Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

COR/13/17

Comité des régions - COR/13/17   01/03/2013

Autres langues disponibles: EN ES GA

Communiqué de presse

L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux

COR/13/17

Bruxelles, le 1er mars 2013

Les régions et les villes d'Europe, acteurs essentiels de la création d'un vivier de travailleurs en adéquation avec les besoins du futur marché du travail

Pour lutter contre l'augmentation du chômage et créer de l'emploi, il convient que les fonds de l'UE soient beaucoup mieux ciblés, de manière à répondre aux besoins des principaux secteurs de croissance européens, a déclaré aujourd'hui le Président du Comité des régions (CdR), Ramón Luis Valcárcel Siso. Intervenant lors d'une conférence organisée à Dublin, il a affirmé que même s'il n'existe pas de solution universelle pour traiter le problème du chômage en Europe, il faut faire en sorte que les programmes d'enseignement et de formation épousent les besoins des économies nationales et locales. "Il est extrêmement important d'associer les collectivités locales et régionales à la mise en œuvre du nouveau dispositif de "garantie pour la jeunesse" afin de relever le défi du chômage des jeunes", a-t-il souligné.

Sachant que l'Europe compte 5,7 millions de jeunes sans emploi et que 73 millions de ses citoyens n'ont qu'un faible niveau d'instruction, le Président du CdR a déclaré que les programmes doivent avoir pour principale finalité de doter la nouvelle génération des compétences lui permettant de répondre aux besoins des secteurs de croissance, notamment du secteur "numérique" (TIC). Sa déclaration est intervenue le lendemain même de l'adoption par les États membres de l'UE de la nouvelle "garantie pour la jeunesse", qui doit veiller à ce qu'aucun jeune ne reste plus de quatre mois sans emploi, formation ou enseignement. M. Valcárcel Siso a insisté sur l'importance de la participation des collectivités locales et régionales à la mise en œuvre de ce dispositif, étant donné que la plupart des compétences en matière d'enseignement et de formation leur incombent.

Mercedes Bresso, première vice-présidente du Comité des régions, a aussi mis l'accent sur le rôle essentiel de la politique européenne en tant que moteur de croissance. "Nous ne donnerons de véritable impulsion à la croissance qu'en combinant les politiques de la demande et de l'offre sur le marché du travail. En d'autres termes, les entreprises doivent pouvoir créer de nouveaux postes vacants afin que ceux qui perdent leur emploi aujourd'hui et la jeune génération d'Européens qui en cherchera un demain puissent retirer un bénéfice réel des politiques européennes et de l'aide apportée par les services locaux et régionaux de l'emploi", a-t-elle ajouté.

Naoise Ó Muirí, maire de Dublin, a renchéri sur ce point en faisant valoir que les investissements de l'UE ont aidé sa ville à faire face au problème du chômage. "Les villes d'Europe font face aux mêmes défis. À Dublin, nous prenons des mesures directes pour les relever. Des projets comme celui du réseau "Innovation Enterprise Network", une initiative de la collectivité régionale de Dublin qui doit favoriser le retour à l'emploi des professionnels qualifiés au chômage, font la différence et permettent à ces personnes d'acquérir aujourd'hui les compétences requises pour les emplois de demain", a-t-il expliqué.

La création d'emploi et la stabilité de l'économie étant au cœur des préoccupations de la présidence irlandaise de l'UE, Phil Hogan, député et ministre irlandais de l'environnement, de la communauté et des collectivités locales, a ajouté que l'Irlande progresse dans la réalisation de ces objectifs communs. Il a brièvement présenté certaines des mesures mises en place dans son pays. "La semaine dernière, le premier ministre a lancé le plan d'action pour l'emploi 2013, qui vise à reconstruire l'économie et à accélérer la transition vers une économie durable et génératrice d'emplois reposant sur l'esprit d'entreprise, l'innovation et les exportations. Destiné à soutenir les entreprises qui créent de l'emploi et à lever les barrières à la création d'emploi, il complète le programme d'action pour l'efficacité de la gouvernance locale lancé l'année dernière, qui s'emploie à réformer les principaux domaines de la gouvernance locale et entend renforcer le rôle des collectivités locales dans le développement économique et la création d'emploi. Il prévoit notamment de confier les fonctions de soutien aux entreprises aux collectivités locales, d'aligner le développement local et celui de la communauté sur le système de gouvernance locale et de conférer un mandat plus clair et plus important aux collectivités locales en ce qui concerne le développement économique", a-t-il expliqué.

La manifestation sur le thème "Une stratégie pour des compétences nouvelles et des emplois", organisée en collaboration avec la présidence irlandaise de l'UE, est la deuxième d'une série de sept conférences organisées par le CdR afin d'évaluer la mise en œuvre des initiatives phare de la stratégie Europe 2020 aux niveaux local et régional. Les villes et les régions de l'UE rencontrent de plus en plus de difficultés pour soutenir l'emploi: des coupes sombres sont opérées dans les dépenses locales et régionales destinées aux politiques sociales et de l'emploi, alors que le nombre de jeunes chômeurs connaît une augmentation alarmante en raison de la crise. Les résultats engrangés lors de ces conférences alimenteront la contribution que le CdR apportera à l'évaluation à mi-parcours de la stratégie Europe 2020 par la Commission européenne.

Pour de plus amples informations:

Le Comité des régions

Le Comité des régions est l'Assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne. La mission de ses 344 membres, originaires des 27 États membres consiste à associer les autorités régionales et locales et les populations qu'elles représentent au processus décisionnel de l'UE et à les informer au sujet des politiques de l'UE. La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont tenus de consulter le Comité dans les domaines de décision politique concernant les régions et les villes. Le Comité des régions peut également saisir la Cour européenne de justice en cas de violation de ses droits ou bien s'il estime qu'un texte de loi de l'UE viole le principe de subsidiarité ou ne respecte pas les compétences des autorités régionales et locales.

Consultez le site internet du CdR: www.cor.europa.eu

Pour nous suivre sur Twitter: @EU_CoR

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

David French

Tél. +32 2 282 24 99

David.french@cor.europa.eu

Communiqués de presse précédents


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site