Navigation path

Left navigation

Additional tools

Emploi des jeunes: le CdR demande une réforme des programme de formation et des ressources suffisantes

Committee of the Regions - COR/13/49   31/05/2013

Other available languages: EN DE ES NL IT EL PL RO

Communiqué de presse

L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux

COR/13/49

Bruxelles, le 31 mai 2013

Emploi des jeunes: le CdR demande une réforme des programme de formation et des ressources suffisantes

La lutte contre les taux extrêmement élevés de chômage chez les jeunes figure en tête des priorités des régions et des villes européennes. Le Comité des régions (CdR) met en garde contre une allocation insuffisante de ressources à l'initiative pour l'emploi des jeunes lancée lors du Conseil européen de février avec une enveloppe de 6 milliards d'euros du budget de l'UE.

Cette mise en garde ressort de l'avis sur le paquet "Emploi des jeunes" (rapporteur Enrico Rossi, président de la Toscane) adopté à l'unanimité en plénière du Comité en mai et qui soutient les efforts de la Commission européenne pour harmoniser et améliorer les dispositions relatives aux stages, aux apprentissages et aux placements professionnels.

"La question principale à laquelle est de savoir comment intégrer les jeunes Européens dans le monde du travail", explique Enrico Rossi. Le rapporteur souligne que "la solution consiste notamment à fournir des offres adéquates de stages et d'apprentissages, en particulier aux jeunes qui ne travaillent pas et ne suivent pas d’études ni de formation". Les régions et les villes ont un rôle majeur à jouer dans la mise en œuvre de la nouvelle initiative, à commencer par les programmes de garantie pour la jeunesse, qui promettent aux jeunes un emploi de qualité, une formation continue, et un apprentissage ou un contrat de travail dans les quatre mois qui suivent leur sortie du système scolaire. Selon Rossi, "cette garantie devrait être considérée comme un droit pour tout jeune citoyen de l'UE". Des signes encourageants peuvent être observés avec la mise en œuvre, de projets pilotes par différentes régions. "En Toscane, la garantie a été très efficace puisque 40 % des jeunes ont reçu une offre d'engagement directement après leur stage", explique Enrico Rossi.

Le CdR insiste par ailleurs pour que l'on étende les garanties pour la jeunesse à tous les jeunes jusqu'à 30 ans (et non 25), y compris ceux qui possèdent un diplôme universitaire. Toutefois, il reconnaît que l'adoption du programme sera très coûteuse et que, dans certains États membres, elle ne sera possible que si l'on prévoit des fonds adéquats de l'UE.

Le CdR indique que les meilleurs résultats en matière d'emploi des jeunes sont enregistrés dans les pays où ceux-ci ont la possibilité de participer à des stages de qualité et où les programmes d'apprentissage font partie intégrante du système de formation et de placement professionnel. Il invite tous les niveaux de pouvoir à améliorer les services d'orientation professionnelle et les agences de placement. Il invite par ailleurs la Commission à proposer des normes minimales de qualité au niveau européen en ce qui concerne les apprentis, afin que les qualifications acquises puissent être reconnues dans toute l'Europe. Connaissant l'usage parfois détourné des stages pouvant donner lieu à des abus visant à se procurer une main-d'œuvre bon marché, voire gratuite, le CdR insiste pour que des dispositifs de contrôle soient mis en place afin de protéger les jeunes.

S'agissant de la mobilité, le CdR plaide pour une modernisation du réseau EURES et demande de donner aux régions la possibilité d’affecter des ressources, dans le cadre du Fonds social européen comme dans celui de fonds nationaux et/ou régionaux, à la promotion de programmes de mobilité accessibles à tous les jeunes Européens aux mêmes conditions, indépendamment de leur lieu de résidence. Ces programmes viendraient compléter les programmes européens de formation existants.

Le Comité des régions

Le Comité des régions est l'Assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne. La mission de ses 344 membres, originaires des 27 États membres consiste à associer les autorités régionales et locales et les populations qu'elles représentent au processus décisionnel de l'UE et à les informer au sujet des politiques de l'UE. La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont tenus de consulter le Comité dans les domaines de décision politique concernant les régions et les villes. Le Comité des régions peut également saisir la Cour européenne de justice en cas de violation de ses droits ou bien s'il estime qu'un texte de loi de l'UE viole le principe de subsidiarité ou ne respecte pas les compétences des autorités régionales et locales.

Consultez le site internet du CdR: www.cor.europa.eu

Pour nous suivre sur Twitter: @EU_CoR

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Pierluigi Boda

Tel.: +32 (0)2 282 2461

Mobile: +32 (0)473 85 17 43

pierluigi.boda@cor.europa.eu

Communiqués de presse précédents


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website