme sera financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), sous la responsabilité de M. Barnier.

URBAN

L'initiative communautaire URBAN vise à assurer «la régénération économique et sociale des villes et des banlieues en crise en vue de promouvoir un développement durable». Le deuxième cycle d'URBAN ("URBAN II") couvrira la période 2000-2006, et fournira une aide à 70 zones urbaines défavorisées, réparties dans l'ensemble de l'UE. Le financement total de la seule UE sera de 728,3 millions d'euros et il devrait attirer des ressources, d'un montant au moins égal, des secteurs public et privé.

URBAN II présente des caractéristiques particulières. Elle comporte des modèles novateurs de régénération urbaine. Elle met en outre l'accent sur le partenariat et la participation des acteurs locaux. Des échanges d'informations et d'expériences sur le développement urbain durable auront également lieu dans l'ensemble de l'Union européenne.

URBAN II est financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Les fonds seront disponibles pour des initiatives telles que la rénovation de bâtiments et d'espaces publics, des initiatives locales en matière d'emploi, l'amélioration des systèmes d'éducation et de formation pour les groupes défavorisés, la mise au point de systèmes de transport public écologiques, l'introduction de systèmes plus efficaces de gestion de l'énergie et l'utilisation d'énergies renouvelables. Il s'agit également de profiter du développement potentiel qu'offrent les technologies de la société de l'information.

La Commission adopte les programmes dans le cadre d'un partenariat faisant intervenir les groupes et collectivités locaux. Ces programmes portent sur l'ensemble de la période 2000-2006 et les acteurs locaux participent à tous les stades du processus.

Autorité de gestion

L'autorité de gestion est le conseil de Sambreville. La gestion a été confiée à :

Michel FALESSE - Philippe LHOMME

Complexe administratif

B - 5060 AUVELAIS

Tél. (+32) 071 260 341

Fax. (+32) 071 260 306

E-mail : urban@sambreville.be

Information complémentaire

Pour plus d'informations, veuillez consulter le MEMO/01/301 du 25 septembre 2001 ainsi que les sites suivants :

le site de la Commission européenne : http://www.inforegio.ec.europa.eu/urban/

le site du programme Urban de Sambreville: http://www.urbansambreville.be

(1) Voir ci-dessous la description dURBAN II.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website