Navigation path

Left navigation

Additional tools

Other available languages: EN DE ES IT PL

CES/13/26

20 mars 2013

Le CESE appelle à mettre fin au gaspillage alimentaire dans l'UE

Chaque année, pas moins de 89 millions de tonnes d'aliments sont gaspillées dans l'UE, alors même que 79 millions de ses citoyens vivent sous le seuil de pauvreté. Dans son avis sur "La prévention et la réduction du gaspillage alimentaire", adopté ce 20 mars 2013, le Comité économique et social européen (CESE) appelle la Commission européenne à agir pour juguler cette évolution dramatique, qu'aggrave la crise économique.

"La situation est inacceptable", explique le Belge Yves Somville, du groupe des "Activités diverses", qui est le rapporteur de l'avis du CESE sur "La prévention et la réduction du gaspillage alimentaire". "Avec la crise actuelle, malheureusement, de plus en plus de gens dépendent de l'aide sociale, cependant que le nombre de banques alimentaires a chuté, alors même qu'elles sont devenues plus indispensables que jamais. Dans l'UE, paradoxalement, plus de 30 % de nos aliments sont gaspillés chaque année, dans les ménages, la grande distribution et la restauration, comme à tous les maillons de la chaîne alimentaire. Nous devons agir pour arrêter à ce gâchis."

Le CESE réclame que soit lancée au niveau européen une stratégie coordonnée qui, en combinant des mesures au niveau de l'ensemble de l'UE et de chacun de ses États membres, améliore l'efficacité des filières de l'approvisionnement et de la consommation alimentaires et s'acquitte de la mission, urgente s'il en est, de juguler le gaspillage alimentaire. En effet, sa prévention et sa réduction ne constituent pas seulement un enjeu de taille si on les resitue dans une perspective plus large de sécurité alimentaire et d'utilisation efficace des ressources mais représentent aussi un enjeu de société.

Le CESE recommande de développer des plates-formes pour échanger les expériences de lutte contre le gaspillage alimentaire et diffuser des exemples concrets de bonnes pratiques, qu'il s'agisse d'aiguiller vers les banques alimentaires des produits provenant des secteurs de la distribution et de la restauration, de prendre diverses initiatives d'ordre fiscal, d'octroyer une décharge de responsabilité aux donateurs ou d'éliminer certaines contraintes administratives, pour ne citer que quelques-unes des nombreuses actions que plusieurs pays ou régions de l'UE mettent d'ores et déjà en œuvre avec succès.

Le CESE considère que la prévention et la réduction des pertes et du gaspillage d'aliments doivent recevoir une place prioritaire à l'ordre du jour de l'action politique. La lutte contre cette gabegie alimentaire a déjà reçu rang de politique à part entière dans certains États membres ou régions. Le CESE lance un appel pour qu'elle en devienne également une à l'échelle de l'UE tout entière: à l'heure où ses citoyens sont quelque 79 millions à vivre sous le seuil de pauvreté et 16 millions à dépendre de l'aide alimentaire, 30 % des aliments disponibles, soit 89 millions de tonnes, y sont gaspillés chaque année!

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter:

Karin Füssl, chef de l'unité presse

Courriel: karin.fussl@eesc.europa.eu

Téléphone: +32 2 546 8722


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website