Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PL

CES/13/76

6/12/2013

Intervention de Christine Lagarde lors de la session plénière du CESE

Lors de sa prochaine session plénière, qui aura lieu les 10 et 11 décembre, le Comité économique et social européen organise un débat avec Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international, sur les actions à mener pour restaurer la confiance, la croissance et l'emploi en Europe.

494e session plénière du CESE

10 et 11 décembre 2013

Bâtiment JAN (Parlement européen), salle JAN 4Q2, Bruxelles

Vous pouvez suivre la session plénière en direct à l'adresse suivante: www.eesc.europa.eu

L'ordre du jour complet est disponible à cette adresse.

Les journalistes souhaitant assister au débat avec Christine Lagarde le 10 décembre à 14 h 30 sont priés de s'inscrire par courriel (press@eesc.europa.eu) aujourd'hui avant la fin de la journée.

Un autre point fort de la session sera le débat avec Prisca Merz, le cerveau de l'initiative citoyenne européenne "Arrêtons l'écocide en Europe", qui vise à ériger en crime la détérioration et la destruction des écosystèmes.

Les avis qui seront examinés et votés lors de la session plénière porteront notamment sur les thèmes suivants:

Un plan d'action pour l'industrie sidérurgique européenne

Le CESE estime que la mise en œuvre du plan d'action prendra plusieurs mois, voire des années. Cependant, eu égard à la chute rapide de la production et des revenus cette année, des actions "en flux tendu" s'imposent à la fois afin d'aider les travailleurs touchés par la crise et de rétablir un climat favorable aux investissements. Le plan d'action proposé par la Commission est plutôt vague en ce qui concerne les mesures spécifiques à prendre et il n'aborde pas la dimension cyclique de la crise.

Mesurer le bénévolat

Dans cet avis d'initiative, le Comité plaide en faveur d'une méthode commune à l'ensemble de l'Europe pour mesurer le bénévolat. Le CESE recommande que l'on utilise à cette fin le manuel de l'Organisation internationale du travail sur la mesure du travail bénévole et qu'un règlement de l'UE soit adopté pour harmoniser les méthodes de mesure dans les États membres.

La mesure de l'incidence sociale

Le CESE se réjouit du débat sur la mesure de l'incidence sociale des entreprises sociales. Le Comité estime toutefois qu'une approche erronée ou précipitée pourrait contrecarrer l'intention des institutions de l'UE de soutenir le développement du secteur de l'entrepreneuriat social. Le CESE invite donc la Commission à accorder la priorité à une sensibilisation accrue et à la pleine mise en œuvre de l'initiative pour l'entrepreneuriat social. En outre, le Comité recommande à la Commission, plutôt que de mettre au point une nouvelle méthode, de faire mieux connaître les principes les plus communément utilisés.

Les services de paiement

Les deux propositions de la Commission relatives aux opérations de paiement liées à une carte instaureront des plafonds pour les commissions d'interchange appliquées aux transactions réalisées à l'aide de cartes de débit ou de crédit des consommateurs. Le CESE voudrait que les plafonds pour les paiements électroniques aussi bien par carte de crédit que par carte de débit soient inférieurs à ceux proposés et que les cartes commerciales soient plafonnées au même niveau.

Vers une stratégie en faveur du développement de la cohésion dans le bassin méditerranéen

La région méditerranéenne revêt une importance stratégique pour l'UE, tant sur le plan économique que politique. Le CESE entend approuver le développement d'une stratégie macrorégionale européenne pour la Méditerranée qui aidera les régions à faire face aux défis et qui englobera l'ensemble des objectifs de la stratégie Europe 2020.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Unité Presse du CESE

Courrier électronique: press@eesc.europa.eu

Tél.: +32 2 546 8641

_____________________________________________________________________________

Le Comité économique et social européen assure la représentation des différentes composantes à caractère économique et social de la société civile organisée. Il constitue un organe consultatif institutionnel, établi en 1957 par le traité de Rome. Grâce à sa mission de consultation, ses membres, et donc les organisations qu'ils représentent, peuvent participer au processus décisionnel de l'Union européenne. Il compte 353 membres venus de l'Europe entière, qui sont nommés par le Conseil.

_______________________________________________________________________________


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website