Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: none

   SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DE LA COMMUNAUTE
   le conseil europeen a procede a un examen approfondi de la situation
   sociale et economique dans laquelle la communaute europeenne et les
   etats membres se trouvent actuellement,alors que se manifestent les
   premiers signes encore timides d'un redressement limite de la
   conjoncture mais qu'en meme temps,les ravages de l'inflation et du
   chomage n'ont nullement ete endigues. dans le meme contexte,le
   conseil europeen,faisant le point de la position de la communaute en
   ce qui concerne le sommet economique occidental d'ottawa,a conclu
   qu'il etait necessaire de preserver et de renforcer le marche interne
   de la communaute. le conseil a examine ces problemes etroitement
   imbriques,sur la base d'un document sur la situation economique et
   sociale de la communaute qui a ete elabore par la commission
   europeenne et dont l'orientation generale a recu l'approbation
   unanime.
   le conseil europeen a exprime sa ferme conviction que,si elle
   poursuit des politiques coordonnees souples et si elle les applique
   pendant un laps de temps suffisant,la communaute sera en mesure de
   surmonter les difficultes sociales et economiques qu'elle connait
   actuellement et de revenir a une situation de croissance economique
   et de stabilite et a des niveaux satisfaisants de l'emploi.
   il conviendrait en particulier de ne pas considerer avec fatalisme le
   probleme du chomage etendu qui constitue une preoccupation majeure
   pour tous les membres du conseil europeen.
   dans ce contexte,le conseil europeen a passe en revue les travaux
   accomplis par le conseil conjoint(eco / fin - affaires sociales)et il
   est convenu que l'on avait jete des bases solides pour une action
   ulterieure. le conseil a notamment reconnu qu'il convenait d'accorder
   la plus haute priorite a une action coordonnee destinee a combattre
   le chomage et l'inflation,y compris la poursuite d'efforts axes sur
   l'ajustement structurel.
   ce sont les gouvernements qui sont au premier chef responsables de
   ces actions et ils devront necessairement tenir compte des situations
   economiques differentes prevalant dans chaque etat membre ainsi que
   de leurs possibilites individuelles et des contraintes auxquelles ils
   se trouvent confrontes. cependant,l'efficacite de cette action se
   trouvera renforcee par une coordination dans le cadre de la
   communaute. il conviendrait de fournir un effort majeur tant au
   niveau national qu'a celui de la communaute afin d'accroitre les
   investissements destines a stimuler la croissance et l'emploi.
   les investissements devraient etre diriges en particulier vers les
   industries qui disposent d'un potentiel innovateur eleve et qui
   permettront a la communaute d'occuper,pendant les decennies a venir,
   la place qui est la sienne dans le monde industriel. le conseil
   europeen s'est declare convaincu que les investissements destines a
   la conservation et la production de l'energie revetent une importance
   vitale. il conviendrait de ne pas gaspiller des ressources precieuses
   en les affectant a des activites economiques qui sont vouees a perdre
   de leur importance. dans le meme contexte,le conseil europeen a
   souligne que le secteur des petites et moyennes entreprises offre un
   potentiel de croissance considerable.
   le conseil europeen a pris acte du fait que,dans certains etats
   membres,la reduction du temps de travail est consideree comme un
   element important de la lutte contre le chomage. il a ete convenu que
   l'evaluation de l'impact de ces mesures continuerait a etre etudiee
   au niveau communautaire. a cet egard,la position concurrentielle des
   industries europeennes par rapport a celle d'autres pays
   industrialises merite d'etre suivie de pres.
   il a ete souligne qu'il conviendrait de faire un usage optimal des
   instruments financiers de la communaute et des possibilites offertes
   par la banque europeenne d'investissement afin d'encourager le flux
   des investissements productifs. des efforts devraient egalement etre
   entrepris pour tirer un benefice economique accru des activites de
   recherche qui sont en cours dans la communaute et dans les etats
   membres.
   le conseil europeen a reaffirme son engagement de doter la communaute
   europeenne d'une politique sociale avisee. il a approuve les
   conclusions degagees par le conseil conjoint au sujet du marche de
   l'emploi et des problemes du chomage. il a pris acte avec interet des
   suggestions faites pour promouvoir l'harmonisation des conditions de
   travail et des droits des travailleurs. dans ce contexte,le
   terme"espace social"a ete utilise. le conseil europeen a exprime sa
   conviction que la poursuite de politiques sociales et economiques
   equilibrees et judicieuses requiert une consultation etroite avec les
   partenaires sociaux.
   MARCHE INTERIEUR
   le conseil europeen s'est associe aux cris d'alarme lances par la
   commission au sujet de l'etat du marche interieur qui est de plus en
   plus menace par des barrieres aux echanges,intentionnelles ou non,et
   par le recours generalise aux subventions en faveur des industries en
   difficulte. le conseil europeen est convenu qu'un effort concerte
   doit etre fait pour renforcer et developper le marche interieur libre
   des biens et des services qui constitue le fondement meme de la
   communaute europeenne et la plate-forme a partir de laquelle celle-ci
   conduit sa politique commerciale commune.
   RELATIONS MONETAIRES AVEC LES ETATS-UNIS
   en ce qui concerne le prochain sommet economique occidental,le
   conseil europeen a souligne la necessite de presenter un front uni
   devant les problemes que posent le niveau et l'instabilite des taux
   d'interet et de change,qui constituent une grave menace pour le
   redressement economique qui s'amorce en europe. ces questions
   devraient etre examinees en profondeur lors de discussions avec les
   autres grandes puissances monetaires. la communaute partage des
   objectifs monetaires importants avec les etats-unis mais une demarche
   pressante devrait etre entreprise aupres de ce pays pour qu'il tienne
   dument compte du fait que ses politiques internes ont d'importantes
   repercussions au niveau international. de son cote,la communaute
   devrait assumer la tache qui lui incombe pour attenuer les pressions
   pesant sur la politique monetaire.
   RELATIONS AVEC LE JAPON
   le conseil europeen a egalement fait le point des relations entre la
   communaute et le japon et il a estime qu'il conviendrait,a ottawa,de
   consacrer une attention toute particuliere a une vaste gamme de
   questions concernant le bon fonctionnement du systeme d'echanges
   internationaux ouvert et multilateral,y compris la concentration
   excessive des exportations dans les secteurs sensibles. le conseil
   europeen a souligne la necessite d'une ouverture effective des
   marches interieurs,notamment celui du japon. ces questions devraient
   etre regulierement passees en revue et,ce faisant,la communaute
   devrait utiliser le plus completement possible le pouvoir de
   negociation qu'elle detient en tant qu'entite.
   PRIX DE L'ACIER
   le conseil europeen a examine la situation grave a laquelle doit
   faire face la siderurgie europeenne. tout en se felicitant des
   resultats du recent conseil siderurgique,le conseil europeen a estime
   qu'il etait necessaire et urgent de voir les prix siderurgiques sur
   le marche europeen atteindre un niveau plus remunerateur et il a
   lance un appel a la commission afin que celle-ci,appuyee par tous les
   etats membres,mette tout en oeuvre pour veiller a ce que l'industrie
   siderurgique fasse preuve de la discipline necessaire.
   DIALOGUE NORD-SUD
   le conseil a approuve le rapport sur la politique nord sud etabli par
   le conseil(affaires generales)et il a recommande d'en suivre
   l'orientation pour toute action ulterieure. il est d'avis que la
   cooperation avec les pays en developpement et l'intensification des
   relations economiques internationales servent les interets de tous
   les pays concernes et qu'elles sont necessaires,non seulement pour
   renforcer les economies des pays en developpement mais encore pour
   favoriser le redressement de l'economie mondiale. le conseil europeen
   estime intolerable que la pauvrete et la faim sevissent encore dans
   diverses parties du monde en developpement.
   le conseil europeen a considere que les travaux preparatoires a la
   nouvelle serie de negociations globales devraient etre acheves des
   que possible. il a souligne qu'une impulsion positive donnee a cette
   fin par les conferences au sommet d'ottawa et de cancun revetira une
   importance capitale.
   EXECUTION DU MANDAT DU 30 MAI 1980
   le conseil europeen a discute de la suite a donner au document de la
   commission. il a confirme que l'execution du mandat du 30 mai sera un
   point essentiel de l'ordre du jour de la reunion de londres les 26 et
   27 novembre 1981,ou il faudra parvenir a des conclusions appropriees.
   le conseil europeen a prie le conseil"affaires generales"de
   preparer soigneusement et en temps opportun sa reunion de novembre.
   le conseil sera assiste par un groupe comprenant un representant de
   chaque gouvernement membre,qui aura au moins le rang d'ambassadeur.
   la commission a ete invitee a poursuivre sa contribution et a
   presenter,en temps voulu,des propositions formelles appropriees.
   DECLARATION OFFICIELLE SUR L'AFGHANISTAN
   1. le conseil europeen constate avec une vive preoccupation que la
   situation en afghanistan demeure une cause importante de tension
   internationale,que les troupes sovietiques restent en afghanistan et
   que les souffrances du peuple afghan continuent de s'accroitre.
   2. le conseil europeen rappelle ses declarations anterieures,en
   particulier celles qu'il a faites a venise le 13 juin 1980 et a
   maastricht le 24 mars 1981,qui soulignaient la necessite urgente de
   parvenir a une solution qui permettrait a l'afghanistan de retrouver,
   a l'abri des ingerences exterieures et dans le plein exercice du
   droit a l'autodetermination de son peuple,son independance et sa
   position traditionnelle d'etat non aligne. conformement aux
   resolutions votees par les nations unies,la conference islamique et
   la conference de new delhi du mouvement des pays non alignes,le
   conseil europeen a fait savoir a plusieurs occasions qu'il soutiendra
   toute initiative susceptible de mener au resultat desire.
   3. le conseil europeen considere que le moment est venu
   d'entreprendre un nouvel effort pour ouvrir la voie a un reglement
   politique du probleme de l'afghanistan. c'est pourquoi il propose
   qu'une conference internationale soit convoquee aussitot que possible
   par exemple en octobre ou en novembre 1981,et que cette conference
   comporte deux phases,chacune d'elles faisant partie integrante de la
   conference.
   4. l'objet de la premiere phase serait de mettre au point des
   dispositions internationales en vue d'aboutir a la cessation de
   l'ingerence exterieure et d'etablir des garanties en vue de prevenir
   une telle ingerence a l'avenir et de creer ainsi les conditions
   permettant d'assurer l'independance et le non-alignement de
   l'afghanistan.
   5. le conseil europeen propose qu'en temps opportun les membres
   permanents du conseil de securite des nations unies,le pakistan,
   l'iran et l'inde,ainsi que le secretaire general des nations unies
   et le secretaire general de la conference islamique,ou leurs
   representants,soient invites a participer a la premiere phase de la
   conference.
   6. l'objet de la deuxieme phase serait d'arriver a un accord sur la
   mise en oeuvre des dispositions internationales elaborees lors de la
   premiere phase ainsi que sur toutes les autres questions devant
   garantir l'avenir de l'afghanistan en tant qu'etat independant et non
   aligne.
   7. assisteraient a la deuxieme phase les participants a la premiere
   phase,ainsi que des representants du peuple afghan.
   8. les etats membres de la communaute europeenne seront disposes,a un
   stade ulterieur,a faire des propositions additionnelles sur les
   modalites de la conference envisagee.
   9. le conseil europeen a la ferme conviction que la situation en
   afghanistan continue a requerir l'attention de la communaute
   internationale. il est convaincu que cette proposition ouvre une voie
   constructive a un reglement et il lance en consequence un appel a la
   communaute internationale pour qu'elle la soutienne pleinement,dans
   le but de reduire la tension internationale et de mettre un terme aux
   epreuves du peuple afghan.
   MOYEN-ORIENT
   le conseil europeen a pris connaissance du rapport de la presidence
   ainsi que des commentaires oraux de m. van der klaauw sur les
   contacts que celui-ci a pris avec les parties concernees par le
   conflit au moyen-orient.
   il a conclu qu'il faut poursuivre energiquement et sans relache les
   efforts entrepris par les dix pour promouvoir la conclusion d'un
   reglement pacifique,en tenant compte des resultats des missions
   decidees a venise.
   dans cette perspective,le conseil europeen a decide,sur la base des
   resultats de la mission que le president en exercice vient de
   terminer,de charger les ministres d'elaborer davantage,par la voie de
   la reflexion interne et en maintenant les contacts appropries avec
   toutes les parties concernees,y compris les etats-unis,les
   possibilites pratiques qu'a l'europe de fournir une contribution
   effective a un reglement global de paix au moyen-orient.
   en ce qui concerne l'attaque de l'armee de l'air israelienne contre
   des installations nucleaires irakiennes le 7 juin dernier,le conseil
   europeen ne peut que souscrire a la resolution adoptee a l'unanimite
   par le conseil de securite de l'onu.
   LIBAN
   rappelant ses declarations anterieures concernant le liban,le conseil
   europeen a enregistre avec interet les resultats des travaux du
   comite quadripartite arabe. il espere vivement que des resultats
   positifs seront enregistres lors de sa prochaine reunion de
   beitteddine en vue de parvenir a une veritable reconciliation
   nationale,seule en mesure d'apporter au liban la securite interieure
   et de favoriser sa stabilite dans la paix avec ses voisins.
   CAMBODGE
   le conseil europeen rappelle sa prise de position en faveur d'un
   cambodge independant et neutre,dote d'un gouvernement reellement
   representatif,libre de toute presence militaire etrangere et
   entretenant des relations amicales avec tous les pays de la region.
   convaincu qu'une solution reelle de la question cambodgienne ne sera
   possible que sur la base de la resolution 35/6 de l'assemblee
   generale des nations unies,les dix se declarent disposes a contribuer
   au succes de la conference internationale sur le cambodge,convoquee
   par le secretaire general de l'onu.
   le conseil europeen a pris note de l'intention de la presidence
   future d'y etre representee par son ministre des affaires etrangeres.
   NAMIBIE
   le conseil europeen a discute la question de la namibie.
   il a reaffirme sa determination de faire ce qui est en son pouvoir
   pour promouvoir un reglement pacifique rapide par la voie de
   negociations sur la base de la resolution 435 du conseil de securite
   de l'onu. dans ce contexte,il continue a encourager les efforts du
   groupe des cinq puissances occidentales.

Side Bar