Navigation path

Left navigation

Additional tools

Communiqué de presse

L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux

CdR/12/55

Bruxelles, le 08 octobre 2012

Les Présidents Valcárcel, Van Rompuy, Schulz et Barroso
lancent les OPEN DAYS 2012 et appellent les États membres à placer
la politique régionale au premier rang des priorités du prochain budget de l'UE

M. Ramón Luis Valcárcel Siso, Président du Comité des régions (CdR), et les Présidents de toutes les grandes institutions de l'UE ont, tous ensemble, à l'occasion de l'ouverture des OPEN DAYS 2012 le lundi 8 octobre, clairement affirmé le caractère absolument primordial de la politique de cohésion pour appuyer la reprise économique dans l'UE. Ils ont également mis en garde les États membres contre des coupes du budget de l'UE qui mettront en péril le rôle des collectivités régionales et locales en tant qu'investisseurs incontournables pour la croissance. Le Président du CdR a ainsi déclaré: "Tout le monde reconnaît que la politique de cohésion est un instrument crucial pour relancer notre économie et pour atteindre les objectifs de la stratégie Europe 2020. En conséquence, au CdR, nous escomptons que les chefs d'État et de gouvernement de l'UE prendront dans les semaines qui viennent des décisions qui soient à la fois logiques et cohérentes avec la feuille de route dont ils ont convenu pour l'UE vers une croissance et des emplois "de qualité"".

Le Président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, a fait valoir, devant un auditoire composé de centaines de membres du CdR, d'élus locaux venus de toute l'Europe, ainsi que de députés du Parlement européen, que: "Depuis 2008, l'Europe affronte deux crises étroitement liées, l'une financière et l'autre économique et sociale. Les effets de ces crises auraient été bien plus graves sans une réaction conjointe de l'UE et de ses États membres. Faisant allusion au sommet extraordinaire du Conseil en novembre, il a ajouté que: "L'Europe a maintenant besoin d'un surcroît de croissance économique structurelle et les États membres sont certainement en mesure de parvenir à un accord convenable sur le nouveau cadre financier pluriannuel. Une incapacité à conclure cet accord serait également un échec pour la croissance et l'emploi en Europe".

Le Président du Parlement européen, M. Martin Schulz, a mis clairement en relief dans son discours d'ouverture les menaces que font planer les coupes budgétaires, ainsi que leurs modalités: "Couper les budgets peut parfois constituer une mesure bien accueillie par le public, mais comme l'a déclaré le Parlement européen, de telles coupes sont irresponsables au moment où certains États membres entrent en récession et où la pauvreté augmente, c'est-à-dire au moment où nous devons dire "oui" à la solidarité et aux investissements ciblés en faveur de la croissance".

Le Président de la Commission européenne, M. José Manuel Barroso, dans son message retransmis par vidéo, a mis de surcroît en exergue le rôle de la politique de cohésion pour lutter contre la crise actuelle: "Entre 2009 et 2012, 20 milliards d'euros ont été reprogrammés en faveur de priorités pour la croissance, telles que la recherche et le développement et le soutien aux petites et moyennes entreprises. En 2012, 10 milliards ont été investis pour lutter contre la hausse du chômage".

Cette session d'ouverture a fourni l'occasion aux principaux acteurs participant à l'élaboration des priorités et des règles de la prochaine période de programmation des Fonds structurels, de procéder à des échanges de vues animés. Le commissaire de l'UE chargé de la politique régionale, M. Johannes Hahn, a rappelé la substance même de la réforme proposée par l'exécutif européen et il en a défendu certaines innovations, telles que l'institution de la catégorie des "régions en transition" et le renforcement des conditionnalités. "La politique régionale peut et doit améliorer son efficacité et ses performances", a déclaré M. Hahn. "C'est pourquoi nous avons proposé d'ancrer dans la nouvelle politique pour la période postérieure à 2014 les principes d'investissements intelligents, durables et inclusifs au plan social grâce à leur concentration thématique dans les domaines les plus propices à la croissance, grâce au principe de conditionnalité qui sous-tend les réformes structurelles et grâce à une orientation accrue sur les résultats", a-t-il ajouté.

La présidente de la commission REGI du Parlement européen, Mme Danuta Hübner, a fait valoir que: "La cohésion est notre plan d'investissement pour la période de 2014 à 2020. Réduire la portée de ce plan revient à réduire la capacité d'investissement des collectivités régionales et locales".

Le mardi 9 octobre, le CdR prévoit d'adopter son avis sur le cadre financier pluriannuel 2014-2020, élaboré par sa première vice-présidente, Mme Mercedes Bresso (IT/PSE)

Le Comité des régions

Le Comité des régions est l'Assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne. La mission de ses 344 membres originaires des 27 États membres consiste à associer les collectivités locales et régionales et les populations qu'elles représentent au processus décisionnel de l'UE et à les informer sur les politiques de l'UE. La Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil sont tenus de consulter le Comité dans les domaines de décision politique concernant les régions et les villes. Le Comité des régions peut également saisir la Cour européenne de justice en cas de violation de ses droits ou bien s'il estime qu'un texte de loi de l'UE viole le principe de subsidiarité ou ne respecte pas les compétences des collectivités locales et régionales.

Consultez le site internet du CdR: www.cor.europa.eu

Suivez-nous sur Twitter: EU_CoR

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Pierluigi Boda

Tél.: +32 (0)2 282 2461

portable: +32 (0)473 851 743

pierluigi.boda@cor.europa.eu

Pour lire nos précédents communiqués de presse, veuillez cliquer ici.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website