Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Programme URBAN II : L'Union européenne apporte une contribution de 9,9 millions d'euros destinée à la revitalisation urbaine de Sarrebruck/Dudweiler, (Allemagne)

Commission Européenne - IP/01/1450   18/10/2001

Autres langues disponibles: EN DE

IP/01/1450

Bruxelles, le 18 octobre 2001

Programme URBAN II : L'Union européenne apporte une contribution de 9,9 millions d'euros destinée à la revitalisation urbaine de Sarrebruck/Dudweiler, (Allemagne)

La Commission européenne a approuvé un programme de revitalisation de Dudweiler, une circonscription de la ville de Sarrebruck (Allemagne). Ce programme, adopté au titre de l'initiative communautaire URBAN(1), sera doté de quelque 9,9 millions d'euros(2) accordés par l'Union européenne pour la période 2001-2006. Le financement européen ayant attiré quelque 12,6 millions d'euros dans des investissements complémentaires provenant du secteur public, le total des ressources se monte à 22,5 millions d'euros. Parmi les priorités du programme figureront l'amélioration des transports et des infrastructures urbaines, le développement de l'économie locale, de la formation et de l'emploi, l'intégration sociale et culturelle, le cadre de vie et l'offre locale de loisirs.

Annonçant cette décision, M. Michel BARNIER, membre de la Commission européenne chargé de la politique régionale, a déclaré : «L'initiative communautaire URBAN repose sur une approche créatrice et novatrice en matière de revitalisation urbaine. Ces programmes mettent fortement l'accent sur les populations et les organisations locales en les faisant participer à tous les stades du processus de prise de décision. Le programme concernant la ville de Sarrebruck ne fait pas exception à la règle. Il mobilise un partenariat local puissant et j'approuve totalement les priorités du programme concernant le développement local. Je suis certain que ce programme contribuera de manière substantielle à la revitalisation urbaine de cette partie de la ville de Sarrebruck.»

La zone concernée par le programme correspond à certaines parties des secteurs de Dudweiler, de Herrensohr et de Jägersfreude comptant une population totale éligible de 25 000 habitants. L'économie locale a connu de graves problèmes depuis la fermeture des mines de charbon, au début des années 90, qui a entraîné un taux de chômage bien au-dessus de la moyenne nationale. La population de Dudweiler diminue et les phénomènes de ségrégation ethnique et sociale s'aggravent. La zone correspondant à URBAN II est densément peuplée; et rares sont les espaces verts et les espaces de loisirs propres. Dans de nombreux cas, le sol d'anciens sites industriels serait contaminé. Les accès routiers à la zone doivent être aménagés pour améliorer le cadre de vie. On constate un sérieux déficit en équipements culturels et de loisirs, et notamment pour les jeunes.

Le programme vise à traiter ces problèmes en se concentrant sur quatre priorités :

  • Aménagement spatial et organisation de la circulation. Les sites industriels dégradés, les pistes cyclables, les trottoirs seront aménagés, les liaisons routières améliorées (contribution communautaire : 2,3 millions d'euros).

  • Économie, science, formation et emploi. Cette priorité concerne l'économie locale, la mise en place de structures de formation ainsi que la création d'emplois et devrait, en coopération avec l'université voisine, favoriser l'établissement d'entreprises orientées sur la technologie (contribution communautaire : 3,1 millions d'euros).

  • Infrastructures sociales et culturelles. Les crédits affectés à ces priorités devraient permettre d'intégrer les «groupes à problèmes», de lutter contre la discrimination et l'exclusion sociale et de renforcer le sentiment d'appartenance des citoyens à leur quartier (contribution communautaire : 1,4 million d'euros).

  • Écologie, espaces verts et équipements de loisirs. Les projets visant à améliorer le cadre de vie par la remise en état des espaces naturels et des plans d'eau et par le développement des espaces verts ainsi que des espaces destinés aux activités de loisirs entrent dans le cadre de cette priorité (contribution communautaire : 2,3 millions d'euros).

Une contribution communautaire de 0,8 million d'euros sera réservée pour l'assistance technique.

URBAN II

L'objectif de l'initiative communautaire URBAN est «la revitalisation économique et sociale des villes et des quartiers en crise pour promouvoir un développement urbain durable». La seconde série d'initiatives URBAN ("URBAN II"), qui s'étendra sur la période 2001-2006, contribuera à aider 70 zones urbaines déshéritées de l'ensemble de l'Union européenne. Le financement total assuré par la seule Union représentera 743,6 millions d'euros(3) et attirera au moins un montant égal dans le cadre des fonds de contrepartie provenant à la fois des secteurs public et privé.

La dotation totale de l'initiative URBAN pour l'Allemagne représente 148,7 millions d'euros(4). Des programmes ont été présentés pour Berlin, Bremerhaven, Dessau, Dortmund, Gera, Kassel, Kiel, Leipzig, Luckenwalde, Mannheim/Ludwigshafen, Neubrandenburg et Sarrebruck.

Ce qui caractérise URBAN II, c'est la mise au point de modèles novateurs pour la revitalisation urbaine. Son autre particularité, c'est d'avoir mis nettement l'accent sur le partenariat et sur la participation des acteurs locaux. Il y aura également un échange d'informations et d'expériences concernant le développement urbain durable dans l'ensemble de l'Union européenne.

URBAN II est financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER) qui relève de la compétence de M. Barnier. Peuvent bénéficier de ce financement des initiatives telles que la rénovation des bâtiments et des espaces publics, les initiatives locales en faveur de l'emploi, l'amélioration des systèmes d'enseignement et de formation des catégories défavorisées, la conception de systèmes de transports publics respectueux de l'environnement, l'introduction de systèmes de système de gestion de l'énergie plus efficaces et le recours aux énergies renouvelables, développant le potentiel créé par les technologies de la société de l'information.

La Commission adopte les programmes qui sont proposés par un partenariat comprenant des groupes locaux et des associations. La durée de validité de ces programmes correspond à l'ensemble de la période 2001-2006; les acteurs locaux participent à toutes les phases du processus.

Autorité de gestion

Ministerium für Umwelt

Keplerstraße 18

D-66117 Saarbrücken

Phone: 06 81 / 5 01 46 09

Fax: 06 81 / 5 01 46 01

E-Mail: d.lamsfuss@umwelt.saarland.de

    Informations complémentaires

Des informations plus détaillées concernant URBAN II se trouvent dans MEMO/01/301 du 25 septembre 2001 ou sur le site Internet ci-après :

Commission européenne : http://www.inforegio.ec.europa.eu/urban/

(1) Voir ci-dessous la description de URBAN II

(2) Prix lors de l'établissement du programme.

(3) Prix de 2003, nouveau profil

(4) Prix de 2003, nouveau profil


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site