Navigation path

Left navigation

Additional tools

Rapport spécial n° 3/2011: La CdCE publie un rapport spécial sur l’efficience et l’efficacité des contributions de l’UE acheminées par des organisations des Nations unies dans des pays affectés par des conflits

Court of Auditors - ECA/11/19   25/05/2011

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO


COUR DES COMPTES EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

ECA/11/19

Luxembourg, le 25 mai 2011

Rapport spécial n° 3/2011: La CdCE publie un rapport spécial sur l’efficience et l’efficacité des contributions de l’UE acheminées par des organisations des Nations unies dans des pays affectés par des conflits

Les montants qu’EuropeAid a fait acheminer par des organisations des Nations unies sont substantiels, de l’ordre de 4 000 millions d’euros pour les cinq années de la période 2005-2009.

Cet audit constitue la seconde partie d’un audit en deux phases. Le premier audit, qui portait sur le contrôle et la prise de décision, a permis de conclure que le processus de contrôle devrait être plus strict et davantage axé sur les résultats et que toute décision de passer par l’intermédiaire des Nations unies devrait être clairement justifiée. Ces conclusions ont été publiées dans le rapport spécial n° 15/2009 de janvier 2010. Le présent audit porte principalement sur les régions affectées par des conflits et en particulier sur des projets réalisés en Afghanistan, en Irak et au Soudan sur la période 2006-2008. Il complète le précédent rapport en mettant l’accent sur l’efficience, l’efficacité et la durabilité.

La Cour reconnaît, dans son rapport, que fournir une aide dans des pays affectés par des conflits présentait des difficultés particulières et que la Commission a pu, par l'intermédiaire des Nations unies, faire parvenir cette aide dans des régions qu'il aurait sinon été très difficile de cibler. Dans ces conditions, l’incidence globale des activités financées par l’intermédiaire des organisations des Nations unies s’est avérée positive.

Ce rapport fait cependant état d’un certain nombre de points importants qui devraient être pris en considération par la Commission. Il est nécessaire de fixer, pour l’ensemble des projets, des objectifs pratiques et clairs, pouvant faire l’objet d’un suivi, ainsi qu’un calendrier raisonnable pour leur mise en œuvre. Les rapports des Nations unies, qui constituent la principale source d’information de la Commission, sont souvent tardifs et incomplets. La Commission doit également veiller à accorder une plus grande attention à l’efficience et à l’estimation des coûts de projets. Tout en reconnaissant que la Commission a pris certaines mesures pour remédier aux problèmes soulevés, M. Pinxten, le Membre de la Cour plus particulièrement chargé de ce rapport, souligne la nécessité de garantir la bonne gestion financière de tous les fonds que la Commission achemine par l’intermédiaire des Nations unies, indépendamment du lieu de destination de l’aide.

Vous trouverez toutes les précisions concernant l’audit dans le rapport spécial disponible en ligne à l’adresse www.eca.europa.eu, ainsi que sur support papier.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website