Navigation path

Left navigation

Additional tools

La BEI et la République du Tadjikistan signent un protocole d’accord pour renforcer leur coopération mutuelle

European Investment Bank - BEI/13/45   11/04/2013

Other available languages: EN DE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BEI/13/45

Luxembourg et Bruxelles, le 11 avril 2013

La BEI et la République du Tadjikistan signent un protocole d’accord pour renforcer leur coopération mutuelle

La Banque européenne d’investissement, représentée par le vice-président Wilhelm Molterer, et le Tadjikistan, représenté par le président du Comité d’État pour l’investissement et la gestion des biens de l’État du Tadjikistan, ont signé, en présence du président de la République du Tadjikistan, Emomali Rahmon, un protocole d’accord et franchi ainsi une étape importante dans le renforcement de leur coopération.

M. Molterer a déclaré à cette occasion : « Ce protocole d’accord contribuera à promouvoir la coopération entre la BEI et la République du Tadjikistan, notamment en matière de financement de projets générant des effets positifs à la fois pour l’UE et pour le Tadjikistan. Les secteurs d’intervention prioritaires de la BEI sont les sources d’énergie renouvelables, dont la production hydroélectrique, l’efficacité énergétique et les infrastructures agricoles, dans le contexte de l’objectif plus large de l’atténuation des changements climatiques et de l’adaptation à leurs effets ainsi que du développement des infrastructures sociales et économiques. »

La BEI et le Tadjikistan entretiennent des discussions régulières pour explorer et identifier les projets à financer en priorité par la Banque dans le cadre de son mandat et de ses objectifs. La BEI intervient actuellement et va poursuivre son action au Tadjikistan en étroite coordination avec les autorités du pays ainsi que d’autres institutions financières internationales présentes dans cette région importante.

Le 10 février 2009, la République du Tadjikistan a conclu avec la BEI un accord-cadre établissant le socle juridique des activités de la Banque dans le pays. Puis, en juin 2011, le premier prêt accordé par la BEI en Asie centrale a été signé, pour le financement de la remise en état des réseaux de distribution d’électricité dans la région de Sugd.

La BEI procède actuellement à l’audit préalable du projet de remise en état de la centrale hydroélectrique de Kairakkum, en étroite collaboration avec la BERD.

Informations générales :

La Banque européenne d’investissement, dans son rôle d’institution de financement à long terme de l’Union européenne, soutient la politique européenne de voisinage dans les pays voisins de l’est de l’UE et celle concernant l’Asie centrale, qui couvrent à elles deux 12 pays nés de l’éclatement de l’Union soviétique. Le financement de projets par la BEI favorise la prospérité ainsi qu’une meilleure intégration régionale, laquelle contribue à la stabilité de ces régions et aide à forger des partenariats intrarégionaux plus forts.

La BEI travaille en étroite collaboration, dans l’optique de la réalisation des objectifs de politique extérieure de l’UE, avec la Commission européenne et le Service européen pour l’action extérieure ainsi qu’avec des institutions financières partenaires comme la BERD et d’autres institutions financières bilatérales européennes, pour accroître l’effet de levier des fonds budgétaires de l’UE, ce, dans le plus grand intérêt des pays partenaires orientaux ainsi qu’au bénéfice mutuel de l’UE et des pays partenaires.

Contact pour la presse :

Dušan Ondrejička, d.ondrejicka@bei.org, tél. +352 4379-83334

Site web : http://www.bei.org/press - Bureau de presse : +352 4379-21000 – presse@bei.org.


Side Bar

My account

Manage your searches and email notifications


Help us improve our website