Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES IT PL

CES/14/20

19 mars 2014

Le trafic d'organes en Chine: une pratique scandaleuse

M. Henri MALOSSE, président du Comité économique et social européen (CESE), a inauguré une conférence organisée au siège du CESE, à Bruxelles, sur le thème "Le trafic d'organes en Chine: l'Europe doit agir maintenant". Il juge "scandaleux" que les autorités chinoises aient recours à cette pratique et exprime l'espoir que les dirigeants de l'Union européenne aborderont cette question avec M. XI Jingping, le président chinois, lors de sa visite à Bruxelles le 31 mars 2014.

Le président MALOSSE a déclaré que l'utilisation et la vente, tant en Chine qu'à l'étranger, d'organes prélevés sur des prisonniers d'opinion, des personnes exécutées et des groupes minoritaires, sont une honte pour l'humanité et devraient prendre fin immédiatement.

Au cours du débat, des membres du Parlement européen, des représentants des ONG, des avocats et des médecins qui luttent contre cette pratique ont également pris la parole et ont appelé au respect des droits fondamentaux en Chine. Tous ont affirmé que le trafic d'organes humains constitue une violation de l'éthique médicale et des normes internationales en matière de droits de l'homme adoptées par les Nations unies, l'Association médicale mondiale, la Société de transplantation et d'autres organisations internationales.

Tant les orateurs que les participants ont apporté leur soutien aux conclusions et aux recommandations du Parlement européen qui, dans sa résolution de décembre dernier, reconnaît que les groupes minoritaires, notamment le Falun Gong, ont été particulièrement visés par la pratique des transplantations forcées d'organes en Chine. Ils ont appelé le gouvernement chinois à mettre un terme à cette pratique et à coopérer avec la communauté internationale afin de diffuser une information adéquate concernant les transplantations d'organes. Tous les participants ont invité la Chine à aligner sa législation sur les normes internationales en matière de transplantations d'organes.

Le président MALOSSE a déclaré qu'il y a lieu de faire pression sur le gouvernement chinois afin qu'il mette un terme au trafic d'organes. Il a souligné que la visite de M. XI Jinping à Bruxelles constituera, pour les représentants de l'UE, une occasion unique de soulever cette questions au cours des discussions, d'en appeler à sa sensibilité humaine et de l'inviter à mettre un terme à cette pratique inhumaine.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

L'Unité Presse du CESE

Courrier électronique: press@eesc.europa.eu

Tél.: +32 2 546 9406

_______________________________________________________________________________

Le Comité économique et social européen assure la représentation des différentes composantes à caractère économique et social de la société civile organisée. Il constitue un organe consultatif institutionnel, établi en 1957 par le traité de Rome. Grâce à sa mission de consultation, ses membres, et donc les organisations qu'ils représentent, peuvent participer au processus décisionnel de l'Union européenne. Il compte 353 membres venus de l'Europe entière, qui sont nommés par le Conseil.

_______________________________________________________________________________


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site