Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

   RELATIONS COMMUNAUTE - USA
   le conseil europeen a eu une discussion approfondie sur le
   developpement des relations economiques entre la communaute et les
   etats-unis.
   notamment le conseil europeen a estime qu'il etait dans l'interet de
   l'economie mondiale de respecter les lignes politiques approuvees par
   les participants a la reunion de versailles. il a confirme qu'il
   entendait pour sa part les respecter pleinement.
   il a estime qu'une baisse des taux d'interet etait une condition
   indispensable au redressement de l'economie mondiale et a exprime
   l'espoir que l'administration americaine et le congres prendront les
   decisions necessaires afin de resoudre le probleme du deficit
   budgetaire.
   en ce qui concerne les questions de la politique commerciale,le
   conseil europeen a confirme les conclusions des ministres des
   affaires etrangeres au conseil des 21 / 22 juin relatives aux
   decisions et intentions annoncees par les etats-unis en ce qui
   concerne les marches de la siderurgie,les exportations et l'octroi de
   licences pour les equipements destines au gazoduc,ainsi que celles
   concernant la politique agricole commune.
   le conseil europeen a souligne son point de vue selon lequel le
   maintien du systeme ouvert de commerce mondial sera gravement
   compromis par des decisions unilaterales a effet retroactif
   concernant le commerce international,par des tentatives d'exercer une
   competence juridique extra-territoriale et par des mesures qui
   empechent la realisation des contrats commerciaux existants.
   le conseil europeen a exprime sa preoccupation devant les recents
   developpements qui pourraient avoir des effets negatifs sur les
   relations avec les etats-unis.
   en consequence,le conseil europeen a estime qu'il etait de la plus
   haute importance:
   a)de defendre vigoureusement les interets legitimes de la communaute
   dans les enceintes appropriees,notamment au gatt;
   b)de faire le necessaire pour que la communaute,dans la gestion de la
   politique commerciale,agisse avec autant de rapidite et d'efficacite
   que ses partenaires commerciaux;
   c)d'etablir un dialogue reel et efficace entre les responsables,aux
   etats-unis et dans la communaute,des decisions dans les domaines qui
   presentent des risques de contentieux. ce dialogue devrait etre
   etabli d'urgence. la communaute pour sa part est prete a y contribuer
   de facon constructive.
   SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE;POLITIQUE DE L'INVESTISSEMENT
   le conseil europeen a discute la situation economique et sociale,sur
   base du rapport de la commission. il a confirme les conclusions
   auxquelles il etait parvenu au mois de mars concernant la lutte
   contre le chomage grace a une politique coordonnee de promotion de
   l'investissement productif,de l'augmentation de la competitivite et
   de la productivite ainsi que le developpement d'une strategie
   industrielle communautaire appuyee sur une politique de la
   technologie et de l'innovation. il est convenu d'intensifier les
   efforts dans les trois domaines ci-dessous:
   1. modernisation des structures economiques europeennes.
   cet objectif ne pourra etre atteint que si l'investissement est
   resolument developpe. dans la ligne de ses conclusions du mois de
   mars,le conseil europeen a accueilli avec interet les orientations
   proposees par la commission dans son rapport.
   il invite les etats membres a tenir compte de la priorite a accorder
   au developpement de l'investissement dans la definition de leurs
   politiques economique et budgetaire. il demande d'etre saisi de
   propositions concretes en vue de sa session de decembre.
   il attend egalement des propositions pour le developpement des
   technologies nouvelles,particulierement sur base de la communication
   de la commission sur l'information.
   2. une convergence accrue des economies de la communaute.
   le developpement de l'investissement restera un espoir vain,a moins
   que les gouvernements ne reussissent a convaincre l'opinion publique
   les milieux economiques et les partenaires sociaux de la necessite
   d'un transfert de moyens en faveur de l'investissement productif tant
   public que prive.
   une action specifique de la communaute pour combattre le chomage,
   notamment chez les jeunes.
   le conseil europeen demande au conseil conjoint(ministres des
   finances,des affaires economiques et des affaires sociales)d'adopter
   des decisions concretes sur proposition de la commission a sa reunion
   de novembre prochain.
   le conseil europeen demande en consequence que les deliberations des
   conseils,notamment de celui du mois de juillet sur les orientations
   budgetaires nationales pour 1983,visent a garantir la compatibilite
   de ces orientations avec les objectifs communs.
   MOYEN-ORIENT
   1. les dix maintiennent leur vigoureuse condamnation de l'invasion
   israelienne du liban. ils sont vivement preoccupes par la situation
   dans le pays et en particulier a beyrouth. ils croient que le cessez
   -le-feu actuel doit etre maintenu a tout prix.
   ce cessez-le-feu devrait etre accompagne d'une part,d'un retrait
   immediat des forces israeliennes de leurs positions autour  de la
   capitale libanaise comme un premier pas vers leur retrait complet et
   d'autre part,d'un retrait simultane des forces palestiniennes de
   beyrouth-ouest,selon des modalites a convenir entre les parties.
   en vue de faciliter ce retrait,la separation des forces serait
   controlee pendant cette courte periode de transition par les forces
   libanaises et,en accord avec le gouvernement libanais,par des
   observateurs ou des forces des nations unies.
   2. le retour du liban a une paix definitive requiert le retrait
   complet et rapide des forces israeliennes de ce pays,de meme que le
   depart de toutes les forces etrangeres,sauf de celles qui seraient
   autorisees par un gouvernement libanais legitime et largement
   representatif dont l'autorite serait entierement retablie sur
   l'ensemble de son territoire national:les dix appuient tout effort
   visant a realiser ces objectifs.
   3. a ce stade,les dix ont decide de poursuivre leur action visant a
   soulager les populations en detresse,et appellent dans ce contexte.
   toutes les parties a se conformer aux resolutions 511 et 512 du
   conseil de securite des nations unies et a cooperer avec les agences
   internationales responsables ainsi qu'avec la finul. ils sont prets
   aussi a concourir ulterieurement a la reconstruction du pays.
   4. soucieux d'amorcer,par dela le reglement du probleme libanais,la
   restauration durable de la paix et de la securite dans la region,les
   dix souhaitent des negociations fondees sur les principes de securite
   pour tous les etats et de justice pour tous les peuples. l'ensemble
   des parties concernees devraient y etre associees et donc s'accepter
   mutuellement. israel n'obtiendra pas la securite a laquelle il a
   droit par l'usage de la force et la creation de faits accomplis,mais
   il trouvera cette securite a travers la satisfaction des aspirations
   legitime du peuple palestinien. celui-ci doit avoir la possibilite
   d'exercer son droit a l'autodetermination avec tout ce que cela
   implique.
   ils estiment que,pour que les negociations soient possibles,il faut
   que le peuple palestinien puisse s'engager,et donc etre represente.
   la position des dix reste que l'olp doit etre associee a la
   negociation.
   les dix souhaitent que le peuple palestinien soit en mesure de faire
   valoir ses revendications par des moyens politiques,et que la
   realisation de celles-ci tienne compte de la necessite de reconnaitre
   et respecter l'existence et la securite de tous.
   IRAK - IRAN
   les dix expriment leur vive preoccupation devant la prolongation du
   conflit meurtrier entre l'irak et l'iran,qui est destructeur pour les
   deux pays et qui menace gravement la securite et la stabilite de la
   region.
   ils reiterent l'appel a un arret des hostilites et a un reglement
   negocie qu'ils avaient lance le 24 mai.
   ils appellent a une intensification des entreprises de paix
   actuellement en cours et se declarent prets a y apporter leur
   concours.
   AMERIQUE LATINE
   le conseil europeen a examine l'etat des relations des dix avec les
   pays d'amerique latine et des caraibes.
   il a confirme le vif interet que les dix attachent au developpement
   de leurs relations avec les peuples de cette partie du monde,unis a
   l'europe par tant de liens et appeles a jouer un role grandissant sur
   la scene mondiale. dans cet esprit il a charge les ministres
   d'etudier les moyens propres a raffermir la cooperation des dix avec
   cette region.
   le conseil europeen a demande aux instances communautaires de
   poursuivre activement l'examen qui leur a deja ete confie,du probleme
   de l'aide a l'amerique centrale. il a aussi evoque les moyens de
   concourir,avec l'accord des pays interesses,a la reduction des
   tensions et a la promotion de la paix dans cette derniere region.

Side Bar