Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Programme Urban II : l'Union européenne contribue pour 12 millions d'euros au développement urbain de Heerlen, aux Pays-Bas

Commission Européenne - IP/01/1331   27/09/2001

Autres langues disponibles: EN DE NL

IP/01/1331

Bruxlles, le 27 septembre 2001

Programme Urban II : l'Union européenne contribue pour 12 millions d'euros au développement urbain de Heerlen, aux Pays-Bas

La Commission européenne a approuvé un programme de régénération urbaine en faveur de Heerlen. Ce programme, qui relève de l'initiative communautaire URBAN(1), prévoit un cofinancement de 12 millions d'euros par l'Union européenne pour la période 2001-2006. Celui-ci a attiré un investissement de 20 millions d'euros du secteur public, ce qui donne un montant total de 32 millions d'euros. Parmi les priorités figurent la formation, des améliorations de l'environnement physique et différentes mesures de promotion de l'insertion de groupes défavorisés, notamment dans le marché de l'emploi.

Dans l'annonce de cette décision, M. Michel Barnier, membre de la Commission européenne responsable de la politique régionale, a déclaré : «Les programmes URBAN permettent une approche créative et novatrice de la régénération urbaine. Ils revêtent également un caractère essentiellement populaire, puisqu'ils font intervenir la population locale à tous les niveaux du processus de décision Ce programme ne constitue pas une exception, puisqu'il mobilise un partenariat local considérable, et j'approuve totalement les priorités du programme, à savoir l'insertion sociale, la formation et le renouvellement de l'infrastructure commerciale et de l'environnement physique. Je suis convaincu que ce programme contribuera de façon substantielle à la régénération urbaine à Heerlen.»

Le programme couvre huit quartiers(2), situés dans la partie nord-est de Heerlen et groupant une population de 43 806 personnes. La zone est en butte au chômage de longue durée, à la criminalité, à la pauvreté, au grand nombre de drogués et de sans-abri que compte sa population, ainsi qu'à la pollution du sol et à la dégradation des immeubles et des espaces publics. Par ailleurs, la zone occupe une position stratégique au sein d'un réseau urbain proche d'Aix-la-Chapelle et de Maastricht, le travail communautaire de quartier s'y développe depuis longtemps et l'économie de la zone offre un potentiel de croissance notable.

Le programme vise à aborder ces problèmes selon trois priorités principales.

    Améliorer l'environnement physique commercial

Les actions clés prévoient le développement et la rénovation d'espaces commerciaux, l'amélioration des espaces publics et l'accès aux transports publics (fonds disponibles : 17 millions d'euros).

    Stimuler l'activité économique

Les actions clés prévoient la promotion de l'esprit d'entreprise, la mise en valeur des zones commerciales et un programme de formation (fonds disponibles : 8 millions d'euros).

    Exploiter le potentiel socio-économique

Les actions clés visent à améliorer la participation sociale, à accroître la sécurité dans la zone et à aborder les problèmes dus aux drogués et aux sans-abri (fonds disponibles : 5 millions d'euros).

Un montant supplémentaire de 2 millions d'euros permettra de financer l'assistance technique.

Comme tous les programmes URBAN, ce programme sera financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), sous la responsibilité de M. Barnier.

URBAN

L'initiative communautaire URBAN vise à assurer la «régénération économique et sociale des villes et des banlieues en crise, en vue de promouvoir un développement urbain durable». Le deuxième cycle d'URBAN ("URBAN II") couvrira la période 2001-2006 et fournira une aide à 70 zones urbaines défavorisées, réparties dans l'ensemble de l'UE. Le financement total de la seule UE sera de 728,3 millions d'euros(3) et il devrait attirer des ressources, d'un montant au moins égal, des secteurs public et privé.

URBAN II présente des caractéristiques particulières. Elle comporte des modèles novateurs de régénération urbaine. Elle met en outre l'accent sur le partenariat et la participation des acteurs locaux. Des échanges d'informations et d'expériences sur le développement urbain durable auront également lieu dans l'ensemble de l'Union européenne.

URBAN II est financée par le Fonds européen de développement régional (FEDER). Les fonds seront disponibles pour des initiatives telles que la rénovation de bâtiments et d'espaces publics, des initiatives locales en matière d'emploi, l'amélioration des systèmes d'éducation et de formation pour les groupes défavorisés, la mise au point de systèmes de transport public écologiques, l'introduction de systèmes plus efficaces de gestion de l'énergie et l'utilisation d'énergies renouvelables, dans la perspectives du développement du potentiel qu'offrent les technologies de la société de l'information.

La Commission adopte les programmes dans le cadre d'un partenariat faisant intervenir les groupes et collectivités locaux. Ces programmes portent sur l'ensemble de la période 2001-2006 et les acteurs locaux participent à tous les stades du processus.

Autorité de gestion

Le conseil municipal de Heerlen est responsable de la gestion journalière du programme:

Gemeente Heerlen

College van B&W

Postbus 1

6400 AA Heerlen

Phone: + 31 (0) 45 5604202

Fax:  + 31 (0) 45 5604494

E-mail: l.vervoort@heerlen.nl

Pour plus d'information, veuillez consulter

le site de la Commission européenne : http://www.inforegio.ec.europa.eu/urban/

le site de la ville de Heerlen : http://www.heerlen.nl

Memo/01/301 du 25 septembre 2001.

(1) Voir ci-dessous la description d'URBAN II.

(2) Stad-Oost, Stad-Noord, Heerlerheide-Passart, Vrieheide-De Stack, Rennemig-Beersdal et Hoensbroek-De Hem

(3) Prix de 2001


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site