Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools


COUR DES COMPTES EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ECA/12/36

Luxembourg, le 28 septembre 2012

«Projets dans le domaine de l'eau et de l'assainissement en Afrique subsaharienne - la Commission européenne pourrait et devrait faire mieux», selon l’auditeur externe de l’UE

L’Union européenne fournit une aide au développement dans le domaine de l'eau et de l'assainissement partout dans le monde, notamment en Afrique subsaharienne. L'accès à une eau potable sûre et à l'assainissement améliore la santé et contribue ainsi à une croissance économique plus rapide et à la réduction de la pauvreté.

La Cour a examiné 23 projets dans six pays subsahariens. La Cour a constaté que le soutien de l'UE avait permis d’améliorer l'accès à l'eau potable et aux services d'assainissement de base grâce à l'utilisation d'une technologie standard et de matériaux disponibles localement. Toutefois, moins de la moitié des projets examinés ont permis de répondre aux besoins des bénéficiaires de manière satisfaisante. De plus, pour une majorité de projets, les résultats et les avantages se tariront si des revenus non tarifaires ne sont pas assurés.

«L’accès à l’eau potable et aux services d’assainissement de base sont des objectifs de développement importants. Le soutien de l’UE a contribué de manière appréciable à leur réalisation. Toutefois, l’audit de la Cour a révélé que des problèmes affectaient une grande partie des projets examinés. En outre, il a montré que la Commission ne faisait pas tout ce qui était en son pouvoir pour optimiser leur succès et, surtout, augmenter les chances que les projets soient durables, c'est-à-dire qu’ils produisent des avantages à long terme. La Commission devrait appliquer plus rigoureusement ses procédures de gestion actuelles et accorder une plus grande attention à la manière dont les projets pourraient bénéficier des financements nécessaires pour garantir qu’ils continuent à améliorer la vie et la santé de la population des pays concernés», a indiqué M. David Bostock, Membre de la Cour responsable du rapport.

Notes à l’intention de la presse:

Les rapports spéciaux de la Cour des comptes européenne sont publiés tout au long de l'année et présentent les résultats d’audits sélectionnés portant sur des domaines budgétaires et des questions de gestion propres à l’UE.

Le rapport spécial n° 13/2012 («Aide au développement de l'Union européenne
en matière d’approvisionnement en eau potable et de services d’assainissement de base
dans les pays subsahariens») est l’aboutissement d’un audit de la performance qui visait à évaluer si la Commission gérait l'aide au développement de l'UE en matière d’approvisionnement en eau potable et de services d’assainissement de base en Afrique subsaharienne de façon à produire des résultats efficaces et durables.

La Cour a examiné un échantillon de 23 projets dans six pays – ce qui représente une part considérable de l’aide fournie à cette région – afin de déterminer si les résultats des projets avaient été livrés et s'ils étaient susceptibles d'être durables.

Les principales constatations sont les suivantes:

  • d'une manière générale, le matériel a été installé comme prévu et se trouvait en état de fonctionnement;

  • toutefois, moins de la moitié des projets examinés ont produit des résultats répondant aux besoins des bénéficiaires;

  • globalement, les projets examinés favorisaient l'utilisation d'une technologie standard et de matériaux disponibles sur place: ils étaient donc techniquement durables;

  • pour une majorité de projets, les résultats et les avantages se tariront à moyen et à long terme si des revenus non tarifaires ne sont pas assurés ou si les faiblesses institutionnelles persistent (capacité limitée des opérateurs à faire fonctionner le matériel installé);

  • bien que ses procédures de gestion de projets couvrent les questions de durabilité de manière exhaustive, la Commission n'en a pas fait bon usage pour accroître la probabilité que les projets aient des effets bénéfiques durables.

La Cour recommande que la Commission fasse, à plusieurs égards, un meilleur usage de ses procédures existantes afin de maximiser les avantages générés par les dépenses de développement de l'UE dans cette zone et pour ce secteur.

Les photographies prises pendant l’audit sont disponibles à l’adresse suivante: http://eca.europa.eu/portal/page/portal/pressroom/PresspackSR132012

Contact:

Aidas Palubinskas

Attaché de presse

Cour des comptes européenne

Bureau: +352 4398 45410, mobile: +352 621 552224

press@eca.europa.eu www.eca.europa.eu Twitter: @EUAuditorsECA


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site