Chemin de navigation

Left navigation

Additional tools

Autres langues disponibles: EN DE ES IT PL

CES/13/28

22 mars 2013

Les organes consultatifs de l'UE s'engagent à unir leurs efforts afin de construire "une Europe des peuples, pour les peuples"

La réussite du projet européen dépend de la participation effective de tous les acteurs locaux et régionaux et de la société civile à la conception et à la mise en œuvre des politiques ainsi que d'une coordination efficace à tous les niveaux de gouvernance: tel était le message récurrent hier, lors des débats qui se sont tenus dans le cadre de la session plénière du CESE en présence de M. Ramón Luis Valcárcel Siso, président du Comité des régions (CdR).

M. Staffan Nilsson, président du Comité économique et social européen, avait invité M. Luis Valcárcel Siso, président du Comité des régions, à assister à la session plénière du CESE afin d'examiner comment les deux comités pourraient développer leur collaboration politique.

"Les recommandations que les deux organes consultatifs adressent aux institutions de l'UE auraient ainsi plus d'efficacité et plus d'influence", a souligné le président Nilsson, qui avait déjà plaidé à plusieurs reprises, durant son mandat, pour une coopération plus étroite entre les deux comités.

Actuellement, le CdR et le CESE mènent leurs activités consultatives et leurs travaux opérationnels sur la base d'un accord de coopération qui prévoit le partage de bâtiments, de ressources logistiques et de services de traduction conjoints, qui leur permet des économies d'échelle.

MM. Nilsson et Valcárcel Siso se sont accordés à reconnaître que l'UE avait tout à gagner à intégrer dans ses politiques et décisions les recommandations des deux comités, puisque celles-ci reflètent les attentes et les besoins des acteurs politiques et socioéconomiques de notre société.

Le réexamen prévu de la stratégie Europe 2020 fournira une belle occasion aux deux comités de proposer un ensemble d'orientations complémentaires visant à remédier aux lacunes et aux déficiences de la stratégie.

"Il est vital qu'une coordination accrue des politiques budgétaires, financières, sociales et économiques au niveau de l'UE s'accompagne d'une plus grande responsabilité démocratique", a déclaré M. Valcárcel Siso. "L'UE doit utiliser tous les moyens et toutes les voies dont elle dispose pour que les citoyens soient entendus et que leurs besoins soient satisfaits."

Il a fait remarquer que les collectivités locales et régionales représentées par le CdR avaient demandé à plusieurs reprises à l'UE de se concentrer davantage sur la création d'emploi plutôt que de rechercher l'assainissement budgétaire à tout prix, "et ce sans succès".

Dans le même ordre d'idées, plusieurs membres du CESE ont constaté que les recommandations du CESE relatives à la gestion de la crise, y compris la nécessité d'assouplir les mesures d'austérité, n'avaient pas été pleinement prises en compte.

Les deux présidents ont conclu que la stratégie Europe 2020 ne tiendrait pas ses promesses si les collectivités locales et régionales et la société civile n'étaient pas considérées comme des partenaires de sa conception et de sa mise en œuvre.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Unité Presse du CESE

Courriel: PressEESC@eesc.europa.eu

Tél: +32 2 546 8207


Side Bar

Mon compte

Gérez vos recherches et notifications par email


Aidez-nous à améliorer ce site