Navigation path

Left navigation

Additional tools

Le CdR partage avec Martin Schulz ses préoccupations sur le budget 2014‑2020: "Un accord est indispensable avant l'été"

Committee of the Regions - COR/13/29   12/04/2013

Other available languages: EN DE DA ES NL IT SV PT FI EL CS ET HU LT LV MT PL SK SL BG RO

Communiqué de presse

L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux

COR/13/29

Bruxelles, le 12/04/2013

Le CdR partage avec Martin Schulz ses préoccupations sur le budget 2014‑2020: "Un accord est indispensable avant l'été"

Le président du Comité des régions (CdR), Ramon Luis Valcárcel, a présenté les priorités des villes et des régions au président du Parlement européen, Martin Schulz lors de la 100e session plénière du CdR. M. Valcárcel a déclaré que "dans le contexte politique actuel, il est indispensable qu'un accord soit trouvé sur le budget de l'UE avant l'été, afin de permettre une planification adéquate des investissements régionaux et locaux". Le CdR a également exprimé ses préoccupations à l'égard des positions exprimées par certains députés européens, selon lesquels la politique de cohésion appartenait au passé. "La cohésion est l'instrument le plus puissant pour soutenir l'innovation, promouvoir l'efficacité énergétique et lutter contre le chômage des jeunes et la pauvreté. Pour beaucoup d'entre nous, c'est l'un des rares outils qu'il nous reste pour façonner l'avenir de nos communautés", a souligné M. Valcárcel.

Le président Schulz a rappelé à quel point il était important de doter l'UE des moyens financiers adéquats pour les sept prochaines années, et qu'il était urgent de se prémunir contre le risque d'un déficit structurel croissant de l'UE: "Si nous ne nous attaquons pas au déficit actuel, la Commission sera obligée de recommander des coupes budgétaires pour un montant correspondant, soit entre 11 et 16 milliards d'euros, ce qui aura de lourdes conséquences pour nos régions et nos villes. Au cours des prochaines années, l'écart entre les engagements et les paiements proposés par le Conseil européen conduirait à une politique de déficit qui est inacceptable pour le Parlement". Dans le même temps, M. Schulz a exprimé sa confiance dans les chances d'aboutir à un bon accord sur le budget avec le Conseil. "Nous apprécions votre optimisme prudent", a répondu le président du groupe PPE au CdR, Michael Schneider (DE/PPE), tout en insistant sur le fait que, même si les collectivités territoriales ont déjà commencé à se préparer au lancement de leurs programmes d'investissements pour la période 2014-2020, il était indispensable de parvenir à un compromis sur le cadre financier pluriannuel en temps opportun.

Les rôles complémentaires du Parlement européen et du CdR ont été mis en évidence. "Sans le Parlement, le CdR ne pourrait faire entendre la voix des villes et des régions avec autant de force dans le cadre des débats publics et du processus législatif de l'UE. De même, sans notre coopération, Bruxelles et Strasbourg seraient encore plus éloignés des citoyens", a fait observer M. Valcárcel, en ajoutant que les élections de 2014 seront un rendez-vous crucial.

La première vice-présidente du CdR, Mercedes Bresso (IT/PSE), a appelé à un effort commun pour prévenir un succès des forces eurosceptiques lors des prochaines élections européennes et a demandé une mise en œuvre sans délai des politiques axées sur la croissance: "Nous savons tous que l'assainissement budgétaire est un devoir à l'égard des générations à venir, mais nous devons également reconnaître que le populisme risque de l'emporter si nous n'offrons pas aux jeunes une chance de trouver un emploi."

S'exprimant au sujet de la montée du sentiment anti-UE, M. Schulz a souligné que "l'idéal incarné par l'UE est aujourd'hui en péril et nous devons convaincre les gens que cela vaut toujours la peine d'y croire." Il a demandé au CdR de faire tout ce qui était en son pouvoir pour aider à "sauver l'UE en donnant un nouveau souffle à ses valeurs fondatrices et en expliquant que l'Europe ne doit pas s'occuper de tout. Lorsque les choses peuvent être mieux faites à l'échelon local et régional, elles doivent être ramenées à ce niveau."

Un nouvel élan pour atteindre les objectifs sociaux de la stratégie Europe 2020 au moyen d'un pacte social européen: c'est ce qu'a réclamé Karl-Heinz Lambertz (BE/PSE), président du groupe PSE au Comité des régions. À propos du budget de l'UE, il a appelé à ce que l'on distingue bien les questions systémiques: "Nous ne pouvons nous permettre de laisser les investissements de l'UE sur le terrain devenir chaque année les otages d'arrangements au rabais de dernière minute", a ajouté le ministre-président de la Communauté germanophone de Belgique. Au nom du parti des libéraux du CdR, Paul O'Donoghue (IE/ADLE) a souligné que: "Les citoyens européens demandent de modérer les mesures d'austérité. Il appartient au CdR et au Parlement européen de remettre en cause les décisions prises par les autres institutions de l'UE si elles vont à l'encontre des intérêts des citoyens". Pour le président du groupe Alliance européenne au CdR, Uno Silberg (EE/AE), "le rôle du Parlement européen et du CdR est d'établir le lien indispensable entre les décisions prises au niveau de l'UE et les simples citoyens".

Le débat a également permis à Gordon Keymer, membre du conseil de district de Tandridge (UK), de présenter la création du groupe des conservateurs et réformistes européens au Comité des régions

Le Comité des régions:

Le Comité des régions est l'Assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne. La mission de ses 344 membres, originaires des 27 États membres, consiste à associer les collectivités locales et régionales et les populations qu'elles représentent au processus décisionnel de l'UE et à les informer sur les politiques de l'UE. La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont tenus de consulter le Comité dans les domaines de décision politique concernant les régions et les villes. Le Comité des régions peut également saisir la Cour européenne de justice en cas de violation de ses droits ou bien s'il estime qu'un texte de loi de l'UE viole le principe de subsidiarité ou ne respecte pas les compétences des collectivités locales et régionales.

Consultez le site internet du CdR: www.cor.europa.eu

Pour nous suivre sur Twitter: @EU_CoR

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Pierluigi Boda

Tél.: +32 2 282 2461

Portable: +32 473 851 743

pierluigi.boda@cor.europa.eu

Précédents communiqués de presse


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website